Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 00:05

Elles sont là, à hauteur de mon regard, posées sur leur petit cul, toutes menues à côté de leurs grandes sœurs bordelaises, avec leurs mensurations * de nymphettes : taille fine, poids plume, tout de noir vêtues, ou presque, avec leur papillon doré posé sur leur frêle poitrine, minimalistes à la manière des minettes Agnès B premier âge. Certes chics mais un peu rase-moquette, j’eusse préféré leur voir atteindre la taille d’Adriana Karembeu plutôt que de plafonner au module d’Audrey Tautou. Qu’importe, ces jeunes filles en fleur, très Nouvelle Star, épousent la tendance Dev Dur, elles surfent sur le carbone neutral, elles économisent votre dos, elles sont faciles… les Chamarré girls !

* 22 cm de tour de taille contre 24 pour une bordelaise verre, taille 26 cm contre 30, poids 800 grammes contre 1,2 Kg pour une bordelaise légère et 1,6 Kg pour une lourde (à une queue de vache près).

Redevenons sérieux, nous sommes en pleine Semaine Sainte, pour vous parler de la nouvelle ligne Eco-responsable de la marque Chamarré www.chamarre.com . Je l’ai découverte, en début de semaine, à mon Monop en faisant quelques courses. Par pure curiosité je fais toujours un détour par le rayon vins (y z’ont du encore du changer de gérant à Monop Daviel car rien n’est plus à la même place). Bref, je jette un œil sur la petite muraille toujours aussi peu attrayante et, tout au bout, je tombe en arrêt devant une p’tite bouteille bien mise avec une collerette verte. Donc je ne vous refais pas le film depuis le début mais je vous donne les arguments des concepteurs de la nouvelle bouteille PET à bouchage à vis bien sûr.

« La qualité d’un grand vin dans une bouteille pratique et éco-responsable »

Une bouteille pratique

-          Poids léger et incassable, elle est facile à transporter.

-          La capsule à vis préserve les arômes et assure une ouverture facile.

Une bouteille éco-responsable

-          Matériau 100% recyclable.

-          Nécessite moins d’énergie pour sa fabrication que le verre.

-          Économe en carburant pour le transport.

-          Préserve autant la qualité du vin qu’une bouteille traditionnelle.

J’ai acquis pour la somme de 16 euros 45 : 1 bouteille Pinot Noir 12,5 % vol et 1 bouteille Cabernet-Sauvignon 2006 13% vol Vin de Pays des Vignobles de France 4,70 euros le flacon et 1 bouteille de Bordeaux 2005 12 ,5% vol à 4,95 euros la bouteille. Ces 3 flacons sont pourvus d’une DLUO : date de consommation optimale le 2/10. L’embouteilleur est Paul Sapin F-71 150 www.paul-sapin.com/  « Paul sapin le nouvel esprit du vin »


















Dans ma vie antérieure j’ai fait des bouteilles en PET. La fin des années 80 ne naviguait pas dans l’éco-responsabilité mais les arguments pratiques étaient les mêmes surtout qu’il s’agissait de remplacer des litres 6 étoiles (consignés). Ces bouteilles n’ont jamais vu de clients pour des raisons que je ne peux vous donner, seul Michel-Laurent sait que mon nez y est pour quelque chose. 20 ans après que dire de l’innovation de Chamarré ?

1° Elle se veut rassurante, hors le texte qui souligne que cette bouteille est « respectueuse de la qualité et du goût du vin », tous les codes traditionnels sont mis en avant sur l’étiquette : armoiries et texte en bandeau : « issu de raisins nobles, ce vin est une délicieuse symphonie d’aromes », le papier est très classe et le graphisme chic pour les 2 vins de pays des Vignobles de France. Pour le Bordeaux c’est encore plus marqué sur l’étiquette : Réserve, Tradition, armoiries toujours, texte en lettres dorées « soyeux et équilibré, ce vin exprime tout le prestige du terroir bordelais », pastille d’or « Tradition&Terroir France » La contre-étiquette est elle aussi pas avare de superlatifs : « ce vin est la rencontre des plus prestigieux vignobles français autour d’un cépage unique : le Pinot Noir » , pour le Bordeaux  « ce vin allie subtilement Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc et petit Verdot , dans la plus grande tradition des vins de Bordeaux » Compréhensible pour un produit qui s’attaque à 2 tabous français : le verre et le bouchon.

2° Ma question, face à ce positionnement produit statutaire relifté, est simple : l’éco-responsabilité touche-t-elle le type de consommateur intéressé par ce type de vin ? Pour le consommateur quotidien j’en doute vu son profil plutôt 3ième âge mâle ; pour le consommateur occasionnel, seule une approche par CSP, âge, sexe, permettrait de cerner la sensibilité des consommateurs. On peut cependant estimer, étant donné l’air du temps, que les nouvelles générations urbaines peuvent être attirées par le côté pratique et l’éco-responsabilité.

3° Pour ces derniers cependant, l’éco-responsabilité va de pair avec une approche produit Bio alors question : le PET est-il un emballage écologique? « Des études scientifiques prouvent les avantages du PET en ce qui concerne la charge polluante. Les bilans écologiques démontrent que le recours au PET, associé à un recyclage matériel, est avantageux. Les bouteilles en PET seul usage et les bouteilles de circulation en verre sont équivalentes sur le plan du bilan écologique global. » Rien de déterminant, d’ailleurs dans les magasins Biocoop les eaux minérales sont en bouteilles plastiques. Alors un couplage Vin issus de raisins de culture biologique et bouteille PET ? J’en doute car le consommateur Bio de vin est plutôt sensible à la vision traditionnelle vigneronne, très small is beautiful, tonneau, bouteille verre et bouchon et petit patapon…

Dernier point ne concerne pas Chamarré mais ceux qui conçoivent la mise en rayon des vins dans ce qu’il est convenu d’appeler la GD : à quoi bon que les « têtes d’œufs » de Chamarré se décarcassent à inventer des lignes de produits si c’est pour disperser leurs petits flacons partout dans le rayon en fonction de leur classification juridique et leur région ? La pauvrette de Bordeaux était totalement perdue, paumée, écrabouillée dans le grand troupeau des Bordeaux. Vous devriez aller prendre des cours de facing au rayon cosmétiques les p’tits gars car l’Oréal le vaut bien ! Vous z’allez me rétorquer que c’est que veut le consommateur. Vous lui avez demandé ? De plus sans vouloir vous chambrer grave : à quoi bon que les « têtes d’œufs » de Monop se décarcassent à créer des lignes de produits, la dernière en date étant : «  une cave en ville » si vous continuez votre petit jeu à la con. J’y reviendrai dans une future chronique pour enfoncer le clou. Indécrottables les mecs !

En attendant consultez le
N°48 à la rubrique PAGES (en haut et à droite du blog) car il est temps pour vous d'adhérer à l'Amicale des Bons Vivants.

RENSEIGNEMENTS
auprès de Jacques Berthomeau

www.berthomeau.com et jberthomeau@hotmail.com

Secrétaire Perpétuel de l’ABV 06 80 17 78 25

BULLETIN D'ADHESIONà L'ABV

J’adhère à l’Amicale des Bons Vivants :

-        Nom, prénom :

-        Adresse e-mail :

-        Raison sociale, adresse et téléphone 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

ludovic 20/05/2009 21:49

Pareil.  Je suis tombé sur ces bouteilles à Monop, et après hésitation, j'ai finalement acheté le Pinot Noir Chamarré, Vin de Pays, à 4.70 €, me disant : "Un vin rouge doit rester avec un bouchon de liège pour respirer. Mais aprés tout pourquoi ne pas tenter l'expérience".Final trés déçu. Je m'attendais à ce quele "mélangeur" Chamarré fasse un effort avec son vin pour convaincre une nouvelle clientèle. Mais je me retrouve avec un vin passe-partout et sans caractère, et qui en plus brûle l'estomac. Sans parler du caractère du vin, j'objecterai qu'on ne retrouve pas le meme plaisir à servir un verre qu'avec une bouteille tradionnelle : la bouteille donne une prise de main rikiki, et le son du vin quand le verse n'a plus aucun attrait.Donc pour moi l'expérience Chamarré bouteille de vin en plastique s'arrêtera la.

Iris 10/04/2009 17:19

C'est amusant, de retrouver Monsieur Sapin, qui fournit aussi depuis des années les petites bouteilles distribués en première lors des repas au Thalys - j'avais découvert son Cabernet d'Afrique du Sud lors de mes déplacements (très économes en CO2) en train.

D'autres grands fournisseurs Français distribuent ce genre de vin avec les mêmes arguments écos de l'autre côté de l'Atlantique dans des tétra-packs à l'effigie de lapin Français. Mais il est connu, que les Français préfèrent les étiquettes classiques pour leurs vins...

Si j'essaye, de me mettre dans la peau de la ménagère, qui achète le vin de tous les jours (que c'est elle, qui fait cela - il y a aussi des études de marché, qui le prouvent), je ne suis pas sure, que je serais tentée par ce genre d'emballage, si j'aurais le même avantage de poids en moins à charrier avec un BIB de 3 ltr - et pour la table de dimanche ou un repas entre amis, je ne sais pas, si c'est déjà rentré dans les mœurs, de mettre du vin dans du plastique sur la table sur la belle nappe avec les beaux verres en cristal et les bougies....

D'autant plus que les prix ne sont quand même pas un argument d'achat, vu qu'il sont bien le double de ce que dépense le Français moyen pour le vin au super marché.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents