Jeudi 20 décembre 2007 4 20 /12 /Déc /2007 00:07


"Les collectionneurs qui collectionnent pour collectionner, ces maniaques, et il n'en manque pas, qui dépensent une fortune pour ranger sous vitrine aussi bien des boutons de culotte que des livres rares, peu importe." C'est de Blaise Cendrars. 

Lorsque sur LCI j'ai entendu un monsieur propre sur lui déclarer qu'il allait engloutir une petite fortune pour acquérir la bouteille de château d'Yquem - estimation 5000 euros - qu'il tenait dans sa main lors de sa visite des lots de grandes bouteilles mis aux enchères à l'hôtel Meurice dimanche dernier, pour compléter sa collection et, que bien sûr, il ne l'ouvrirait jamais, le même mépris que celui que je ressens lorsque je vois s'envoler les enchères pour des tableaux de Van Gogh qui finiront dans des coffres-forts nichés dans le secret de paradis fiscaux exotiques, m'a saisi. Pour moi, un tableau n'existe que pour être vu, que ce soit sur un mur privé ou un mur public, peu importe. Le boucler c'est le tuer. C'est insulter l'artiste. C'est indécent. Quand à nos chères bouteilles, aussi prestigieuses fussent-elles, qui ne sont pas des oeuvres d'art, elles n'existent que pour être bues, pour donner du plaisir, du bonheur, de la convivialité. Le plaisir solitaire, comme le note avec son humour grinçant Woody Allen, on peut se le procurer, à bon compte, avec son meilleur ami. Plus sérieusement lorsqu'on privilégie l'accessoire par rapport à l'essentiel le dérisoire devient la valeur refuge. Je suggère donc aux GCC de créer  des placebos en tirages limités, numérotés, pour les gogos pour éviter de "donner" de la confiture à des cochons... 

Vins aux enchères : des lots prestigieux

10.000 bouteilles estimées à 2 millions d'euros seront vendues ce week-end.

Après avoir orchestré la vente des vins de la Mairie de Paris, l'expert Claude Maratier organise une vente exceptionnelle aujourd'hui et demain à l'hôtel Meurice.
Sous son marteau, 1.500 lots, soit quelque 10.000 bouteilles provenant des châteaux et propriétés les plus prestigieux. Le montant des ventes pourraient dépasser deux millions d'euros.
Château Petrus 1982, Château Yquem 1967, et autre Romanée Conti 1995 côtoieront Mouton Rothschild, Margaux et Cheval Blanc des plus grandes années avec des estimations pour certaines bouteilles atteignant 5.000€.
La palette des vins provenant des plus belles caves de particuliers français, fait rêver.Des exemples?

Romanée Conti:
7.000€ la bouteille

Quelque 300 bouteilles de Petrus dont le très rare 1945. Le prix? Faramineux.Juste à titre d'indication le Petrus 1982 en caisse bois (par 12) est mis à prix 36.000€.
Pêle-mêle, on soulignera dans le catalogue des bordeaux un Cheval Blanc 1982 (9.600€ la caisse bois); 350 bouteilles de Mouton Rothschild (sur 30 millésimes); Haut Brion 1921 et 1989 (inoubliable); La Mission Haut Brion 1961 en magnums (estimé à 3.000 €).
En bourgogne, la mythique Romanée Conti (sur quelques millésimes d'anthologie) devrait se vendre entre 5.000 et 7.000€ la bouteille.
Le clou pourrait être un Richebourg H. Jayer 1978 estimé à 10.000€ le flacon.
Au rayon des champagnes, on trouvera du Dom Pérignon 1949 ou du Cristal Roederer 1983.
Quant aux spiritueux, une fine champagne de 1811 pourrait constituer un joli cadeau sous le sapin d'un collectionneur.A condition qu'il soit (très, très) fortuné, évidemment.
Aujourd'hui et demain de 14h30 à 18h30 dans les salons de l'hôtel Meurice, à Paris.

Pascal BAUDOIN

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : berthomeau
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Le vins est à un certain niveau un signe extérieur de richesse, il est un besoin naturel de celui qui possède, tout aussi naturel pour lui que sa Rolex, ou sa Ferrari.
Maintenant qu'il le mette sous verre se comprend, le flacon n'étant plus fait pour être bu mais pour être vu !

Nier cette évidence, c'est comme débattre du bien fondé de rouler en Porsche pour faire quelques kilomètres alors qu'une vielle Fiat 500 pissant l'huile de partout pourrait tout aussi bien faire l'affaire ....
A se sujet je croit qu'il ne serait pas ininterressant de relire la vielle fable de mandeville évoqué si justement à propos par Keynes.
Commentaire n°1 posté par S.COUREAU le 20/12/2007 à 00h54
Arrêter de donner de la confiture aux cochons?

Mais alors il n'y a pas que les ventes aux enchères qu'il faudrait arrêter. Vous savez, il y a aussi beaucoup de bouteilles de GCC qui ne sont ouvertes et appréciées que pour leur étiquette.
On touche là la question du luxe, et du réel intérêt du client pour la qualité intrinsèque du produit qu'il achète (rareté de la matière première, précision du travail ralisé pour la confection...) ou l'effet statufiant de son acte d'achat. Ceci est valable dans le domaine du vin comme dans ceux de la maroquinerie, de l'automobile, des montres...
Mais il y a aussi de vrais amateurs, qui écument les ventes aux enchères et boivent les bouteilles qu'ils achètent. J'en connais un, en Suisse, qui est un fou de Sauternes, qui en achètent et en boit beaucoup.
Doit-on se plaindre de susciter du rêve chez certaines personnes, et du plaisir immédiat chez d'autres? 

Toujours est-il que, quand sur les bouteilles il y aura marqué "boire tue", comme sur les paquets de cigarettes (cela nous pend au nez, cf. la dernière étude manée par l'ANC), le doute sera levé car on ne fera plus rêver personne.

Un producteur de GCC.
Commentaire n°2 posté par ramuncho le 20/12/2007 à 09h32
Entendez-moi bien, je ne fais référence qu'à ceux qui achètent des flacons que pour les placer dans des vitrines... Les autres, ceux qui boivent, font comme ils veulent bien sûr. Quand à écrire, comme M.Coureau, qu'on peut faire la même chose avec une Fiat 500 qu'avec uen Porsche j'en suis bien d'accord mais pour la bouteille mise dans la vitrine croyez-moi ça n'a rien à voir avec un phénomène ostentatoire car le collectionneur fait rarement visiter sa collection. Pour le côté statutaire du vin je suis le premier à le rconnaître et à l'écrire mais là encore les motivations du collectionnaire sont toutes autres. Bonne journée à tous et merci pour vos commentaires.
Jacques Berthomeau
Réponse de JACQUES BERTHOMEAU le 20/12/2007 à 09h48
La différence avec la Porsche, c'est qu'on roule avec ! Pareil pour une voiture de collection, que l'on sort de temps en temps. On profite de ce plaisir.

Pour une bouteille enfermée dans une vitrine, au fond d'une cave, dont on sait que l'on ne l'ouvrira jamais... J'aurais tendance à penser que c'est du gâchis, voire une insulte au vigneron qui l'a produite, qui a mis sa passion et son talent au service de la qualité du vin. Il m'arrive d'ouvrir une bouteille presque à regrets, parce que c'est éphémère, on la boit et... et c'est fini, il ne nous en reste plus que des souvenirs, à l'inverse d'un tableau qui peut être vu des milliers de fois. Ma solution : choisir le meilleur moment pour ces bouteilles "spéciales", pour que le souvenir, lui, soit inoubliable, partagé, et inoublié par moi et les amis qui en auront profité avec moi.

Après c'est une question de philosophie, de choix de vie, de ce que l'on préfère. Je préfère la richesse d'un bon moment de partage, de convivialité, à la richesse matérielle. Tout dépend du sens que l'on donne à la vie et à l'expression "réussir sa vie" (ou "réussir dans la vie", ce qui n'est pas exactement la même chose).
Commentaire n°3 posté par Julie le 20/12/2007 à 10h16
Tout à fait en accord avec ce commentaire de Julie qui est le reflet de ce que j'ai voulu écrire... Merci et bonne journée.
Réponse de JACQUES BERTHOMEAU le 20/12/2007 à 10h22

j' ai une tres vielle bouteille de bordeaux que j'aimerai vendre ou d'oije m'adresser merci 

 

Commentaire n°4 posté par nouvel le 23/08/2012 à 13h18

à un certain Luc Charlier qui vous accueillera à bras oiuverts quand il aura vendangé

Réponse de JACQUES BERTHOMEAU le 23/08/2012 à 13h28

Si c'est Chateau Margaux 1961 je l'achete! Sinon ca ne vaut rien, faut la vider a l'egout.

C'est amusant de redemarrer les commentaires sur une chronique de 2007!

Jacques, t'as fais expres pour la faute de frappe a oiuvert? Ca m'a fait rire.

Commentaire n°5 posté par Denis Boireau le 23/08/2012 à 14h51

bonjours je possède 1 bouteille st émillion 2009 chateaux vieux labarthe je voudrai savoir le prix!  1 bouteille bordeaux 2003 chateaux des deux rives médaille d'or n°017047 je voudrai savoir le prix! 1 bouteille bordeaux supérier 1985 chateaux du pradeau je voudrai savoir le prix ! 1 bouteille Madiran 2007 bois d'anglars je voudrai savoir le prix! avec mes remerciements

Commentaire n°6 posté par giangrasso le 11/05/2014 à 14h25

Articles récents

Liste complète

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés