Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2006 4 25 /05 /mai /2006 08:00

Avertissement de l'auteur : ceci est une pure fiction

Le petit Pochon imprimait message et photo, les glissait dans une grande enveloppe kraft qu'il s'empressait de glisser dans son vieux cartable avachi. Ce cartable lui donnait des faux airs de potache attardé et ses chers collègues du Cadastre Viticole Informatisé ne manquaient jamais une occasion de le chambrer à son sujet. " Léon tu te la pètes grave ! Tu trimballes quoi au juste dans ta vache ? Des revues pornos ? Ton calbar de rechange et ta brosse à dents au cas où... Arrête de rêver Pochon tu finiras comme nous entre la tondeuse à gazon et les courses à Carrefour avec mémère et les chiarres ! T'es qu'un bêcheur avec tes jeans, tes vestes de minet et tes petites lunettes d'intello... Tu te la joues mec !" Il les laissait dire et pour les calmer il leur payait une mousse à l'occasion en bavassant avec eux de leur sujet de prédilection : le foot. Léon jouait à merveille des antagonismes PSG - OM.

Tout en remontant la rue du Bac pour se rendre à son lieu de rendez-vous Léon tournait dans sa tête la jolie réponse qu'il allait trousser à Lucienne. Car bien sûr il allait répondre à Lucienne. Sa proposition était too much et il ne voyait que des avantages à lui faire part de son vif intérêt. Marquer des points d'entrée participait d'une stratégie de guerre éclair. En effet, le petit Pochon, conscient de sa faible envergure, estimait qu'il lui fallait se présenter sous son meilleur jour sans pour autant trop dorer la pillule et prendre le risque de décevoir. Le champ nouveau pour lui de la tendresse valait bien de sa part des méthodes culturales innovantes. En passant au long de la litanie de CRS et autres gendarmes mobiles en faction sur son parcours Léon se sentait léger, d'une incroyable légèreté même si tout en haut de sa tête en ébullition une petite voix lui serinait que dans un sac de noeuds ya plein de noeuds et que les noeuds faut les défaire un par un... Il se tamponnait de la ritournelle à noeuds et marchait d'un bon pas.

à suivre

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents