Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 00:00

André Leduc  dédicacé Vive le Pinard !


Je n’aime plus le Tour de France et Dieu sait si gamin je lui vouais une passion sans limite au temps des Charly Gaul, Bahamontès, Anquetil, Poulidor, Nencini… Une étude montre que, depuis 1990, date d'arrivée de l'EPO, la vitesse du vainqueur augmente à mesure que les pentes s'élèvent (Lance Armstrong 2005 41,82 km/h) alors qu'avant c'était exactement le contraire (en 1967 Roger Pingeon gagne à 35km/h  un tour équivalent à celui de 1999 gagné par Armstrong à plus de 40km/h) Mais, comme il tourne encore, gratuit et encore populaire, je ne résiste pas au plaisir de vous offrir dans la rubrique « Rétro » un morceau d’anthologie datant de 1932 où la Revue mensuelle Grands Crus et Vins de France (revue technique d’exportation et de défense professionnelle) croyait mordicus à la Propagande pour le Vin. Ici le vin s’écrit toujours en majuscule.

 

« On parle de plus en plus de la nécessité qu’il y a d’intensifier la propagande en faveur du vin, et toutes les personnalités qui s’occupent de la question sont unanimes à reconnaître les avantages certains que l’on peut attendre d’une action massive en faveur de notre produit national.

Les travaux du CN en faveur du Vin sont suivis avec intérêt et des mesures très heureuses ont déjà été prises, dont les résultats commencent à se faire sentir.

Il n’est pas douteux, et nous le disons depuis toujours, que l’on peut obtenir une augmentation de la consommation de vin en France en rendant le vin sympathique ; il est nécessaire de le présenter aux classes jeunes comme la boisson nationale, comme la boisson qui donne la gaieté, l’esprit, en un mot qui continue les belles traditions de la race française, que tous les peuples nous reconnaissent ;

C’est pour cela que nous applaudissons avec plaisir à l’heureuse initiative prise par l’Association de la Propagande pour le Vin, 72, allées Paul-Riquet, à Béziers. M.Nougaret et les dirigeants de ce groupement ont pensé qu’il était intéressant d’utiliser une manifestation comme le Tour de France pour parler du vin, le faire apprécier et le faire aimer.

Il suffit de parcourir les journaux – tous les journaux faut-il dire, les spécialisés comme ceux qui ont pour mission de nous faire savoir les nouvelles du monde entier – pour se rendre compte de l’intérêt et de l’émoi qui remuent les foules au cours de cette épreuve sportive.

Le 6 juillet, Paris s’agitait aux premières lueurs du jour, et une foule considérable se groupait au Vésinet pour assister au départ des coureurs.

Un coup de pistolet, et le peloton se met en route. C’est Biscot, le réjouissant Biscot, l’ami des foules et mieux encore l’ami du bon vin, qui a lancé sur les routes qui sillonnent les vignobles de France, les As de la pédale.

Un écho avait répondu au bruit de la poudre ; nous avons su qu’un animateur de la Propagande du Vin, venait lui aussi, de donner le départ à la mousse pétillante d’une bouteille de Champagne.

Le Tour de France est pour la deuxième fois l’occasion pour la propagande du Vin de manifester son activité. Ceux qui ont vu passer le Tour se sont rendu compte, en effet, de l’effort de publicité qui s’y développe en faveur des crus français.

Un représentant de la Propagande suit la course.

Nous sommes convaincus que le public qui suit le Tour de France, public jeune, sportif, bien portant, est un public qu’il est nécessaire d’avoir avec soi pour défendre la cause de nos vignobles.

Les longues attentes le long de la route ou à l’arrivée de chaque étape sont tout à fait favorables à la distribution du journal spécialement édité par l’Association de Propagande et qui s’appelle tout simplement Le Tour de France.

Nous n’avons pas à vous vanter ici les qualités et la tenue de ce confrère qui décrit les vins de chaque région de France en particulier et traite sous la signature de personnalités éminentes toutes les questions susceptibles d’intéresser le lecteur (...)

À toutes les étapes, avant l’arrivée des concurrents, des affiches ont été posées recommandant l’usage du Vin, et surtout pour chaque région viticole, la consommation des crus du pays.

Des banderoles, accrochées en bonne place, proclament les bienfaits du Vin.

À la foule innombrable des enfants venus pour fêter les coureurs, on distribue d’originales coiffures en papier, sur lesquelles sont imprimées des maximes, telles que : Le Vin c’est la santé, Le Vin c’est la Gaité.

Le journal l’Auto consacre à son tour une partie de ses colonnes aux Vins de France.

Pour les illustrés qui publient les diverses phases de la course les plus célèbres des coureurs ont remis leurs photographies, faisant précéder leur signature d’un hommage au Vin de France qui soutient leurs forces et excite leur courage.

Un haut-parleur sur voiture fait entendre sa grande voix en faveur de notre Boisson Nationale ; par ses disques, il chante joyeusement notre Pinard.

Sur les murs, dans les cafés, se lisent des affiches et des pancartes invitant les consommateurs à donner leur préférence aux restaurants qui comprennent le Vin dans le prix du repas.

Des images genre Epinal racontent des historiettes sur le sport et le vin sont distribuées en masse, aux enfants.

Une publicité de ce genre qui, évidemment ne supprime pas la propagande par la presse, par l’affiche et par tous les moyens publicitaires qui permettront de rappeler toujours et partout les qualités thérapeutiques du vin, a une portée réelle et nous félicitons avec plaisir ceux qui ont conçu ce projet et qui l’ont réalisé avec des moyens financiers assez réduits, en le complétant par des dégustations dans tous les centres traversés par nos grands coureurs cyclistes.

C’est évidemment de la bonne propagande, et il est certain qu’en faisant confiance à des organisateurs aussi compétents, la cause du vin sera bien défendue et par conséquent bientôt gagnée. »

La banderolle derrière le groupe dit " dans les départements où l'on consomme du vin la tuberculose est moins répandue que..."

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

tchoo 16/07/2008 22:47

Je ne crois pas me tromper, et je suis même sur que nous sommes d'accord!

tchoo 15/07/2008 21:27

Faut faire gaffe à l'antienne " de mon temps........"

si les coureurs sont chargés aujourd'hui, ils ne l'étaient pas moins hier,
ce sont les molécules qui ont changées!

JACQUES BERTHOMEAU 15/07/2008 21:37


Tu te trompes absolument cher ami le dopage d'Anquetil et consorts c'était de l'artisanat , ce pauvre Simpson avait forcé sur les amphés, maintenant c'est bien autre chose de bien plus
inquiétant. : il suffit de voir la masse musculaire des mecs et pas que dans le cyclisme. J'ai écris une chronique sur le sujet que je publierai dans quelques jours. Je n'ai aucune nostalgie du bon
vieux temps mais le Tour de France  a changé de nature avec la télé et les sponsors...


  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents