Vendredi 27 juin 2008 5 27 /06 /Juin /2008 00:02


Alain Juppé ne le sait pas mais si j'ai ouvert un blog, voici bientôt trois ans, c'est un peu grâce à lui qui venait de se lancer dans cette aventure. Mes amis bordelais, connaissant mon goût pour les défis, Jean-Louis tout particulièrement, m'avaient gentiment charrié en me disant " et pourquoi pas toi..." Vous comprendrez aisément que je n'ai pas l'outrecuidance de vous présenter Alain Juppé, mais moi qui suis sur l'autre rive, la gauche dit-on, et qui aie pendant dix années de ma vie côtoyé le personnel politique de notre doulce France je le place - s'il me permet cette expression - dans la catégorie très restreinte des hommes d'Etat. Je le remercie chaleureusement d'avoir accepté de suite de se soumettre à mes trois questions. C'est pour mon petit média une grande satisfaction et un honneur.
le port de Bordeaux extrait de Mon Premier Livre de Géographie Cours Elémentaire 1ière Année chez Delagrave images de Pierre Rousseau

1ière Question
 :

Philippe Jullian, né à Bordeaux, écrit que c’est « la seule ville de province qui ait l’allure d’une capitale ». Vous en êtes le maire et, dit sans flagornerie, vous avez restauré sa splendeur. Mais pour nous, gens du vin, Bordeaux c’est aussi le vignoble, ses châteaux prestigieux et ses appellations mythiques. En ayant eu l’initiative d’accueillir le vin dans votre ville avec « Bordeaux fête le vin » que recherchez-vous monsieur le Maire ?

 

Réponse d’Alain Juppé :

En tant que maire de Bordeaux, même s’il n’y a que quelques rangs de vigne sur la commune, comment pourrais-je ne pas être porteur d’une responsabilité particulière vis-à-vis du monde du vin ? J’ai souhaité créer Bordeaux fête le vin  il y a dix ans et cela a été un succès immédiat car la fête répond à deux besoins : l’envie des Bordelais de faire la fête ensemble et la création d’une vitrine populaire de notre produit-phare. Tous les deux ans, début juillet, ce sont donc des centaines de milliers de personnes – 350 000 lors de l’édition 2006 – qui, pendant 4 jours, viennent partager ce plaisir de déguster et d’échanger autour d’un verre de vin. Un rendez-vous qui sait rester au niveau du vin de Bordeaux. C’est une manifestation qui nous permet de valoriser la diversité et la qualité de nos productions. Elle est aussi un vecteur d’attraction touristique, tant pour la ville elle-même que pour les vignobles qui l’entourent car on apprécie encore davantage le vin lorsqu’on connaît bien son terroir.  

 

 

2ième Question :

Dans le secteur du vin, pour illustrer ses remarquables performances à l’exportation, la conversion en Airbus et TGV est très prisée mais, beaucoup de vignerons, de professionnels, estiment, à tort ou à raison, être mal aimés dans leur propre pays. Par esprit de provocation j’aime écrire que nous sommes une grande industrie, un des atouts de la France dans la mondialisation mais que beaucoup de décideurs l’ignorent. Alain Juppé que faire pour que le vin et ceux qui le font soient mieux perçus et considérés dans notre société ?

 

Réponse d’Alain Juppé :

Le vin est effectivement un des atouts de l’économie française. Nous le savons bien à Bordeaux où le vignoble représente 25% de la production nationale pour un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros et un emploi sur 5 en Gironde. Quant à la désaffection qui pourrait exister à l’égard des professionnels du secteur, je ne partage pas votre avis. Nos produits sont de qualité et la filière est dynamique. Les mentalités ont changé. Les vignerons ont compris l’intérêt qu’il y avait à rencontrer le grand public, donc les consommateurs. La démarche est très appréciée de ces derniers. Le bilan des opérations « Portes ouvertes » organisées par certaines appellations en témoigne avec éclat. Des opérations telles que Bordeaux fête le vin et le travail des professionnels du tourisme pour développer l’oenotourisme sont aussi là pour mettre en valeur notre vin et le savoir-faire des hommes et des femmes qui l’élaborent avec passion. Vous ne pouvez pas ignorer, non plus, le remarquable travail accompli par Vinexpo – initiative bordelaise – en matière de promotion du vin sur notre territoire mais aussi en Amérique et en Asie. Pour mémoire l’édition 2008 de Vinexpo Asia Pacific a accueilli près de 8 000 visiteurs à Hong Kong fin mai.

 

3ième Question :

Question plus personnelle Alain Juppé : pouvez-vous nous raconter votre expérience personnelle, votre initiation, votre découverte du vin ? L’amateur que vous êtes, sans lui demander de s’aventurer dans l’expression de choix trop précis, peut-il nous confier vers quel type de vin vont ses inclinaisons ? Etes-vous sujet au coup de cœur pour ce qui concerne le vin ?

 

Réponse d’Alain Juppé :

Vous étonnerais-je en vous disant que ma préférence va au Bordeaux et plutôt le vin rouge ? Le choix est vaste et  de qualité. Je crois – j’espère - ne pas avoir épuisé toutes les opportunités de découverte et de coup de cœur.

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : berthomeau
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Articles récents

Liste complète

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés