Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 00:05

 

En ce samedi, premier samedi de soldes, Paris se gèle le cul. Que les bobos, frigorifiés sur leurs Vélib, puissent s’étonner qu’il fît froid en hiver, passe encore, mais que les Neuf Deux (92) à peine sortis du cul de leurs 4X4 pour mener leurs femmes « aux soldes » se permettent de pester contre la soupe grise et salée qui souille leurs Tods impeccables, y’a de quoi virer au Rouge vif. C’est ce j’ai fait, mais en adoptant le Rouge tendance, le seul qui vous réchauffe le corps, l’âme et le cœur, le Rouge du vin Rouge, en me plongeant dans les entrailles d’une de mes librairies fétiches, « Compagnie », 58 rue des Écoles, à deux pas de ce qui fut le Boul’mich de mes jeunes années, et y découvrir, entre autres,  « La coupe d’Eros » qui est le premier tome d’une tétralogie * : L’Or du vin. Le second, me dit-on, sera consacré au vin mystique, le troisième à la vigne et à la vie, quant au quatrième on ne sait pas encore (la tétralogie étant un ensemble de 4 œuvres).

Avant de vous offrir 2 des Vins d’Éros à savourer, je ne résiste pas au plaisir de vous proposer en amuse-gueules le texte de la 4ième de couverture qui est fort goûteux.

« Plus d’un auteur nous tend ici sa coupe avec le lyrisme d’un qui boit et qui jouit. Si vous êtes de ceux qui croient que toute coupe est bonne à prendre, alors portez cette coupe aux lèvres et passez donc avec gaîté, comme dit l’un d’eux avec une verve un peu raide, « du cul de la bouteille au cul de la beauté ».

Manuelle de Birman a fourragé sous bien des couvertures de toutes les littératures pour nous con, pour nous con, pour nous concocter cette petite anthologie. Elle nous offre en prime à la fin du volume quelques recettes de vins aphrodisiaques qu’elle tient de son vieil oncle, autrefois barman « À la feuille de rose » (maison turque). Les a-t-elle goûtés elle-même tous ces suggestifs breuvages aux noms tentateurs ? Qu’importe ! Nous la croyons sur mots : un vin de figue, un Champagne fulgurant ; ça ne peut-être que foutrement mieux que le vi, que le vi, que le vinaigre. »


VIN FARAMINEUX

 

« Versez dans un broc le contenu d’une bouteille de Faugères. Ajoutez dix grammes de racine de gingembre frais râpée, une pincée de piment (Espelette ou Cayenne), dix grammes de coriandre concassées, cinq clous de girofle, un verre de whisky, deux cuillérées de miel. Laissez macérer dix-huit heures au frais. Filtrez. Servez très frais.

 

CHAMPAGNE FULGURANT

 

Mélangez dans une carafe 2 verres de jus de citron, 2 verres de gin, 2 verres de Cointreau et 2 verres de Champagne. Ajouter une pointe de fenugrec. Servez glacé.

 

Les autres vins d’Éros, au nombre de 4, Vin Noir, Vin de Figue, Vin Jaune *, Vin de Rose sont dans« La coupe d’Éros » publié à L’Archange Minotaure Collection Format du Soleil (Largeur d’un pied d’homme). 10 euros.

 

·        la tétralogie étant un ensemble de 4 œuvres.

·        Le fenugrec plante dont les grains riches en mucilage sont employés en cataplasmes.

 

Petit concours vicieux pour les amateurs, tout aussi vicieux, de vin d’Éros :

1ière Question : quel Faugères conseilleriez-vous pour le vin faramineux ?

2ième Question : quel champagne conseilleriez-vous pour le vin fulgurant ?

Question subsidiaire pour départager les ex-æquo : estimez-vous que je sois un garçon sortable ?

Ne soyez pas raisonnables : répondez !

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

ShowViniste 19/01/2009 11:13

Si certains sèches sur le Faugères, je leur conseille un Clos Fantine d'Olivier Andrieu, excellent domaine à découvrir en biodynamie. Il a fait une petite cuvée avec de l'aramon, je crois, qui irait bien au faramineux.
En n°2, du champagne Jérome Prévost, installé à Gueux !
Enfin, concernant votre "sortabilité", monsieur Berthomeau, elle ne saurait être mise en doute, à vous lire chaque matin, au grand jour !

Michel Smith 15/01/2009 07:43

En Faugères, il y a le Clos du Fou (Château des Estanilles) avec un jeu sur le dernier mot que je me garderai bien de reprendre. Ou bien le Grain de Folie de Catherine Rocque. Ce n'est pas un Faugères, mais c'est un vin du Faugérois. Quant au Champagne, je ne vois qu'une cuvée : La Grande Dame de la maison Veuve Cliquot, avec là aussi un mauvais jeu de mot que seul les initiés savent utiliser à bon escient...

geoffroy 12/01/2009 10:36

Le Faugeres , je ne le connais pas . Pour le Champagne je conseille le millesime 1997 du Rédempeur à Venteuil 51 . (Mon village natal )
Vous avez l 'air d'un garçon sortable aux vues de vos écrits !

S�gol�ne 12/01/2009 07:49

pour la faugères je donne ma langue au chat, pour le champagne, la cuvée de base de Raymond Boulard et ensuite un Petrae si on est pas dématé par le mélange précédent.
Si vous êtes un garçon sortable, tout à fait, et je vous donne rendez-vous mardi soit à Bordeaux, d'ailleurs.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents