Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2021 5 13 /08 /août /2021 06:00

 

Dans ma dernière moisson de livres j’ai récolté un tout petit livre, 26 pages, d’Amos Oz Jésus et Judas

 

Jesus et Judas, de Amos Oz | Éditions Grasset

Source ICI 

 

Le grand écrivain Amos Oz, récemment disparu, s’est intéressé à la figure du traître toute sa vie – comme son œuvre romanesque en témoigne. Dans un discours prononcé à Berlin en 2017, il a voulu revenir sur le plus célèbre d’entre eux, et réfléchir au rôle qu’a joué la prétendue trahison de Jésus par Judas dans la naissance de l’antisémitisme chrétien. Il se fait conteur en nous présentant une version alternative de l’histoire connue, et en nous interrogeant sur les liens entre les deux grandes religions monothéistes que sont le judaïsme et le christianisme. Sa réflexion est iconoclaste, irrévérencieuse, romanesque, mais toujours nourrie d’une connaissance profonde des textes fondateurs des deux religions.

 

Cet ouvrage, le premier inédit publié depuis le décès d’Amos Oz en décembre 2018, condense une certaine philosophie du dialogue qui était au cœur de l’œuvre et de l’engagement d’Amos Oz. Sa parole demeure d’une actualité brûlante.

 

En préambule, la rabbin Delphine Horvilleur s’adresse directement à l’auteur disparu, dans une émouvante lettre. Elle nous offre un éclairage passionnant de la conférence d’Amos Oz, en nous parlant des prophètes et des traîtres, du rôle de la littérature dans nos vies, et du besoin de dialogue pour surmonter les fanatismes de toute sorte.

 

Amos Oz : « Judas, le seul, le premier et l'unique chrétien » | L'Humanité

Amos Oz : « Judas, le seul, le premier et l’unique chrétien »

Jeudi 27 Octobre 2016

Du maître écrivain israélien Amos Oz, Gallimard publie Judas, un livre qui bouscule des idées reçues et fait grincer des dents ici et là-bas. Entretien.

 

- Ce livre semble autant un roman qu’une parabole. Peut-on utiliser ce mot ?

La suite ICI 

Partager cet article
Repost0

commentaires

pax 16/08/2021 05:46

Tudieu ! Je savais en le signalant dans un récent commentaire qu'apparemment, rien des nourritures spirituelles n’était était étranger à notre Taulier. Mais, là, comme un oiseau sans aile, ça vole haut. Cela met surtout, très haut la barre pour les commentaires.
Allons-y, risquons le coup.
Je n'ai pas lu le petit « Jésus et Judas » D’Amos Oz ni la préface de Delphine Horvilleur.* En revanche j'ai lu son « Judas » ** paru en 2016 qui a enchanté mon premier confinement. Oz, avec beaucoup d’acuité et d’humanité évoque les problèmes politiques et sociaux de son pays, je devrais dire de sa région. C’est plein d’ironie mais aussi de bon sens. À lire certaines phrases et propositions on se demande pourquoi n'y a-t-on pas pensé plus tôt ou même tout simplement pourquoi les enterre t on.
Soudain page 100 : « bizarrement aucun de ses écrits ne mentionne Juda Iscariote sans qui la crucifixion n'aurait probablement pas lieu. Or il n'y aurait pas eu de christianisme se crucifixion. ».
Révélation ! Surtout quand on en tire les conséquences : « Judas, le seul et unique chrétien. ».
Judas est devenu l'archétype du traître, mis au ban de toutes les sociétés « structurées » car justement, il a choisi la vie contre les dogmes.
Pour sa part, Nietzsche fait de Jésus le seul et unique chrétien car militant acharné pour la vie contre les prêtres.
« Jésus annonçait le Royaume, et c'est l'Église qui est venu. » cette fameuse phrase de l’abbé Loisy, écrite en 1902 illustre la dichotomie entre les prêtres, juges, sages, qui s’arrogent le savoir, le droit pour asseoir et maintenir leur pouvoir fasse à toute pensée nouvelle qui mettrait en danger leur « situation ».
Assez de paraphrase ! Lisez, relisez « Judas » véritable caillou dans la chaussure de beaucoup car, contre les idées reçues , les théories confortables il est plein de sagesse, de vie d’humour et d’espoir.

* Une des 5 femmes rabbin exerçant leur ministère en France. Ca a de la gueule non, au coté de la misogynie de l’église catholique?
**Avec « La boîte noire » et surtout « Les deux morts de ma grand-mère »

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents

  • Hubert de Boüard à la barre !
    Philippe Castéja (à g.) et Hubert de Boüard, à l’ouverture du procès, le lundi 20 septembre 2021 à Bordeaux. © Crédit photo : Guillaume Bonnaud / SUD OUEST En raison de l’actualité judiciaire d’Hubert, Ciné Papy du mercredi est repoussé à demain jeudi. Hubert...
  • Parlons peu mais parlons vin, et de quel vin : La Romanée-Conti où Aubert de Vilaine passe la main…
    Le reproche récurrent que me font certains, chroniquer rarement sur le vin, est justifié, en défense ma réponse est simple : j’ai le sentiment d’avoir fait le tour de la question et que perdurer ce serait tourner en rond. Bien sûr, je pourrais à la manière...
  • L’ÉCHALIER
    Henry Pierre Troussicot L’échalier, petite barrière fixe, dans une haie, entre deux champs, permettant d’aller de l’un à l’autre. Combien de gars de ferme ont fait sauter les échaliers aux filles en les empoignant par la taille, pour aller danser ou autres...
  • Un dimanche ordinaire au Bourg-Pailler…
    Le dimanche au Bourg-Pailler c’était les habits du dimanche pour aller à la grand-messe de 10 heures. Au Bourg-Pailler, la tante Valentine, était le maître des horloges, elle rappelait tout le monde à l’ordre avec une injonction ritournelle « ça monte...
  • Je m’insurge l’âne bâté n’est pas stupide…
    Rien ne vaut l’expérience, les grands auteurs cités plus bas, n’ont jamais mené de leur vie un âne bâté, moi si pendant 8 jours dans les Cévennes sur le sentier Stevenson, c’était une ânesse, et je peux affirmer qu’elle était bien plus intelligente, plus...