Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 00:06

 

" Le pouvoir au bout du fusil ! " ça claque, non, et ça fout les pétoches au rentier de Neuilly, hein ! Et pourtant, sous l'héroïsme de pacotille du slogan, rien qu'une poignée de minoritaires, farouchement minoritaires, quelques retranchés solitaires persuadés que leur solitude est l'essence même de la force irrépressible qui les meut : aller au contact de la réalité des masses, foin des programmes éculés des syndicats officiels, seule la parole des prolos compte... C'est beau, dur et caricatural, une esthétique réaliste, ouvriers du soviet de Petrograd et marins du Cronstadt unis, comme sur une fresque d'Octobre 17 ! Pour eux, l'urgence est à la formation de groupes armés car le reflux qui a suivi le raz de marée gaullien n'a qu'enterré la violence, elle est toujours là sous le dépit des opprimés, nichée dans les ateliers de Sochaux ou des Batignolles, elle affleure prête à gicler le moment venu. La rage du sous-prolétariat exploité est le levain de l'insurrection générale où les comités de grève, cette fois-ci, ne se laisseront pas rouler dans la farine par des apparatchicks syndicaux. Rien que des traîtres à la cause du peuple ! Dans leur camp retranché de la rue d'Ulm, ce dernier carré de têtes bien faites, ces cousus de diplomes, pense que la reprise en main n'est qu'un trompe-l'oeil, que les prolétaires frustrés de leur victoire par le tour de passe-passe du Général, vont prendre en main leur destin. Alors il faut s'immerger dans la glue des masses, apprendre d'elles en s'inspirant de la Révolution culturelle chinoise. S'ils sont "maoïstes" c'est en référence à l'appel aux masses, à la contre-offensive solitaire de Mao pour faire imploser les intellectuels. Passer à l'acte sur le champ de ruines du marxisme-léninisme, c'est comme plonger dans du beurre, le labour y sera aisé car l'humus révolutionnaire, libéré des révisos, est vierge. Purs combattants, sans états d'âme, quasi asexués, drapés dans leur splendide isolement, aristocrates de la Révolution, ces jeunes hommes de 20 à 25 ans veulent en découdre. 

Bien sûr, pour les chevaux de trait, les bourriques des RG, avec leur vue basse, leurs oeuillères et leur QI de pois chiches, plus fouille-merde patentés que fins analystes des derniers écrits du Grand Timonier, cette loghorée vindicative et délirante, prise au premier degré, ne peut que déboucher sur une forme inédite de guérilla larvée difficile à maîtriser. Compréhensible leur angoisse, ces normaliens survitaminés du stylo ne font pas partie du cheptel relevant d'ordinaire de leur paroisse. Totalement dans le bleu les pauvres se replient sur les bonnes vieilles méthodes. Les infiltrer c'est déjà fait mais leurs informateurs bitent rien au délire, ne font que de la figuration inefficace. D'où l'idée géniale de leur chef  d'un agent dormant, au profil homothétique, capable de décrypter le sabir de la GP. Sur cette initiative, ces obsédés de la menace soviétique, ces paganinis de l'instrumentalisation de la guerre froide, ces couleurs de muraille que sont les délirants de la DST opinent même si, pour eux, cette agitation va se dissoudre dans la maladie infantile du gauchisme : l'inorganisation, et que les risques de passage à l'action sont mineurs car ces intellos sont des amateurs qui vont s'enliser dans les scissions et les exclusions. S'ils participent à l'opération c'est pour parer l'infiltration de ces illuminés par l'Internationale terroriste des poseurs de bombes et des coups de mains sanglants. Depuis le feu vert de leurs chefs, les trois hommes pensaient tout haut sans se soucier de ma présence. Je percevais leur désarroi moi le petit inspecteur de la banlieue rouge qui en savait bien plus qu'eux.  

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents