Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2005 4 01 /12 /décembre /2005 09:47

Quand arrivait le mois de décembre, sous le préau de l'école Ste Marie, chaque année une grande question revenait : croire au père Noël ou pas, question complexe dans la mesure où certains croyaient au petit Jésus. Pour ma part, c'est mon côté chiant de briseur d'illusions, je ne pouvais m'imaginer que ce bébé joufflu en cire qu'on ressortait chaque année de son papier soie pour le déposer sur la paille de la crèche puisse être pour quelquechose dans le dépôt de cadeaux dans nos souliers; quand au vieux à la barbe blanche et son traineau à grelots, c'était vraiment nous prendre pour des pommes.

Alors, j'ai mené ma petite enquête. Ma mère, chaque année au début décembre, en compagnie du père Remaud le boulanger et de Madeleine sa femme, partait à Nantes dans leur C4 pour faire des courses aux grands magasins Decré. C'était cousu de fils blancs. Un matin en arrivant à l'école je rassemblai les trois frères Remaud pour leur déclarer : "je sais où sont vos cadeaux et les miens..." Et de les conduire le jeudi suivant dans le petit grenier. Bien sûr ils vendent la mèche le soir même chez eux. Ma mère me passe une avoinée sous le regard amusé de mon père.

Bien, chers amis, pourquoi vous compter mes exploits de détective en culottes courtes? Tout simplement pour vous rappeler qu'en ce temps où parfois on se creuse la tête pour trouver quel cadeau faire " à nos jeunes adultes ", comme le disent nos chers banquiers en ce moment, il serait sans doute utile que les gens du vin ne se contentent pas de vendre que du vin. Qu'ils imaginent des coffrets découverte, d'initiation ou de parcours accompagnés d'une brochure simple et ludique sur le vin. Que là où se vend le vin, au lieu de la muraille de Chine de la GD ou l'univers confiné des esthètes du vin que sont beaucoup de cavistes, le père ou la mère en quête d'originalité puissent trouver leur bonheur...

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

ZWANCKAERT Pierre 02/12/2005 15:30

Cher Jacques,

Comment faire réver quand la viticulture passe son temps à faire de la contre communication : on casse dans le Languedoc, on fait un blocus des vins à Bordeaux, on critique sans cesse la production et on affirme que 30 % des vins de Bordeaux sont mauvais quand on est négociant.

Moi consommateur cela ne me fait pas réver, cela m'agace.

Quel est le secteur économique qui agit ainsi ?

Les autres vignobles étrangers gèrent leurs difficultés en interne et sont agressifs sur les marchés et séduisants.

Aujourd'hui, il faut laver son linge en interne et être fort et unis vis à vis du public. sinon, on va dans le mur et demain c'est des centaines de milliers d'ha que l'on arrachera.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents