Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 00:00

Ce mois de juin pourri par une météo dégoulinante a vu mon cher espace de liberté passer allègrement le Cap – pas 2010 – mais celui du MILLION de pages lues par vous chers lecteurs. Pour que certains ne m’accusent pas de faire de la gonflette je joins un copié-collé du tableau statistique que me fournit mon hébergeur. Vous constaterez aussi que je vogue tranquillement vers les 250 000 visiteurs. Tout ça grâce à vous, à votre fidélité, à votre constance, je vous en remercie du fond du cœur.

Les statistiques générales de votre blog depuis sa création

Date de création :

30/05/2005

Pages vues :

1 015 593 (total)

Visites totales :

245 029

Journée record :

19/05/2008 (3 569 Pages vues)

Mois record :

04/2008 (55 313 Pages vues)

* Nombre de personnes différentes ayant visité votre blog durant une

Reste à garder le rythme, à durer, car depuis la nouvelle orientation de Vin&Cie vers un format média des gens du vin avec les rubriques : 3 Questions à… Entretien avec… Les portraits d’hommes et de femmes du vin, Nature&Découvertes : les bio-bons, la rubrique de Paul Bats et les Wine News de la Toile… il me faut, comme j’aime à le dire : faire constamment bouger les lignes. Ma conviction profonde, de plus en plus confirmée par l’évolution du lectorat, est que prendre place sur le Net, s’y installer, y être reconnu, diffusé, permet de propager auprès d’un public de non spécialistes, plutôt jeune, dépassant nos frontières, une image plus ludique, plus riche, de la diversité à la française, sans pour autant apparaître comme un irréductible gaulois juché sur l’exception culturelle de notre beau pays. Comme vous le savez, pour moi, le vin c’est la convivialité, l’expression la plus aboutie de notre art de vivre, « un peu de douceur dans ce monde de brutes… » Mais le vin, et je sais que je vais faire grincer quelques dents, est une grande industrie vitale pour nos territoires, les hommes et les femmes qui font et qui vendent le vin. Bref, je ne défends rien. Je me veux ouvert et libre à tout ce qui fait qu’il fait bon vivre : un supplément immatériel à la croissance de notre PIB.

 

Bref, même si vous êtes toujours assez mou de la plume ou du clavier, sous de bons ou de mauvais prétextes du style : « je ne sais pas comment faire ? » pour écrire des commentaires, je vais vous faciliter la tâche en vous soumettant à mes 3 Questions… très simples et ouvertes.

 

1ière Question : Pourquoi lisez-vous régulièrement ou occasionnellement les chroniques de Vin&Cie ? Qu’y trouvez-vous ? Qu’y cherchez-vous ? Pour vous est-ce une source d’informations ? D’analyses ? De détente ? D’ouverture ? À votre bon cœur !

2ième Question : Quelles sont les principales critiques que vous formuleriez à l’égard et du chroniqueur et de ses chroniques ? Trop perso ? De parti-pris ? Polémique ? De mauvaise foi ? J’en passe et des meilleures… Lâchez-vous !

3ième Question : Que souhaiteriez-vous trouver à l’avenir sur Vin&Cie l’espace de liberté ? Nouvelles rubriques, sujets différents, panel de personnalités plus larges, etc. L’imagination au pouvoir !

 

Pour répondre à ces questions je vous suggère 2 procédures :

 

-         le formulaire CONTACT tout en bas du BLOG (coincé entre référencement sites internet sur over-blog.com et CGU). La seule difficulté technique consiste à ce que, pour pouvoir transmettre, votre message vous devrez transcrire dans la case prévu à cet effet les 3 lettres ou chiffres (cf. exemple ci-dessous) en respectant pour les lettres les minuscules ou les majuscules. Cette procédure est destinée à éviter les messages automatiques.

  

Recopiez les caractères

 

-         mon adresse e-mail jberthomeau@hotmail.com en PJ. Vous faites un copié-collé des questions sur Word et clap-clap… vous répondes pour me, merci…


Enfin comme Vin&Cie tient toujours ses promesses, je vous offre 4 mn 40 de bonheur, un grand moment de la chanson française des années 50, une belle pièce de notre patrimoine national : Les Trois Cloches chanté par Edith Piaf et les Compagnons de la Chanson. C'est beau, c'est pur, dans un décor simple de fête de patronage. Que voulez-vous, c'était au temps de mes culottes courtes et j'avais la larme à l'oeil et le coeur serré. Sous mes grands airs je suis un indécrottable sentimental : et oui, l'éternité de l'amour... moi je craque http://www.youtube.com/watch?v=eOL61uC5Ww4

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents