Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 00:02

 

ALeqM5hoGol7CqORB-Jemt-3cPnXsPu-Fw.jpg

L'ANPAA vient peut-être d'obtenir une victoire à la Pyrrhus en n'obtenant du juge des référés du tribunal de Paris que le retrait des façades de café des bannières publicitaires vertes portant le nom Heineken accompagné d'une étoile rouge à cinq branches avec halo blanc ou celles figurant un verre de bière marqué Heinneken. Passons sur l'absolue inanité de cette demande - même si elle peut être considérée par un juge comme conforme à la lettre de la loi Evin - car bien évidemment ces bannières n'ont aucun effet d'incitation à boire de la bière, surtout pour nos amis anglais, écossais,gallois, irlandais ou australien, mais n'est jamais qu'une forme de prolongement du sponsoring de la " Rugby World " par Heineken. Bel effet de manches pour les buveurs d'eau, mais leur "on a gagné" est very little car l'ANPAA s'est fait retoquée sur toutes ses autres demandes et plus particulièrement sur la question de la légalité pour une marque de bière de pouvoir parrainer une manifestation sportive. Certes, il ne s'agit que d'un jugement en référé mais Louis-Marie Raingeard de la Blétière a estimé que la filiale française, Heineken Entreprise, était "étrangère au parrainage de la Coupe du monde de rugby" puisque le parraineur officiel était la maison mère néerlandaise Heineken Brouweijen BV. Même motivation à propos du GIP "Coupe du monde de rugby 2007" car celui-ci est de droit irlandais. Bé oui nous vivons dans un monde où, n'en déplaise aux ayatollahs de l'ANPAA, le droit français ne prévaut pas sur les droits des autres pays. Pan sur le bec !

Imaginons, sans faire de mauvais esprit, que la "Rugby World" 2007, puisque la France en était le pays organisateur, eut été parrainée par la Fondation "Vins de France", regroupant l'ensemble des Interprofessions de vins français, y compris le CIVC (ceux dont les magnums sont agités sur les écrans de TF1 depuis les podiums de la F1), basée à Genève, donc régie par le droit helvète. L'ANPAA eut pu, tempêter, plaider, menacer, elle aurait eu le bec dans l'eau. Ce que je viens d'écrire est sanitairement incorrect mais juridiquement exact. Rien ne s'oppose à ce type de parrainage, sauf sans doute que l'IRB, fortement sous la coupe des britanniques, ne signerait jamais avec des frenchies black béret, baguette de pain et kil de rouge. Ils préfèrent les brasseurs. N'empêche que, si au lieu d'écrire des livres, comme le directeur du CIVB, ou d'organiser des campagnes aussi nullissimes que Vinplissime, nos chers décideurs interprofessionnels s'étaient réunis pour monter une opération du genre : "pourquoi pas nous comme parrain ?" auprès du GIP "Coupe du monde 2007" avec une petite structure basée en Suisse. Vous imaginez le coup de pub Outre-Channel ! Des mecs et des nanas qui jajatent sec, de bons clients quoi ! C'eut été plus productifs que de proclamer que le 1/3 de nos nectars d'AOC sont bons pour déboucher les bidets. Bref, nous aurions fait parler de nous avec un certain panache. Défier les gros brasseurs avec nos mobylettes ça aurait eu de la gueule, non ! Face aux géants du Nouveau Monde ça nous aurait sorti de notre jeu petit bras. Le French Flair quoi ! C'est vrai que le marchand de jambon à lunettes qui cause comme une mitraillette l'a un peu enterré le jeu à la française. Mais ne rêvons pas nous sommes loin de tout ça, il vaut mieux vendre nos vins à la propriété.

Les ricaneurs, qui sont nombreux dans les bureaux professionnels, vont ricaner, dire que je suis complètement givré mais, très chers messieurs qui êtes rétribués pour penser à la place de vos mandants, pour développer les ventes, booster la notoriété des vins de votre région, réfléchissez un instant, un tout petit instant, pourquoi diable me suis-je "amusé" à délirer sur un mauvais coup porté à cette loi dites Evin dont vous demandez en boucle la modification ? Tout d'abord parce que vous n'êtes pas capable, sauf à vous unir sous la bannière France, d'aligner les ronds qu'il faut pour défier les puissants brasseurs. Ensuite, parce que vous êtes largement hors-jeu pour ce qui touche la communication en direction de nouveaux consommateurs et les modes de consommation moderne. Vous en êtes restés au temps des gros pardessus et du cassoulet. Même si je ne suis pas un franc admirateur du rugby biseness ou du sport biseness, et que les grandes confrontations sportives ne sont pas les meilleurs supports pour communiquer sur notre cher nectar, je me permets tout de même de souligner que, si un jour vous voulez jouer dans la cour des grands, je n'ai pas voulu dire des grands vins, nous y sommes déjà, mais là où le vin se vend comme un produit de grande consommation, il vous faudra revoir vos méthodes de communication. Au lieu de ne ferrailler,qu'à base de communication collective, que sur notre marché domestique, où nos marques de vin survivent, ne gagnent pas d'argent, et sont, par le fait même, incapables de s'internationaliser, il est absolument nécessaire de faire en sorte, comme en Champagne, qu'une dynamique se créée entre le sourcing vin et ceux qui le marquète pour le vendre. Créer de la valeur pour la réinvestir sur des marques internationales, seules des entreprises de dimensions mondiales peuvent le faire. A nous de créer les conditions de leur développement. C'est une autre histoire mais en attendant, un petit effort de cohésion serait grandement profitable : le label France vaut mieux que vos querelles de clochetons ...

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Marc OLIVIER 19/09/2007 16:40

Pour J.Berthomeau : Ci-joint le texte de mon éditorial de "Pour le Vignoble" du Mois de Septembre
LE VIN FRANCAIS A PERDU LA COUPE DU MONDE

Si il y avait un domaine où, jusqu’à maintenant, dans le monde on craignait personne c’était bien dans la présence et la visibilité de notre Vin. Et bien sans savoir qui sera champion sur le pré on peut d’ores et déjà dire que le vin français a perdu la Coupe du Monde de Rugby. Il a, en effet, été incapable d’y être présent à l’occasion de celle-ci, qui se joue sur son sol, laissant une bière s’octroyer le sponsoring officiel (et par corollaire l’attaque en justice de l’ANPAA !) avec bien sûr Mac Donald et Coca-Cola !
Quand on se rappelle que la dernière Coupe du monde de Rugby s’est tenue en Australie et que c’était la marque de vin Jacobs’Creek qui en était le fournisseur officiel, les Elus du Vin peuvent pointer du doigt les contradictions flagrantes et le caractère pénalisant de la loi française qui sont mis une nouvelle fois en lumière par cet exemple. La dernière Coupe du monde s’étant déroulé en Australie, les consommateurs français ont vu lors des matchs diffusés en France et sur tous les documents et reportages liés à cet événement, la marque de vins australiens (appartenant d’ailleurs à un groupe français). Paradoxalement, si une production française avait voulu être sponsor officiel d’une manifestation identique, on lui aurait fait enlever sa publicité pour téléviser le match !!! Laissera-t-on encore longtemps la lucarne ouverte à la publicité d’alcools ou de vins non français comme pour la coupe d’Europe et la Coupe du monde de rugby sponsorisée par une marque de bière étrangère? Ou bien faudra-t-il que les sociétés françaises commercialisent leurs vins sous une marque étrangère pour avoir accès à la télévision ? Faudra-t-il laisser encore longtemps les vins étrangers nous tailler régulièrement des croupières pour réagir? Le paradoxe est d’autant plus amer que les équipes étrangères peuvent arborer des publicités vantant des boissons alcoolisées étrangères et venir nous narguer sur notre sol….Ce n’est pas en laissant passer tous ces trains sans s’y accrocher que le vin français va gagner des marchés…Il aurait pu pour l’occasion faire un effort ! Le vin français a néanmoins sorti quelques cuvées sous le signe du rugby, mais cela dans le désordre, sans aucune unité, sans plan marketing national ou international. Encore une occasion de perdue.
Marc OLIVIER
ANEV

P.S : Quelques verres de vin ont bien été dégustés par des VIP, anciens joueurs ou dirigeants à Nantes, Montpellier ou Bordeaux. La Cave du Marmandais a bien proposé des vins aux trois couleurs (rouge, blanc, rosé) sous la marque « Cuvée Webb Ellis », l’ancien capitaine Fabien Pelous a bien sorti , avec un négociant bordelais, une gamme appelée “Dédicace” en Bordeaux (rouge, blanc, rosé) de même que Bernard Laporte une cuvée de Bordeaux avec Producta, les caves coopératives de Saint-Christol (dans l’Hérault) ou de Caromb (dans le Vaucluse) ont bien essayé d’être créatives mais tout cela est restée confidentiel dans l’univers de la publicité au vu des 300.000 spectateurs attendus, des millions de téléspectateurs et du chiffre d’affaires de cet évènement !

Luis 19/09/2007 10:29

Oui, tchoo, les Vignerons Catalans l'on fait en jeu à XII (Dragons catalans, finalistes de la challenge cup : seule équipe française à participer à la Rugby League), mais c'est dans un championnat britannique.Au XV, cela pourrait valoir le coup en coupe d'Europe pour Fronton ou Gaillac par exemple avec Toulouse (euhh, combien y a-t-il de Frontons référencés à Cardiff, à Sales ou a Nottingham ?). Mais le CIVB oserait il sponsoriser Paris ou Montferrand ?Quant à la bannière "France", l'idée est délicieuse mais la pilule serait malheureusement trop amère pour nos sénescentes édiles.

Baraou 19/09/2007 09:51

Gigantesque, énorme ! Quel plaisir de vous lire ! Les Grands Brasseurs sont des pros de l'alcool standardisé, il n'y a pas d'équivalent dans le monde du vin, et pourtant, il existe des brasseurs artisans et indépendants qui vivent sur un marché qualitatif différent. Alors, pourquoi le vin - surtout en France - ne peut-il pas s'en inspirer ?

tchoo 19/09/2007 09:25

Savez vous qu'il existe une équipe de rugby qui est sponsorisée en partie par des vignerons?

JACQUES BERTHOMEAU 19/09/2007 09:40

Non bien sûr cher Tchoo : Chanteloup les Vignes commune proche du patelin où Bérurier était maire ? Et si vous me pondiez une petite chronique, cher Tchoo, je pourrais reposer mes petits doigts. Bonne journée à vous.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents