Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 00:00


" J'ai toujours refusé de faire partie des clubs qui m'acceptent comme membre ? " Groucho Marx. 
225px-Grouchomarxpromophoto-copie-1.jpgAndré Torre, un très sérieux chercheur de l'UMR SADAPT, INRA-INA.PG - pour les nons initiés au sabir des sigles, ça veut dire quelqu'un qui travaille pour l'INRA du côté de l'Agro de la rue Claude Bernard à Paris - qui pose cette étrange question dans un article de la Revue d'Economie Industrielle * en mettant en exergue cette citation d'un drôle de Marx, donne la preuve que l'on peut être doté d'un solide sens de l'humour tout  en explorant des sujets ésotériques et ardus. 
Pour ceux d'entre vous qui souhaitez lire cette publication, je pense à mes amis intellos de Sève ou aux membres du groupe de travail gouvernance de la filière confié par le Ministre à Jérôme Despey le président de Viniflhor je vous donne le lien  
www.persee.fr/showPage.do;jsessionid=8CC759985FB2783CADDB9708298A5CDF.erato?urn=rei_0154-3229_2002_num_10... 30 pages, dont 4 pour décrire une modélisation simple de l'AOC sous forme de club - j'adore les modéles mathématiques, les simples plus encore lorsqu'ils s'appliquent à la joyeuse diversité de nos antiques AOC - consistantes, à consommer avec l'envie de faire progresser la science. 
Pour les autres, je vous offre une petite tranche consacrée à l'AOC Comté, la principale appellation fromagère de France
www.comte.com/ , qui traite de la gouvernance, à lire, savourer, commenter, sans en faire tout un fromage... 

" Le dispositif de gouvernance a pour but, dans les AOC, de rendre visibles les règles communes, de les édicter, de les mettre en place, de veiller à leur application, éventuellement de les modifier quand cela s'avère nécessaire, et de définir et faire appliquer les sanctions en cas de non-respect. Il s'apparente à des mécanismes plus anciens, comme ceux à l'oeuvre dans les guildes de marchands à l'époque médiévale et récemment théorisés en termes de dilemmes du prisonnier répétés (Greif et alii, 1994).
Dans l'AOC Comté, ce rôle est assuré par le CIGC (Comité Interprofessionnel du Gruyère de Comté), composé de représentants des principaux acteurs de la filière, qui constitue le principal dispositif de partage et de techniques au sein de cette dernière. Créé par décret, cet organisme est le fruit des efforts réalisés par les agriculteurs depuis le début du XXème siècle pour faire reconnaître leur produit, se différencier des producteurs suisses, être rémunérés au "juste prix" et tenter de résister, avec les affineurs, à la montée de la production industrielle. Ses fonctions concernent la collecte d'information, la réalisation d'études, l'appui technique (conseils sur la traite, l'hygiène...), le contrôle du respect des règles définies dans le cahier des charges, l'information des consommateurs et la fabrication-vente des identifications des fromages. Il constitue einsi le principal dispositif d'orientation, de défense, de représentation et de contrôle du Comté et joue un rôle dans les campagnes de publicité et sur la politique de "crus" des fromages. Mais il s'agit avant tout d'une instance de régulation de la production, qui établit un plan consistant à fixer quotas éventuels, déclassement, pénalisations, règles d'accueil des nouveaux arrivants... Jusqu'aux années 50, en effet, la commercialisation du "fromage en blanc" se faisait à la criée, la régulation de la production étant assurée essentiellement par le marché, d'où des périodes successives de sous et de surproduction. Les contrats qui lient les producteurs aux affineurs ont été mis en place à l'initiative du CIGC, qui dispose également d'un autre outil de régulation et de contrôle, les incitations en termes de prix, et s'occupe de la mise en place d'une procédure d'arbitrage interne en cas de désaccord sur la hiérachie de qualité des fromages.

Ainsi, le rôle central de gestion est joué, au sein de la filière Comté, par un dispositif de gouvernance, qui est le seul organisme autorisé à délivrer les autorisations de commercialisation, à contrôler et à veiller à ce que les différents acteurs respectent leurs engagements. On peut penser que son existence résulte du fait que les agriculteurs ne possèdent pas les capacités nécessaires (compétences techniques, compétences financières, temps) pour assurer l'ensemble du processus de production des fromages, d'où la nécessité de s'allier avec d'autres acteurs et de s'en remettre à ce dispositif, qui permet également de diffuser des informations sur la réputation (bonne ou mauvaise) des individus. Toutefois, l'organisation des producteurs existait bien avant sa mise en place, même si elle ne reposait pas alors sur des bases formelles."

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents