Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 00:02

Je fus, comme certains le savent, président de l'Interprofession des AOC issues de la pomme et de la poire, l'IDAC www.idac-aoc.fr, dont le rayon d'action couvre la Normandie et la Bretagne. Vous comprendrez donc mon intérêt et ma surprise lorsque j'ai découvert, dans le numéro de Que Choisir de septembre, un étrange article sur le Pommeau de Bretagne titré : " Détournement d'appellation " et signé d'Erwan Seznec. En chapeau, troublé, je lis " L'Institut national de l'origine et de la qualité (INAO) envisage, en toute discrétion, d'assouplir l'appellation qui couvre le pommeau de Bretagne. Pas sûr que le consommateur y gagne..." Que je sache, c'est au syndicat de défense du pommeau de Bretagne, et non à l'Institut de proposer une modification du décret de l'appellation. Alors, quand je découvre la déclaration de Jean-Claude Hénaff, le président de ce syndicat, les bras m'en tombent : " Mais après les copeaux de chêne dans les cuves en Inox pour le vin, après le lait thermisé dans le camenbert à la place du lait cru, c'est le troisième dossier cette année où l'INAo penche dans le sens des industriels (1) en envisageant d'affaiblir des normes qu'il a lui-même édictées..." Désolé président Hénaff de vous faire remarquer que vos propos sont erronnés. Vous et vos collègues du syndicat êtes les seuls maîtres à bord. Ce cher Fabian - promu directeur de l'INAO de Caen, c'est sa directrice qui va être contente - qui adore octroyer des bons ou des mauvais points " ils font - les bretons - un très bon produit, meilleur que celui des Normands", n'a pas à décider aussi des volumes de production " les volumes nous déçoivent. Les Bretons ne produisent pas suffisamment." L'INAO n'est pas encore le Gosplan, même si à Caen, à mon arrivée, j'ai pu constater que les syndicats de défense étaient traités comme des quantités négligeables par ce cher Fabian. Comme disait mon célèbre prédécesseur " tous des cons !". Depuis mon passage je croyais que tout le monde avait compris la règle du jeu.

Pourquoi alors y aurait-il une soudaine envie d'étendre l'aire géographique ? 700 %, wouahou ! Le journaliste évoque la grande main d'Agrial, la groupe coopératif de Caen, le roi du cidre "industriel" qui a compacté les marques : Ecusson (CCLF) et Loic Raison (CSR ex du groupe Pernod-Ricard) "qui voudrait s'approprier une réputation basée sur un travail artisanal pour produire industriellement..." Le grand méchant loup qui tient dans sa main l'Interprofession concurrente : Unicidre. Cela pourrait être de l'ordre du possible vu la longueur des ratiches de certains, directeur ou président, qui rayent le parquet depuis fort longtemps et dont les vélléités d'OPA sur l'IDAC sont connues. Mais, entre la volonté de puissance, l'exercice d'un leader-ship sur cette micro filière et la capacité de dicter sa loi il me semble qu'il y a un fossé difficile à franchir. En effet, au nom de quel principe le Pommeau de Bretagne pourrait se transformer en AOR (appellation d'origine règlementée) alors que son grand frère normand, lui, resterait une AOC ? La notoriété du Pommeau est déjà très faible, rajouter une couche de confusion lui porterait sans aucun doute un mauvais coup. De plus, sur un plan strictement commercial, que je sache, ce n'est pas le manque de produit qui bride les ventes mais tout bêtement parce que la demande n'est pas au rendez-vous. Alors toute cette agitation me semble être une petite tempête dans une bolée de cidre. J'espère que les beaux esprits d'Agrial et d'Unicidre ont mieux à faire que ça, ou alors je vais continuer de me faire des cheveux sur leur capacité à sortir le cidre de l'anonymat dans lequel il est plongé depuis des années. Quand aux producteurs artisanaux bretons et au président du syndicat de Défense du Pommeau Breton, si j'ai conseil à leur donner, le Finistère est certes le bout d'un monde mais, au lieu de taper sur les voisins et agiter des dangers imaginaires, déployez donc tous vos efforts avec vos collégues normands pour faire connaître le Pommeau. Il en a bien besoin pour sortir de son anonymat régionaliste.

bottlepommeau.gifwww.calvados-dupont.com/Pages_francaises/pommeau.htm

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

tchoo 17/09/2007 08:45

Les velléités dirigiste de l'INAO se constate partout, et sans la vigilance et la volonté des responsables professionnels de s'y opposer, gagnent du terrain dans tous les coins de france!

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents