Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 00:07

 

Bouzeron se mit facilement à table. Hier au soir, alors qu’il rentrait de sa virée des jeunes chattes de Lamorlaye – rien que des bonniches chaudes bouillantes selon ses dires – à peine avait-il garé sa voiture qu’un essaim de gus cagoulés lui tombait dessus. Les assaillants connaissaient son point faible, l’un d’eux pointa une lampe à souder sur ses burnes. Bouzeron, plus attaché à sa virilité qu’à son gagne-pain bouffa le morceau vite fait : il conduisit celui qui semblait être le chef du commando, un gros à la respiration sifflante, jusqu’à la cache du frigo. Après, il ne se souvenait plus de rien puisqu’on l’avait saucissonné puis chloroformé. Bien sûr avant de virer de l’œil il s’était dit que ce comité d’accueil était là pour chercher des poux sur la tête de son commanditaire. « J’avais reçu un coup de bigophone le matin me prévenant que l’oncle Picsou – c’est son nom de code, les gars du Bd Mortier sont des plaisantins – se pointerait dans la nuit. Procédure zéro : faire comme s’il n’était pas là. En clair le vieux voulait être tranquille pour sa partie fine avec Fleur de cactus, sa dernière trouvaille : une pute fraîche et pimpante… » Gendron, tous sourcils froncés, l’interrompait : « tu ne vas pas me faire croire que t’émarges au SDEC… » Bouzeron le toisait : « sergent-chef au 3ième REP, la bataille d’Alger ça te dit rien planqué… » Gendron blêmissait : « modère tes paroles queutard sinon je vais charger ta mule à mort… » Bouzeron acquiesçait : « oui, on s’égare. Je ne suis qu’un honorable correspondant mais je suis moins con que j’en ai l’air. Faut qu’on y aille même si les carottes sont cuites maintenant y reste plus qu’à ramasser les morceaux… » Gendron se laissa facilement convaincre que, pour la rapidité et l’efficacité de l'intervention, il valait mieux que ce soit Bouzeron qui les conduise au petit Mont-Royal.

 
Quand ils se pointèrent dans la clairière, qui cernait une grosse gentilhommière, un hélicoptère Puma de l’armée se posait lourdement sur la pelouse. Quatre types, deux en costards, l’un très chic et l’autre fagoté à l’as de pique, flanqués d’un ahuri et d’un jeune type en basket et perfecto, se tenaient sur le perron. Du gros scarabée vert olive surgissaient quatre grands types en treillis, sans insignes ni barrettes, cagoulés. La découverte de la présence d’une R4 de la gendarmerie nationale leur faisait marquer un temps d’arrêt ; leur ordre de mission ne devait pas en faire état. L’élégant du perron leur adressait un signe de la main, péremptoire. Ils obtempéraient, gagnant d’un pas souple le bas des marches de la gentilhommière. Gendron, conscient de vivre le grand moment de sa vie, après avoir intimé l’ordre à son collègue Buchou et à Bouzeron de maintenir leurs culs dans la voiture de service, pris son courage à deux mains pour gagner lui aussi le perron. Pour marquer la solennité du moment il claqua des talons et salua militairement l’élégant qui ne fit aucun cas de lui. En dépit du bourdonnement des pales du Puma, Gendron put saisir les propos d’un des cagoulés. « On se tape une corvée de bois. Ça nous rappelle de bons souvenirs à part que nos clients d’aujourd’hui sont déjà refroidis avant la baignade. Qu’est-ce que viennent foutre ici ces ducons de gendarmes ? » L’élégant, découvrant des incisives fines et pointues, le rassurait « ils assureront le service après-vente officiel de votre opération. Tout est réglé au millimètre. À chacun sa partition, débarrassez-nous du menu fretin, je m’occupe du reste… » Gendron se rengorgeait, même si son rôle lui semblait subalterne, il sentait qu'il ne serait pas qu’un figurant dans cette affaire qui puait la merde à plein nez.

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents