Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 00:09


Cette chronique est au vitriol. Faché que je suis alors alors je me lache. Les nouvelles "connes" passent à la moulinette... Si le premier paragraphe de la chronique vous gonfle : sautez-le ! Le haché menu commence après.

Dans le désordre : le nouveau roman avec l'inénarrable Robbe-Grillet, l'hermétique Claude Simon, la grande Nathalie Sarraute ; la nouvelle vague au cinéma avec Truffaut, Godard, Rivette, Chabrol, Rhomer et consorts ; la nouvelle cuisine du duo Gault et Millau, les nouveaux philosophes : BHL, Gluksmann, Dollé, Lardreau, Jambet and Co ; les nouveaux pauvres  du père Joseph Wrezinsky et de Geneviève de Gaulle d'ATD Quart Monde ; les nouveaux riches espèce en voie d'explosion ; l'art nouveau ou modern style de Guimard (les bouches de métro) ; la nouvelle star de M6 ; les nouveaux aristocrates et les nouveaux prêtres de Michel de Saint-Pierre ; la pomme de terre nouvelle avec sa star la Bonotte de Noirmoutier ; le Beaujolais Nouveau qu'est toujours arrivé ; les nouveaux médias ; les nouveaux produits ; les nouveaux pays industrialisés NPI ; le Nouveau Monde qui se pique de faire du vin ; les nouveaux beaufs cher à Cabu crane lisse, boucle d'oreille et pantacourt ; bref, dans un monde qui tourne toujours rond mais qui a une certaine tendance à perdre la boule, où les vieux sont de plus en plus nombreux à se prendre pour des jeunes, à la Bourse de la fuite en avant la cote du Nouveau est une valeur sûre.

Comme je me pique d'être un inventeur de tendance, en exclusivité sur mon espace de liberté, je vous propose le dernier arrivage, tout chaud, en paquet cadeau papier cul, un produit in bien typique de notre époque, du toc qui se veut chic et choc, du trash en string et porte-jarretelles, du vinaigre de mauvais vin, du jus de tête de donzelles qui croient en avoir une, du rien qui se baptise troisième degré, la quintescence de l'indécence d'évaporées friquées, des chroniques de corps de louloutes de garde : les nouvelles connes sont arrivées sur la Toile : www.soisbelleetparle.blogspot.com et on me dit que ça marche fort chez les Pintades (appellation d'origine contrôlée made in New -York les pintades à New York éditions Jacob-Duvernet). Je cite Fleur De la Haye (sic) du N.Ob's Paris c'est aussi lourd et gratiné qu'une soupe à l'oignon mais gustativement très purin élevé en fond de bidet. 
Pintade.jpg
" Leurs dadas restent toujours les mêmes : l'air du temps, le look, les sorties, la musique... Mais sur un ton bien différent de leurs aînées. " Notre génération déconne plus, on n'est pas consensuelles, on parle de sexe ou de psychologie féminine, mais en trash !" : la blogueuse Sois belle et parle, 32 ans et responsable financier dans une boîte de prod', annonce la couleur. Pour sortir du lot, elle a choisi de jouer le "poil à gratter". N'hésitant pas dans ses billets à flirter avec la vulgarité et le politiquement incorrect : " Les pauvres sont chiants", "j'ai acheté deux sacs la semaine dernière qui coûtent un smic chacun et je peux pas les blairer" ou "mon esthéticienne a six de QI". Un mépris revendiqué : "je fais la garce parisienne, c'est du troisième degré ! Les gens me lisent au bureau, ils n'ont pas envie de se retrouver avec le copié/collé de leur vie lissée." Son audience ne la contredit pas : en sept mois d'existence, elle dit être passée de 300 lecteurs/jours à 2500, vient de signer une régie pub et figure à la 220e place des 300 blogs les plus référencés selon Wikio. La carte peste rapporte."

Le nouveau poil à gratter des vies lisses et convenues des pintades parisiennes ça ! Non, ça a plutôt l'allure et la fonction de morpions gluants que chopaient au claque du coin les ados boutonneux. Invoquer le politiquement incorrect pour placer ce genre de daube relève du raccolage de la pire espèce très dans la ligne boîte de prod débitant de la connerie au mètre pour téléspectateurs englués sur canapé. Les pintades vont crailler : c'est de l'humour ! C'est ça avant de bloguer crade allez-donc prendre des cours de vulgaire chez Coluche ou Desproges, eux au moins ils méprisaient ceux qui étaient méprisables. Un conseil, les nouvelles connes, allez donc user vos petites griffes carminées sur l'échine des peoples que vous aimez tant et rendez-vous dans quelques années pour votre lifting, le nouveau vieilli si vite et comme le kleneex c'est jetable et biodégradable. 

Bonne journée, chers lecteurs, veuillez tirer la chasse d'eau après usage...      

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

mry 11/12/2007 09:17

Jacques... tu dois être amoureux d'elle pour en parler autant. Je crois que ton regard est très parcellaire... à moins que tu cherches un échange virile ce qui mécaniquement fait monter ses stats d'audience dans la blogosphère mais qui humainement rabaisse un peu.

JACQUES BERTHOMEAU 11/12/2007 09:31

Un peu brouillée avec l'or taux graphe la NC, quand à moi ni amoureux, ni en quête d'échanges virils, mais tout simplement, en référence à la chronique d'hier, pas du tout amateur de la littérature nullache... Quand à l'audience, j'apprécie la leçon de morale d'une spécialiste du raccolage en blogosphère. Ceci étant écrit, tout ceci n'est qu'une petite tempête dans un verre à dents et la suite de nos aventures demain pour les NC qui "travaillent" dans une boîte de prod ou assimilées... A pluche sur nos antennes futiles et inutiles...Jacques Berthomeau

pphil 10/12/2007 15:30

Bonjour JacquesJe sens d'autant plus l'assistance pétrifiée que le thème du jour du susnommé blogspot explore la vie tumultueuse d'une bourgeoise romantique par une extrémité que la décence m'interdit de décrire ici.Bien sur le pire est toujours à craindre, et je pense que nous n'avons pas encore tout vu !Bon, heureusement qu'il reste encore quelques dictateurs dans nos rues, juste histoire d'étalonner ce qui nous reste de supplément d'âme.respect !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents