Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 09:00

04095.jpg

 

Ce n’est pas une chronique, pas un mot de moi, mais tout à la fois un hommage à l’intelligence de la main nichée tout au fond de la Creuse et un pied de nez à certains petits cancrelats de Face de Bouc marinant dans leurs sombres soupentes qui sont incapables d’aligner plus de deux phrases à la suite.


« Issue d'une commande de la Cité Internationale de la Tapisserie et de l'Art tissé à Aubusson, cette vidéo a été produite par Made in Town avec le soutien de la Fondation d'Entreprise Hermès dans le cadre d'un workshop organisé à Aubusson par l'Institut Français de la Mode. L'accent est porté sur l'idée de formation et de transmission du savoir-faire et des particularités de la tapisserie d'Aubusson. »


Inscrit en 2009 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité UNESCO


« Tradition pluriséculaire, l’artisanat de la tapisserie d’Aubusson consiste dans le tissage d’une image selon des procédés pratiqués à Aubusson et quelques autres localités de la Creuse (France). Cet artisanat produit des tentures généralement de grande taille destinées à orner des murs, mais aussi des tapis et des pièces de mobilier. La tapisserie d’Aubusson s’appuie sur une image de tout style artistique, préparée sur un carton par un peintre cartonnier. Le tissage est effectué manuellement par un lissier sur un métier à tisser placé à l’horizontale, sur l’envers de la tapisserie, à partir de laines teintes artisanalement sur place. Ce procédé exigeant implique un temps de réalisation et un coût importants. Les tapisseries d’Aubusson sont une référence dans le monde entier, au point qu’« Aubusson » est devenu un nom commun dans certaines langues. La production de tapisseries à Aubusson et à Felletin fait vivre trois petites entreprises et une dizaine d’artisans lissiers indépendants, suscitant une activité induite significative (production de laine et filature, commerce, produits dérivés, musée, expositions et tourisme). Pour stabiliser le niveau d’activité et éviter la rupture de la chaîne de transmission, il est nécessaire d’intéresser les jeunes générations et de promouvoir ce patrimoine. »


Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Aredius 08/10/2014 11:30


Merci de parler d'Aubusson.


 


Au reveire !


 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents