Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 00:06

Vin&Cie a reçu dans la nuit un communiqué émanant d’une mystérieuse Holding « CCL » qui déclare vouloir prendre le contrôle des Big Three de South of France en lançant une OPA inamicale auprès des détenteurs de parts sociales de ces groupes coopératifs qui contrôlent une large part de la production viticole languedocienne et qui sont parmi les plus importants metteurs en marché du pays.


Depuis des mois des rumeurs couraient dans les milieux bien informés selon lesquelles les Big Three de South of France avaient entamé des pourparlers en vue de leur regroupement. Ceux-ci ce sont sans doute encalminés dans les sables du Golfe du Lion, façon élégante d’écrire que les bonnes intentions affichées à l'origine, par les uns et par les autres, recouvraient d’un rideau de fumée un projet qui dérangeait les baronnies et les pré-carrés. Imaginer un 3 en 1 c’est aboutir à une forme, pacifique mais radicale, de St Barthélémy des présidents, des directeurs et des administrateurs. Inenvisageables, donc ! Alors font trois petits tours et puis s’en vont…


L’heure n’est plus à la discussion mais à la distillation de crise ! Le Midi Libre, qui reste toujours un peu le JO de South of France écrit sous la plume de JP Lacan : « La France pourrait en effet décider d'envoyer une fois de plus à la chaudière une partie de ses vins en subventionnant les producteurs. Certes, la distillation, dont l'efficacité économique a beaucoup été critiquée à Bruxelles, ne fait plus partie des outils européens de régulation du marché du vin. Mais le mécanisme dont il est question serait bien financé sur des crédits de l'Union, ceux affectés aux enveloppes nationales. Ils permettent aux Etats de soutenir les actions qu'ils jugent utiles à leur agriculture. » L’argent est sur la table « Pour la viticulture, la France dispose de 171 millions d'euros depuis le 1er août 2008. Cet argent doit être impérativement utilisé avant le 15 octobre 2009 » a déclaré Jérôme Despey le président du Conseil Spécialisé Vin du tout nouvel office France Agri Mer qui a absorbé Viniflhor qui avait, après fusion avec l’Oniflhor, succédé à l’Onivins. Donc il ne reste plus qu’à demander le coup de tampon de la Commission.


Ceux qui s’attendent à ce j’analyse la situation, que je fasse des commentaires sur la situation que traverse une large part de la viticulture languedocienne, que je délivre une ordonnance pour aider à sortir de la crise, se trompent. Ils se trompent absolument. Pourquoi un tel mutisme me direz-vous ? Tout bêtement parce que personne ne me demande mon avis et que c’est fort bien ainsi. Dans la vie, il est des moments, où il faut savoir se taire. Laissez faire ceux qui sont en charge du faire. La position de l’éternel « petit rapporteur » qui aurait eu raison avant tout le monde relève de la posture, du Manneken Pis se soulageant dans un violon, pour laquelle je n’ai aucune disposition.


Et le fameux communiqué de la mystérieuse Holding « CCL » qui déclare vouloir prendre le contrôle des Big Three de South of France en lançant une OPA inamicale, que dit-il lui ?

Caramba, il s’est volatilisé. Tout ce dont je me souviens c’est qu’il provenait de Losse-en Gelaisse (pour en savoir plus lire sur Losse-en-Gelaisse la chronique http://www.berthomeau.com/article-31444032.html ) et qu’il semblait avoir été rédigé sur la machine à écrire, une Underwood, du même type que celle utilisée par le CRAV canal habituel (le CRAV canal historique ne correspondant que par signaux de fumée). Tout ce qui reste en ma possession ce sont les photos du dossier de presse transmis avec le communiqué de la mystérieuse holding « CCL » qui peut être identifiée à l’examen des clichés comme étant « Les caves coopératives du Languedoc ».

Toute la rédaction de Vin&Cie reste mobilisée pour recueillir les réactions et les commentaires sur ce scoop qui risque de faire beaucoup de bruit dans le Landernau * viticole de South of France (l’équivalent en langue d’oc de Landernau n’a pu être trouvé en raison du désaccord entre l’Aude et l’Hérault, l’opposition des catalans des PO et l’abstention habituelle du Gard).

Pour les membres, sympathisants, compagnons de route de l'Amicale du Bien Vivre dite des Bons Vivants présents sur le site de VINEXPO mardi rendez-vous est donné à midi dans le Hall 1 face à la librairie MOLLAT pour le VIN d'HONNEUR "sauvage" prévu. Je suis joignable au téléphone pour tous ceux qui le souhaitent : 06 80 17 78 25. 



Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 22/06/2009 11:10

Quel choc ! Heureusement, il nous restera quelques petites et moyennes coopératives qui font presque dans la haute-couture. Cela tombe bien car à mon avis nombreux seront les négociants qui auront besoin d'elles... Et dire que je ne suis pas à Vinexpo pour trinquer !

Clavel 22/06/2009 08:40

Je n'ai pas envie d'ironiser sur la situation des coopératives viticoles du Languedoc et du Roussillon. C'est d'une tritesse infinie, une belle idée, que des hommes et quelques femmes ont su développer dans chaque village, surmontant des difficultés nombreuses, humaines et financières et qui a produit une architecture et une  organisation locale, qui a structuré l'économie de 4 départements pendant un siècle, et qui s'écroule, les successeurs des créateurs n'ayant pas compris que toute initiative humaine doit vivre avec son temps et s'adapter aux circonstances du moment. Nous sommes, qu'on le veuille ou non, dans le cadre de la mondialisation des produits et des structures de production, le vin n'échappe pas à cette problématique. Nous manquons de visionnaires proposant à la coopération viticole une orientation-transformation pour le 21° siècle !!! 

gus 22/06/2009 07:29

Dernière minute:après une longue nuit de tractations,un accord entre "gabach" et" têtes plates"a été trouvé au petit matin.Puisque "Landernau"est au pape de la GD ce que "Puylaurens"est au "Phare de Septimanie"(leurs villes natales respectives),désormais ont utilisera le nom de cette charmante bourgade tarnaise pour évoquer le milieu de la viticulture méridionale.Pas à pas,les hommes de bonne volonté avancent...

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents