Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2005 6 15 /10 /octobre /2005 00:00

Suite :

"C'est la volonté (enfantine?) de retenir non pas comme on retient sa leçon, mais plus comme on retient la main de celui qui va partir, comme on se retient à la rampe pour ne pas glisser.

Les oeuvres déclinent notre identité autant que nos actes, elles sont ce par quoi nous nous abandonnons à ce que nous aimons sans jamais savoir ce qui nous retient, sans vraiment pouvoir dire pourquoi. Je lis ou plutôt je relis ce texte parce qu'il me laisse croire qu'il a encore tant à donner; parce qu'il me redonne un avenir. Entre le StEmilion et le Coca-Cola, il y a ce travail de mémoire qui transforme, compose des sensations anciennes et nouvelles, et ce travail de l'avenir qui m'entraîne vers la nouveauté. j'y retourne parce que je m'y perds tout en m'y retrouvant, je sais bien qu'il n'est pas question de tout prévoir et de tout maîtriser : l'oeuvre n'est pas un objet"

Vous avez réagi à ce texte j'en suis fort aise. Pour ma part je vous l'ai proposé pour toute une série de raisons :

- tout d'abord il exprime la perception du vin d'AOC par une femme philosophe, l'élite, qui s'adresse à un public de décideurs, et qui en prenant StEmilion comme référence pense tout autant au lieu classé patrimoine de l'humanité;

- ensuite même si, comme mon ami Bernard Dauré, je pense que le vin n'est pas une oeuvre d'art en soi, je l'ai écrit dans une chronique "vins des artistes ", l'approche deChristine Cayrol me semble très interressante, elle montre l'immense responsabilité des grands noms du vin à ne pas décevoir ceux qui les découvrent;

- enfin, le parallèle avec le Coca-Cola est passionnant, car dans l'univers du Coca il n'y a que le Coca, alors que dans l'univers du vin, ces vins dit formatés par nos gastronomes patentés, sont des vins, des vins d'initiation, qui ne déçoivent pas, qui font aimer le vin. Que voulez-vous tout le monde n'a pas la chance d'être né avec une cuillère en argent dans la bouche et de péter dans la soie. Je sais de quoi je cause, j'en suis, même si aujourdhui je suis comme disent les gazettes "un haut fonctionnaire" que je ne suis malheusement pas...

Bon dimanche  

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents