Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2006 4 22 /06 /juin /2006 09:30

C'est BOVE avec un e muet pazin é, je ne mélange pas les torchons avec les serviettes, Emmanuel Bobovnikoff est né le mercredi 20 avril 1898 entre onze heures et demie et midi à la maternité du bd du Port Royal. Il pesait 6 livres et demi. Sa mère Henriette Michels est luxembourgeoise, son père Emmanuel est né à Kiev dans le ghetto juif.  Emmanuel Bove " le plus grand des auteurs français méconnus." Avec l'été, je reprends mon slogan de l'an dernier : " si vous ne souhaitez pas bronzer idiot lisez le blog Berthomeau... "

Mes chroniques prendront donc parfois un parfum littéraire, comme celle de ce matin. Si j'ai découvert Bove c'est grâce à un éditeur bordelais : Le Castor Astral qui a publié une excellente biographie : Emmanuel Bove la vie comme une ombre de Raymond Cousse et Jean-Luc Bitton et réédité certains de ses romans. Si je vous mets en appétit commencez donc par le premier roman de Bove, Mes Amis publié chez Flammarion. Les deux premières phrases sont un extrait sec du style bovien " Quand je m'éveille, ma bouche est ouverte. Mes dents sont grasses : les brosser le soir serait mieux, mais je n'en ai jamais le courage. "

Les amateurs de Bove se recrutent dans un éventail assez large pour preuve cette lettre adressée au surréaliste Philippe Soupault " Cher Monsieur, J'espère que vous ne m'en voudrez pas de l'indiscrétion qui consiste à vous écrire sans vous connaître et qui esr d'autant plus coupable qu'il s'agit de renseignements à vous demander. J'ai été intéressé récemment par la lecture de l'oeuvre d'Emmanuel Bove, qui a aujourd'hui complètement disparu, non seulement de la devanture mais de l'arrière-fond des librairies. J'imagine que vous avez eu l'occasion de le rencontrer, puisque l'essentiel de son oeuvre se situe à une époque où vous animiez les mouvements littéraires contemporains. Ce serait pour moi un grand privilège si vous pouviez me donner quelques renseignements à son endroit. Qui était-il ? Quelle était sa manière d'être ? Quelles traces a-t-il laissées ? J'ai appris que madame Bove vivait encore à l'heure actuelle. Avez-vous eu l'occasion de savoir où on peut la joindre ?  Vous serez surpris de cette curiosité qui n'entre pas dans l'exercice normal de mes fonctions, mais s'il est interdit au ministre des Finances d'avoir un coeur, du moins selon la réputation, il ne lui est pas interdit de s'intéresser à la littérature.  Valéry Giscard d'Estaing en 1972

Le plus beau texte de Bove, pour moi, est la nouvelle Bécon-les-Bruyères dont je possède l'édition originale. Je vous en offre un petit extrait, pour le plaisir " Bécon-les-bruyères existe à peine. La gare qui porte pourtant son nom printanier prévient le voyageur, dès le quai, qu'en sortant à droite il se trouvera côté-Asnières, à gauche côté Courbevoie. Il est donc nécessaire, avant de parler de cette ville, de tirer à soi tout ce qui lui appartient, ainsi que les personnes qui rassemblent les objets qui leur appartiennent avant de les compter. L'enchevêtrement des communes de banlieue empêche d'avoir cette manie. Aucun accident de terrain, aucune de ces rivières qui suivent le bord des départements ne les séparent. Il y a tant de maisons que l'on pense être dans un vallon alors que l'on se trouve sur une colline... "

A votre disposition chers lecteurs pour d'autres précisions ou références sur Emmanuel Bove...

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

S.COUREAU 22/06/2006 23:50

Merci pour ce petit cours d'introduction sur les auteurs oubliés .... mais en toute honneteté le peu d'extrait que vous avez eu l'amabilité de nous donner à lire, ne semble pas placer Monsieur Bove dans les canons litéraires qui sont les miens .... Attention cela ne veut pas dire qu'il n'est pas méritant, mes choix n'engagent que moi et je n'ai pas la prétention d'avoir le meilleur goût du Monde.
Cordialement
 
 
 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents