Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 00:06

Les baby-boomers, bien nourris, chouchoutés, dorlotés, gatés, après avoir perverti et dissolu les moeurs de notre beau pays, tiré moults avantages de leur naissance, sont aujourd'hui des papy qui se la coulent douce. Pourtant, Alfred Sauvy en 1959 dans les conclusions de La Montée des jeunes avait prévenu : " Ces jeunes sont-là. Les classes pleines arrivent maintenant dans le groupe des J3 au moment de leur naissance. Ces enfants vont faire parler d'eux non seulement par leurs besoins, mais bientôt par leurs idées, leurs actes."
Henri Mendras, dans son livre La Seconde Révolution Française date le début du  basculement de l'éco-système tertio républicain dans le tourbillon  de la société d'opulence à 1965. " Les modes de régulations qui avaient prévalus jusque-là étaient liés à une civilisation rurale de relative pénurie économique et d'insécurité sociale. La frugalité et la prévoyance, " bref le report de la satisfaction " Jean-Daniel Reynaud, y étaient donc les vertus cardinales."
Ce " changement d'air idéologique " comme l'écrit Jean-François Sirinelli dans les baby-boomers Une génération 1945-1969 chez Fayard est symbolisé par l'irruption d'Antoine dans le paysage des yéyés un peu en panne d'inspiration : Johnny Halliday s'essoufle, les Chaussettes Noires et les Chats Sauvages se disloquent libérant Eddy Mitchell et Dick Rivers... Ce Centralien avec ses chemises à fleurs, ses cheveux longs, son porte-harmonia et guitare sèche, un Bob Dylan potache, étudiant en rupture de ban, avec ses Elucubrations bouscule des idoles en recherche de respectailité.
"Ma mère m'a dit : Antoine, fais-toi couper les ch'veux / Je lui ai dit : ma mère dans vingt ans si tu veux..." c'est gentiment dit mais ça marque le clivage générationnel assuméet une liberté revendiquée " Je ne les garde pas pour me faire remarquer / Ni parc'que je trouve ça beau / mais parce que ça me plaît " Bien évidemment, c'est la proposition de vendre la pilulle dans les Monoprix qui choque les biens-pensants. A l'origine Antoine voulait préconiser la vente libre du cannabis mais son producteur l'en avait dissuadé.
Prémice de la contestation qui fera écrire à Gilles Lapouge dans le Figaro Littéraire du 28 juillet 1966 " Su ces tendances se confirment, c'est-à-dire si le yé yé doit mourir, alors les énergies des jeunes se trouveront à nouveau libre. C'est à ce moment-là que le problème des jeunes se posera vraiment. Il faudra davantage que des CRS déguisés en maîtres nageurs pour le résoudre." Prémonitoire mais c'est une autre histoire que vous pouvez suivre dans mon roman du dimanche, dont la version intégrale est toujours disponible sur demande.
Antoine, par la suite, a créé un modèle économique à lui tout seul.
Tout ça pour vous dire que je suis en vacances et que l'illustration de ma chronique est la photo d'un huile sur carton datant des années 50 que j'ai acquis pour trois sous sur la brocante de l'Isle sur la Sorgue... Moi je suis sur une autre île où les vendanges sont commencées...


 

POUR CEUX D'ENTRE VOUS QUI VOUDRAIENT ENCORE PARTICIPER AU GRAND CONCOURS DE L'ETE DE VIN&CIE C'EST TOUJOURS POSSIBLE LES QUESTIONS SONT CONSULTABLES EN RUBRIQUES WINE NEWS N°57 (EN HAUT à DROITE DU BLOG) JE RAPPELLE QUE CET ABECEDAIRE DU VIN EST RICHEMENT DOTE DE PRIX EXCEPTIONNELS.
POUR CEUX QUI M'ONT DEJA FAIT PARVENIR LEURS REPONSES JE LEUR DEMANDE DE PATIENTER LES REPONSES SERONT EN LIGNE A LA FIN DE CE MOIS.
BON COURAGE
L'IMPORTANT EST DE PARTICIPER
VOS REPONSES SONT A ENVOYER PAR LE MAIL HABITUEL :
berthomeau@gmail.com

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents