Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 11:04

J'aime le concept " d'indices de vétusté " d'un texte, c'est chic, normal c'est à Bordeaux, j'en profite pour remettre une petite couche sur le costard de ce "pauvre" Bob Parker qui en prend pour son grade au pays des Chartons, pour finir je suggère aussi l'emploi par les économistes distingués "d'indices d'obsolescence". Bonne lecture, il n'est pas interdit de polémiquer chers lecteurs fidèles. 

Une ancienne collaboratrice de Robert Parker dissèque le mythe du célèbre critique

Par Par Béatrice LE BOHEC AFP - Mercredi 24 octobre, 19h37

BORDEAUX (AFP) - Une ancienne collaboratrice française du célèbre dégustateur américain de vin, Robert Parker, décrypte dans un livre à paraître jeudi les méthodes de travail et les défaillances du système de notations du "pape des vignobles" tant redoutées, en particulier dans le bordelais.

(Publicité)

"Anatomie d'un mythe", première parution en français d'un portrait non autorisé de Robert Parker, s'adresse à "tous ceux qui passent leur vie à imaginer et à construire, et dont une parole toute puissante, souvent mal inspirée, vient balayer le rêve", annonce d'emblée l'auteur, Hanna Agostini, en exergue de son livre qui devait être présenté à la presse mercredi soir.

Juriste de formation, Hanna Agostini, a collaboré avec le critique de 1995 à 2003, organisant pour lui certaines de ses dégustations dans le bordelais et assurant à partir de 1997 la traduction en français du bimestriel spécialisé "The Wine Advocate" et des ouvrages de l'Américain.

"En faisant mon travail de traduction, j'ai vu tout ce qui n'allait pas. Mais c'est comme un puzzle dont les pièces se mettent peu à peu en place. Ca a commencé comme un bêtisier qui nous faisait rire, puis la parution d'un livre sur lui en 2005 a mis le doigt sur d'autres erreurs", explique à l'AFP Mme Agostini, qui a décidé à son tour de se mettre à la tâche en 2006.

Reprenant les écrits du critique comme "principale source d'information", l'auteur relève notamment les "copiés-collés" des commentaires et les abondants "indices de vétusté" des textes, souvent non réactualisés d'un guide à l'autre.

"Vieux d'une bonne douzaine d'années, repris quasiment à l'identique depuis la version américaine de 1993", les textes du +guide Bordeaux+ sont "généralement muets" sur l'évolution des propriétés viticoles dans les années 90, période riche en événéments pour le vignoble français et bordelais, souligne-t-elle par exemple.

Quant aux notations, parmi les seules au monde à faire ou défaire instantanément la réputation d'un cru, Hanna Agostini s'interroge sur l'éthique du critique, tout en rendant hommage "au précurseur de la critique vinicole moderne".

"Sachant les relations plus ou moins étroites que Parker entretient avec des personnes directement impliquées dans le monde du vin, on peut s'interroger sur le regard qu'il porte sur eux dans l'exercice de son métier", écrit-elle.

Citant notamment l'oenologue girondin Michel Rolland, que Robert Parker connaît depuis les années 80, l'auteur relève que l'Américain note souvent très généreusement les vins issus de propriétés appartenant à la famille Rolland mais aussi les vins vinifiés par Michel Rolland pour le compte de ses clients.

Selon Hanna Agostini, "toute occasion est bonne pour porter au pinacle certaines personnes choisies". Du coup, estime-t-elle, "on jette en pâture au consommateur des choses qui n'ont ni queue ni tête".

Interrogée sur l'impact attendu de son livre dans le milieu du vin, l'auteur juge que cet ouvrage "aurait pu être écrit par n'importe qui sachant faire une lecture approfondie des interviews de Parker et de ses ouvrages. Quand on sait que la plupart des producteurs et des négociants achètent ses guides, on se demande comment ils ne se sont pas rendus compte des failles", glisse-t-elle.

L'ancien président de l'Union des Grands Crus de Bordeaux, Alain Raynaud, a introduit mercredi une demande en référé devant le tribunal de Libourne, de suppression de certains passages du livre, le citant. Le jugement doit être rendu jeudi.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

fromage : le retour 25/10/2007 12:03

Et oui ! C'est le règne du copier-coller. S'il ne touchait que le guide Parker, ce serait un moindre mal…  Ca me rappelle une discussion avec un grand critique gastronomique dont j'ai oublié le nom mais dont je me rappelle la culture et la grande simplicité (si, si… un homme de presse humble…) qui disait :«un jour je vais sortir un livre que je nommerai "Guide des vins tirés de mon chapeau" et je suis sûr qu'il aura du succès. Je mettrai dans trois chapeaux différents des noms de domaines, des adjectifs et, par exemple des mets. Et je tirerai au hasard, un domaine, quelques qualificatifs et un ou deux mets avec lesquels le vin s'accorde et je rédigerai le commentaire comme cela… Et cela fonctionnera…»

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents