Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 08:51

3ième épisode : notre fils de marchand de vins n'a pas choisi un sujet convenable

Face à son jury de thèse Bachelier doit affronter deux épreuves : la première, la plus aisée, consiste en un examen oral sur un sujet choisi et approuvé auparavant, en l'espèce la mécanique des fluides, afin de tester sa connaissance du sujet et s'assurer de son éloquence. En ces temps de chaires, du haut desquelles les mandarins délivraient leurs cours magistraux, l'art oratoire occupait une place qui peut nous paraître aujourd'hui disportionnée. Louis passe l'obstacle de bonne façon puisque Joseph Boussinesq, spécialiste de la mécanique des fluides, autre membre du jury, souligne que Bachelier a fait la preuve qu'il " avait une profonde connaissance du sujet".

Reste à surmonter l'obstacle principal : la soutenance de ses travaux originaux et c'est là que, si je puis m'exprimer ainsi pour notre fils de marchand de vins, ça tourne au vinaigre. Bachelier, déjà lesté d'un parcours atypique, travaille sur un sujet pas du tout convenable pour un petit provincial recherchant l'assentiment et le soutien de l'establishment de la Sorbonne. Sa thèse, " Théorie de la spéculation " , ne porte pas sur les thèmes en vogue au début du XXième siècle dans les mathématiques, sa spéculation à lui n'a rien à voir avec la pensée spéculative ou la philosophie du hasard, elle est celle des boursicoteurs du palais Brongniard, ce repaire florissant des joueurs et des rapaces du capitalisme, le paradis des agioteurs, l'anti-Sorbonne. La spéculation débridée, l'argent vite gagné ou vite siphonné, avait, et à toujours mauvaise réputation chez les paroissiens de la fille aînée de l'Eglise même si ceux-ci sont libres penseurs.

Le pourtant "génial" Poincaré, dans son rapport, soulignait que le "sujet choisi par M.Bachelier est un peu éloigné de ceux usuellement traités par nos candidats" et que certes s'il reconnaissait des "avancées originales" dans la thèse ça n'était pas suffisant pour la parer du sésame du "très honorable" qui eut permis à notre fils de marchand de vin de rejoindre l'Olympe et d'embrasser l'auguste carrière de mathématicien officiel. La messe était dite avant même d'avoir été chantée, on ne lui décerna qu'une très respectable "mention honorable" qui, dans la logique accadémique de notre belle Université, eusse du le précipiter dans les oubliettes de l'Histoire. Tel ne fut pas le cas mais c'est là une autre histoire.

à suivre... bonnes fêtes de Pâques... il ne vous est pas interdit de me délivrer vos impressions de toute nature sur mon feuilleton... merci d'avance...

  

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

philippe joly 14/04/2006 09:43

ah que j'aime votre verve!
ah que j'ai apprécié de vous écouter sur france inter!
j'apprécie réellement vos talents d'écrivains et ces "nouvelles" reflétant votre état d'esprit et ceux qui prêchent le goût du bon vivre dasn les tracasseries de l'obligation légale créée par les corporatismes et les lobby...
lire régulièrement vos réflexions est un véritable plaisir chaque fois renouvelé...

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents