Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 08:00

 

« Le contexte géopolitique mondial n'a pas été aussi instable et imprévisible depuis des décennies. Aux portes même de l'Europe, chez notre voisin ukrainien, la guerre fait rage depuis que le président russe, Vladimir Poutine, a pris la terrible décision d'envahir le pays, le 24 février dernier, avant de «mettre en alerte» la force de dissuasion nucléaire trois jours plus tard, visant ainsi l'Occident. Une folie conquérante qui planait depuis plusieurs semaines, et qui nous rappelle brusquement que nous ne sommes pas à l'abri d'une guerre d'ampleur. Jamais. »

La «Tsar Bomba», plus puissante bombe nucléaire jamais conçue, exposée à  Moscou | La Presse

Que se passerait-il si une bombe nucléaire tombait sur Paris? ICI 

Robin Tutenges — Édité par Yann Guillou — 28 février 2022

 

Tsar Bomba ICI

 

Ne vous laissez pas avoir par sa sonorité presque enfantine: la Tsar Bomba est la plus puissante bombe de l'Histoire. Développée par l'industrie nucléaire de l'Union soviétique, elle a explosé dans l'atmosphère le 30 octobre 1961 au-dessus du site de Novaya Zemlya, en Russie. Un monstre 3.000 fois plus puissant que les bombes américaines lancées sur les villes d'Hiroshima et Nagasaki.

 

Longue de 8 mètres de long et avec un diamètre de 2 mètres, la Tsar Bomba dégage une puissance supérieure à 50.000 kilotonnes. Si elle venait à tomber sur l'Hôtel de Ville de Paris, les dégâts seraient inimaginables.

 

La boule de feu nucléaire serait alors de 113 kilomètres carrés, tandis qu'un souffle lourd balayerait une surface de 200 kilomètres carrés, détruisant les bâtiments en béton et faisant presque 100% de décès. Au total, plus de 8.000 kilomètres carrés seraient impactés par une telle explosion –quasiment jusqu'à Chartres.

 

Le bilan humain serait à peine croyable: plus de 6 millions de personnes périraient dans la catastrophe, qui ferait également plus de 2,5 millions de blessés. Sans oublier les conséquences des radiations sur une surface bien plus large, ce qui viendrait gonfler ces chiffres morbides sur des années. Le scénario-catastrophe a de quoi faire peur et nous rappelle toute l'inhumanité des guerres et de leurs armes.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Avec l'hiver nucléaire qui s'ensuivrait, ce serait la mort de la terre. Sauf si j'ai loupé une théorie nouvelle, auquel cas veuillez m'éclairer.
Répondre
P
Dans mon souvenir, selon Jacques Paoli d'Europe 1 c'était 100 mégatonnes, ça ne rigolait pas à cette époque là.
Répondre
P
Petite moustache ou pas, les velléités peuvent être les mêmes.<br /> Il n'y a plus qu'à espérer qu'il existe au Kremlin un von Choltitz et un Nordling capables de nous éviter ça.<br /> Espérer ne suffit peut être pas c'est prier qu'il faudrait.<br /> Heureusement, Notre Dame des Anges et de l'autre coté de la place, j'y cours.<br /> So long...<br /> <br /> Maintenant, si c'est Londres qui est visé... c'est encore ces pôvre Bourgeois de Calais qui vont en prendre plein la tronche !
Répondre

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents