Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 00:08

Luis Sepúlveda a écrit « Le vieux qui lisait des romans d’amour » alors moi ce matin je me suis fendu d’un titre bizarre, à tiroirs, pour vous conter la drôle d’histoire de 3 marques de vin français. En janvier 2003, un sondage Ipsos révélait qu’en notoriété assistée la marque la plus connue des Français était Vieux Papes (57%) devant Sidi-Brahim (51%), Baron de Rothschild (48%), Listel (47%), Cellier des Dauphins (35%) et Cramoisay (33%).  Les marques de Wine Table font donc jeu égal avec celles de vins de plus haute extraction. C’est ce qui m’amène à racler le fond de mes souvenirs pour bavasser un chouia sur le Vieux qui se disait Pape : le Vieux Papes, le petit Gris des Sables : le Listel et, j’ai rajouté la Villageoise car cette nana du Sud mérite une mention aux Oscars des mal-aimés.

Nul doute que le Vieux Papes, avec ses trois-quart de siècle, tire une grande part de sa notoriété du lien avec le Pape de Châteauneuf. Crime de lèse papauté, que l’antériorité de la marque par rapport au système des AOC, cher au Baron Le Roy de Boiseaumarie, lui-même sis à Chateauneuf-du-Pape, a fait perdurer. Par bonheur, on ne l’embouteillait pas à Châteauneuf-les-Martigues mais surtout à Gennevilliers charmant port de pêche. J’en ai beaucoup embouteillé, chers lecteurs, et de mon temps il n’était que rouge alors que maintenant il se fait blanc et rosé, bouchage à vis. La seule innovation que je connus fut de le présenter en pack de 6. La mise en place de la machine nous valut, t’en souviens-tu Rémy, une belle petite grève. À par ça je me souviens que le chef de produit se remuait beaucoup les méninges et je n’ai jamais compris pourquoi car le Vieux qui se disait Pape, plutôt conservateur, ne bougeait pas d’un poil sa moumoutte…

Pour Listel c’est une autre histoire. Je ne vais pas vous la raconter car je ne la connais pas mais me contenter de vous placer quelque saillies de mon cru. Ma première visite aux Domaines date de 1978 alors que je venais d’arriver à l’Office du Vin. Deux choses me frappèrent à l’époque : le modèle économique était unique en France et c’était un vin d’ingénieur ; en langage contemporain : un vin piloté par l’aval et fondé sur un process industriel. Mon grand regret c’est que cette belle marque n’ait pas connue un développement international à la hauteur de son magnifique potentiel. Les ingénieurs des Salins n’étaient pas des marketeurs et pour leurs successeurs le challenge dépassait largement leurs capacités financières. Maintenant, sous la houlette d’un champenois, le lifting semble réussir à la vieille dame : 53 ans, reste à la faire sortir de l’hexagone…

La Villageoise avec sa grande bouteille d’1 litre et demi en PVC a été pendant très longtemps dans le top 10 des marques les plus vendues dans le monde. Au pays des grands nectars un jaja en boutanche de plastoche représentait la France : l’horreur absolue du même type que Mireille Matthieu la rase moquette d’Avignon avec son casque. Elle est toujours là, tout en bas des rayons, les pieds dans la poussière, survivante, assez pimpante mais la nouvelle star, celle qui tient la rampe c’est la mini Villageoise de 25 cl, la reine blanche des sauces. De mon temps on remontait des palettes de Villageoise de Châteauneuf-les-Martigues par semi entier, une vraie noria. Le populo aimait le Rosato. C’était le temps de Noël, Franck et les autres. Je me souviens de la tête de Noël lorsque ce cher Axel, notre PDG, jamais en reste d’une idée à la con, me demanda d’installer à Gennevilliers une ligne d’extrusion. Ce que je fis avec des bouts de ficelle et on se mit à extruder de belles bouteilles. Par bonheur mon tarin décela à chaque dégustation à l’aveugle la fragrance du PVC et le projet fut abandonné. Adieu vaches, cochons, couvées, exit Gennevilliers et Châteauneuf-les-Martigues, reste le Vieux qui se disait Pape et la petite Villageoise qui rase la moquette…     

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents