Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 00:03

Ce matin je me lance dans une nouvelle engeance chroniquer sur le vin, bien sûr, mais en rebondissant sur l’évènement qui m’a donné l’occasion d’écrire cette chronique. Je m’explique.

 

Acte 1      « Je suis un grand-reporter baroudeur »

 

Scène 1: un beau matin je file rue Wurtz chez mon boulanger-pâtissier préféré Laurent Duchesne (« L’Avi * de Nicolas et de Carla » Grenache Noir Tuilé Rivesaltes Bacchus 2008 http://www.berthomeau.com/article-29240948.html ) pour acheter pain et croissants. Comme je suis un grand-reporter baroudeur aux sens toujours en éveil, à la caisse mon regard tombe sur une pile de petits magazines papier glacé. Titre : Cigale et en sous titre : Le magazine de l’art de vivre au parisien. C’est gratuit : je prends.


Scène 2: rentré chez moi j’ouvre et je feuillette Cigale. Page 8 Oser changer de vie alléchant – non que j’eusse envie de d’échanger la mienne si riche – très alléchant car la photo montre un homme le nez plongé dans un verre de vin rouge. Mes élytres s’animent. Qui est-ce ? Pascal Fulla qui est passé d’une compagnie aérienne à la vigne dit la légende. Very good me dis-je ! Je note aussi que ce gratuit est sponsorisé par la Confédération-Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie. À quand le gratuit sponsorisé par la Confédération Nationale du Vin (rires dans la salle) ?

Scène 3: je lis l’article bien sûr et je constate que Pascal Fulla est passé d’Air Littoral au Mas de l’Écriture (tient ça va rappeler des souvenirs à Catherine Bernard qu’est passé de Libé à la vigne). Je surfe sur le Net, tel un australien bronzé et musclé, pour voir de quoi il retourne de ce Mas de l’Écriture. J’y lis que le mas de « l'Ecriture était au prix Goncourt 2005 ! Le 3 novembre dernier un double magnum d'Ecriture 2000 a été servi au jury du prix Goncourt. Notre vin a été servi sur Un râble de lièvre rôti au poivre et paprika. Nous sommes très fiers d'avoir été associés à cet événement. ». J’écris à Pascal Fulla pour lui demander où, dans le Beau Paris, je pourrais me procurer un beau flacon de son nectar littéraire. S’ensuit un échange écrit et parlé. Je passe sur les questions d’intendance propres aux petites entreprises individuelles. Je suis en possession d’Emotion Occitane design by Stratos, un Coteaux du Languedoc 2005.
 

 

Acte 2  « Je suis en carafe : je décante »

 

En clair je cherche, sans savoir ce que je cherche vraiment, en me disant que je vais trouver. Me retrouver face à une nouvelle bouteille pour chroniquer me laisse sur ma faim. J’éprouve le besoin de me frotter aux vignes. Une soudaine fringale de mâchon me taraude et je m’imagine assis le cul sur l’herbe à l’ombre d’un pin parasol en train de savourer une tartine de sardines à l’huile millésimées (http://www.berthomeau.com/article-15658750.html ). Ça donne envie de donner un compagnon à ces sardines embeurrées de beurre salé de Noirmoutier : alliance de l’Atlantique et de la Méditerranée. Convoquer l’Emotion Occitane ! Pourquoi pas, mais boire en rêve un vin que je ne connais pas dépasse les limites de mon imagination… Celle-ci, tel le cave, se rebiffe et me susurre que si je suis un si piètre écrivain pour le temps de cette chronique sur le Mas de l’Écriture je devrais prêter ma plume, même si ne je ne suis pas Pierrot, à un pro de l’écriture. Et les connections se font, je ne suis pas encore Alzheimérien…

 

Acte 3  Mas de l’Écriture  : donc écrivain : donc Patrick Besson

- Why
Patrick Besson?

- Deux raisons… 
- Lesquelles ?
- La première et la seconde...

Scène 1 : La première c'est l'allergie pour les journaux gratuits que je partage avec Patrick Besson qui a commis une cronique sur Les Journaux gratuits  in Nouvelles Mythologies au Seuil

Ces Nouvelles Mythologies se veulent les héritières de Mythologies de Roland Barthes avec sa célèbre phrase « le vin est senti par la nation française comme un bien qui lui est propre, au même titre que ses trois cent soixante fromage et sa culture. C’est une boisson-totem… »
Voilà donc la 1ere raison car, comme chacun sait, le vin n’est plus une boisson populaire et certains grands manitous de notre grand secteur devraient se demander pourquoi, analyser leur part de responsabilité, avant de foncer comme des taureaux de corrida sur les provocateurs d’en face. Mais c’est une autre histoire que je vous conte depuis fort longtemps : il faut toujours assumer l’intégralité de son héritage pour en être digne.

 
Je reviendrai, au titre de Secrétaire Perpétuel de l’Amicale des Bons Vivants sur les Journaux gratuits chers au cœur du féroce Besson (Patrick bien sûr, voir « Petit jeu d'été : les bessons et les Besson » http://www.berthomeau.com/article-19079972.html.

 

Scène 2 : La seconde c'est que Patrick Besson a écrit la plus belle chronique en réponse à Hervé Chabalier : Sot d’eau dans Le Point du 8 Décembre 2005. Je vous l'offre au nom de l'écriture et de son Mas

 

« Tout le monde critique Hervé Chabalier.

Mais moi je le comprends.

L'une des meilleures choses sur terre est le vin et Hervé n'a plus le droit d'en boire.
Ce serait supportable pour lui si personne n'en buvait.
Pour Hervé, tout verre de vin est mauvais car il le mènerait à la bouteille, puis à la caisse, puis à la cave, puis au cercueil. Il ne lui viendrait pas à l'esprit que nous n'avons pas ce problème-là avec l'alcool. Que lorsque nous buvons une slivovica le matin, nous sommes au thé le soir. Que le vin arrose nos meilleurs déjeuners de copains mais que l'eau ruisselle sur nos adorables dîners familiaux. Qu'un scotch chasse notre mélancolie mais que c'est le jus de pomme qui nous désaltère. Qu'une première bière est amusante mais qu'une seconde est rasoir. L'abstinence à laquelle, par exaspération, Hervé veut nous réduire est indispensable à sa survie, mais pas à la nôtre. S'il a eu la faiblesse de se laisser ligoter par l'alcool au point d'être aujourd'hui condamné à la sobriété pour le restant de ses jours, il n'y a aucune raison pour que nous, qui avons su conserver notre liberté face à la boisson, nous devions matin, midi et soir baigner notre bouche heureuse, notre langue délicate et notre palais sensible dans l'eau et uniquement dans l'eau.

Il a du pain sur la planche, Hervé. Mais les anciens alcooliques ont de l'énergie à revendre. Exemple : George Bush. C'est pour quand, alors, le bombardement de la Syrie ? Ce n'est pas qu'on s'ennuie, mais George était parti sur les chapeaux de roue et là, il y a comme un ralentissement dans ses expéditions guerrières. Une sorte de manque d'agressivité. Je me demande s'il ne se serait pas remis à boire. A la place de Barbara, j'inspecterais avec attention le Bureau ovale, au cas où le président des Etats-Unis y planquerait des bouteilles. Passons. Première tâche de Chabalier : caviarder sévèrement l'Evangile. Parce qu'à Cana Jésus, il ne multiplie pas les bouteilles de Badoit. Et le soir de son arrestation, qu'est-ce qu'il sert à ses disciples ? Pas du Fanta, que je sache. Buvez-en tous, car ceci est de la menthe à l'eau. C'est bon, la menthe à l'eau, mais ça n'a jamais eu la couleur du sang. Du sang du Christ.

Les gens qui boivent de l'eau vivent plus vieux que les gens qui boivent du vin, mais moi je ne veux pas vivre vieux dans un pays où les anciens alcooliques exigent que tout le monde boive de l'eau. Il y a un génie dans le vin et il est mauvais, comme tous les génies. Dans l'eau, il n'y a rien de mauvais, car il n'y a rien.»

 

Ne vous z'inquiétez pas nous l'ouvrirons cette belle bouteille, où et quand : Dieu seul le sait !

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 10/05/2009 11:38

Superbe chronique. Je me souvient de l'article de Patrick Besson. Pour moi, à l'époque, il avait sauvé l'honneur du vin de manière magistrale. Un texte d'antholigie.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents