Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2006 3 18 /01 /janvier /2006 09:11

Ne me dites pas : et pour moi ce sera un Calva... Même si c'est pour me faire plaisir, je n'aime pas ça car ça sonne la condescendence avec une petite pointe de mépris : du genre ça sent la bouse des vaches normandes et la rincette du pépé dans la tasse de café. Bien sûr je n'ai rien contre la rincette et le trou normand mais entre nous ce n'est pas avec de telles images qu'on se fait une petite place dans l'univers impitoyable des spiritueux. Alors dites moi : et si prenions un Calvados !

Le Calvados j'en préside l'interprofession depuis 5 ans et si ce matin je consacre ma chronique à cette belle eau-de-vie d'appellation c'est que j'ai le sentiment du devoir accompli. La maison est en ordre et, grand bonheur, après de longs palabres, mes chers professionnels se sont mis d'accord pour que l'un d'entre eux se présente à ma succession. C'était mon souhait. Il a fallu du temps, mais comme aimait le dire un président de la République : il faut laisser le temps au temps...

Si je tiens tant à ce que l'on nomme par son nom le Calvados c'est parce que depuis qu'il a quitté le zinc des comptoirs il se cherche un second souffle et, même si ce n'est pas facile tous les jours, le produit a un bel avenir, surtout à l'exportation qui représente déjà la moitié des ventes. Alors permettez-moi amis du vin de vous conseillez de ne pas opposer alcool fort et vin, car ce sont les usages que l'on fait du produit qui peuvent conduire à l'addiction. 

Pour terminer je souhaite dire aux élus, plus particulièrement à ceux des régions, que s'ils souhaitent voir fleurir de beaux pommiers haute tige - c'est aussi vrai pour la vigne - il faut mobiliser tous les moyens disponibles pour ouvrir, conforter, développer nos marchés à l'export en s'appuyant sur des entreprises locomotives. Nos artisans, bien ancré dans leur terroir, proches de leurs clients, porteurs de notoriété occupent prioritairement le marché de proximité. Une vision trop agricole, de rente foncière, conduit au repli sur soi et très vite au déclin. La synergie entre producteurs fermiers, artisanaux et entreprises en capacité d'aller conquérir des marchés lointains est la carte de maîtresse que nous devons jouer ensemble... 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Alcool au volant 26/05/2013 18:25


Je ne suis pas un grand connaisseur, mais l'eau de vie que l'on trouve en Bretagne est également un très bon digestif. Il y a une ressemblance avec le Calvados.. quoi qu'il me semble qu'elle soit
peu plus forte en alcool.

DC 23/01/2006 11:38

Quel est le premier marché mondial de consommation en scotch-whisky? (marché qui a progréssé de 3% encore l'an dernier!)
LA FRANCE
Quel est le pays d'Europe du nord où la consommation de vin augmente le plus?
LE DANEMARK, où la tolérance de l'alcool au volant est de "0".
Peut-être qu'en France, seul le vin rend alcoolique et fait monter le taux d'alcool dans le sang.
Si nous voulons sortir de la crise, il va falloir se poser les bonnes questions et se remettre en cause.

Michel ELIE 20/01/2006 14:23

Patrick BAUDOUIN a raison. Je souhaite que tous les vignerons fassent comme moi et  impriment sur leurs cartons de vins et documents commerciaux le slogan: VIN-JOIE-SANTE. Il est vrai que quand je l'ai proposé à des instances viticoles pour une vulgarisation ,avec son joli logo de vigneron avec grappe de raisin et verre de vin, ils n'ont pas trouvé cela intéressant. Il est vrai que cela ne sortait pas des cartons de quelques honéreuses agences de communication. Ce petit visuel je ne l'ai pas inventé il existait dans le midi viticole il y a des décennies. Je l'ai seulement repris. Mes clients ont l'air d'apprècier le message (en + de mes vins). Quelques confréres me suivent. Pa sassez à mon gout. Le logo et son texte sont disponibles en fichier pour ceux qui pensent pouvoir l'utiliser. Il suffit de me le demander : elie.vigneron@wanadoo.fr.
Qui dit rien consent.

baudouin patrick 19/01/2006 19:06

J'ai toujours été opposé, comme vigneron, à ce que le monde du vin se défausse, dans sa lutte contre les puritains inspirateurs de la loi Evin, sur les "alcools forts". Il y a autant de magie dans un beau calvados, ou un isley, que dans un beau vin, et on peut passer la soirée à lire ou écrire en humant, de temps en temps, ces liquides ambrés...On ne s'en sort pas en disant  "c'est pas moi m'sieur, c'est les autres", dans ce genre de bagarre....Vive le vin, et le calvados !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents