Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 00:09


Ce n’est pas une galéjade même si ça en a tout l’air lorsque l’on découvre les bouteilles sérigraphiées de
www.vinsdeparis.fr affichant des quartiers de Paris : les Champs Elysées (chardonnay), Saint Germain des Prés rosé), Montmartre  (petit verdot) ou celle que j’ai choisi d’acquérir à la Grande Epicerie du Bon Marché : Odéon petit verdot 2007 à 7 euros la bouteille. Impression renforcée lorsque l’on découvre au cul du flacon que ce petit verdot est un brave vin de pays des Bouches du Rhône mis en bouteille à la propriété de P et MC. Henry du côté d’Arles. Alors on veut en savoir plus  et vite on clique sur www.vinsdeparis.fr  pour découvrir un Paris nocturne vu du ciel, où scintillent la Eiffel Tower et les Invalides, surmonté un bandeau : « découvrez en exclusivité notre collection ». Tout excité vous cliquez sur le bandeau et là, déception, on vous propose de vous inscrire à leur newsletter…

Reste le flacon d’Odéon sur le dos duquel nos brillants concepteurs des vins de Paris, afin de dégrossir les pauvres provinciaux et éclairer le touriste étranger, un texte français et anglais qui, le moins que l’on puisse dire, ne brille pas ni par sa précision, ni par son originalité. Comme j’ai mauvais esprit je vous proposerai une étiquette plus trash pour cet Odéon.

« C’est en 1770, avec la création de son théâtre qu’Odéon prend toute son essence culturelle et humaniste. Louis XV en commande en effet la construction pour y accueillir les « comédiens français » qui ne prirent jamais vraiment possession du lieu alors que le peuple y fit de grandes et petites révolutions. Avec ses petites rues commerçantes, ses cafés, ses pianos-bars et ses cinémas de quartier, Odéon est un quartier incontournable de la capitale. »

J’adore le concept de quartier incontournable car ça me donne envie, en effet, de le contourner comme dans le cas du quartier de l’Odéon qui est certes animé mais où les cinémas de quartier ont disparu depuis fort longtemps et où les cafés sont devenus des entonnoirs à touristes et djeunes du samedi soir et les commerçants se résument aux marchands de fringues. Bien sûr il y a quelques îlots de résistance mais je ne vous les dévoilerai pas, à vous de les découvrir c’est bien plus excitant que de suivre un guide ou pire son GPS…

Proposition d'étiquette pour Odéon petit verdot 2007

Comme le petit verdot 2007 ODEON ne casse pas 3pattes à un canard, et qu’il n’est pas donné, sans médire sur les mérites des vins des Bouches du Rhône espérons qu’un de ces 4 nos flacons parisiens seront remplis de vins franciliens.

« Les représentants de la viticulture francilienne ont dévoilé le projet d'une indication géographique protégée Vins de Paris-Île-de-France au Salon de l'Agriculture le jeudi 26 février 2009.

L'Ile-de-France était au 18e siècle la plus grande région viticole de France avec ... 42 000 ha.

Aujourd'hui, les vignerons franciliens soulignent que l'Ile-de-France a :
- un climat très favorable à la culture de la vigne ;
- des sols bien adaptés à une production de qualité ;
- des vignes et des chais de haut niveau technique sur 2 ha;
- des projets de plantation viables pour près de 300 hectares ;
- des viticulteurs qualifiés ;
- des vins répondant aux exigences qualitatives actuelles ; et une foule de consommateurs qui demandent à acheter des vins authentiques et de proximité.

Ils demandent donc à ce qu'elle soit reconnue comme le 11e bassin de production viticole français.

En tout état de cause, la région a les moyens de réaliser une viticulture nouvelle, pédagogique, culturelle, touristique et commerciale de haut niveau. »

Vive l’authenticité et la proximité ! Quand les céréaliers franciliens s’y mettront p’tète qu’on pourra embouteiller à nouveau du vin à Gennevilliers charmant port de pêche…

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

BLACKSHEEP 25/06/2009 15:17

navré pour les fautes d'orthographe, je n'ai plus d ebatterie dans mon ordinateur et pas eu le temps de me relire Et puis je suis un créatif :-)))))

BLACKSHEEP 25/06/2009 15:15

Bonjour , Avant tout je suis ravi de voir que ma création est pu succité un intéret chez un critique comme vous monsieur berthomeau, je serai heureux d'échangé avec vous sur l'idée, le sujet et évidement le vin , les Henry sont les seuls qui nous ont fait confiance et voulu se lancer dans l'aventure avec nous , vous imaginez bien que l'idée n'a fait qu'un tour pour y mettre des vins franciliens, pragmatisme oblige !!! mais les personnes qui regissent les vingnes franciliennes , on une vision assez obtue de la création et d ela valorisation de nos savoir faire francais, apres les avoir contacté , ils n y ont vu que du "marketing " , à l'instar des millins de bouteille des vins du nouveau monde :-) quel tristesse d'avoir à la tête de ses regroupement des personnes réfractaires, butés, conservateurs....telement conservateur qu'ils seront bientot eux meme bouchonés ! et aujourd'hui M.brassac 2 ans après notre idées des vins de paris se rend compte avec les nouvelles dispsitions que une IGP vins de paris IDF serait bien :-) faite moi rire !!!! alors messieurs n"hésitez pas à vous adresser au bureau de l INPI , il vous transmettrons mes coordonnées et celle de mon avocat. ceci etant , les vins se vendent à merveille , n ous aurions souhaité mettre du vins IDF par pure cohérence et par chauvinisme...mais bon y a que les cons qui ne changent pas !!!!Aujourd'hui comme vous avez pu les constater nos vins sont distribués à la garnde épicerie de paris et au Primtemps haussman et nation, sachez aussi que les vins reste ds vins de pays tres honorable, bine plus que certains AOC , dont l'apellation est aussi galvaudé le bio aujourd'hui dans l'amimentaire.bref je suis à votre entière disposition pour échanger...pautour d'un verreà très vite

stefanette 23/06/2009 11:54

Quelle drole d'idée !Pourquoi ne pas faire ça avec les vignes parisiennes, certe il y en a peu mais ça aurait plus de sens.

gus 11/05/2009 07:43

N'attendez pas trop des céréaliers Franciliens pour se lancer dans la viticulture: mis à part pour la "gloriôle",je ne vois pas pourquoi en se lançant dans la vigne ils accepteraient de travailler plus de 6 mois dans l'année et surtout de se passer du jackpot des subventions Bruxelloises. Peut-être en temps qu'investisseurs?Mais va falloir qu'ils y mettent beaucoup de billes dans un premier temps avant d'avoir un hypothétique retour "sonnant et surtout trébuchant "sur investissement... Bonne journée.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents