Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2021 6 05 /06 /juin /2021 08:30

Le dos - Lamuscusoft

Avoir bon dos signifie être le coupable idéal

 

Cette expression serait née dans le courant du XVIIe siècle de la comparaison avec les charges que devaient parfois porter les paysans ou les ouvriers. Il arrivait en effet que ces derniers doivent transporter des fagots de bois ou des matériaux de construction très lourds sur leurs dos. On disait alors qu’ils avaient «bon dos», dans le sens où ils étaient assez forts pour assumer la charge de travail, si bien que certains employeurs profitaient d’eux.

 

Quelle est l'origine de l'expression «avoir bon dos» ? | CNEWS

 

Par extension, la formule a ensuite servi à désigner les personnes sur lesquelles on rejette injustement une faute ou une responsabilité lourde. L’expression «avoir bon dos» a été attestée en 1690 par le poète et lexicographe de l’Académie française Antoine Furetière, grand ami puis rival de Jean de La Fontaine, dans son Dictionnaire universel.

 

« Quel bon dos a la mort ! s’écria-t-il. Quelle admirable charge de titres on lui fait allègrement porter, et comme il faut que les hommes aient de l’esprit pour employer ainsi la tombe à la vanité ! »

 

Victor Hugo, Les Misérables, chap. IV

 

Si ce matin je vous accroche avec cette expression surannée c’est pour deux raisons : la première et la seconde :

 

La première est que, pour certains, que je connais, profitant des portes et des fenêtres grandes ouvertes de ce blog, pour aller fouiner dans les coins et les recoins de mon petit roman, qui n’est rien d’autre qu’une fiction à deux balles, où je m’amuse à mélanger réalité et fiction, souvenirs et inventions, j’ai le dos large, tel Modestine, l’ânesse de bat de Stevenson. Je les en remercie, « ça m’en touche une sans faire bouger l’autre». Suis un vieil homme indigne !

 

Cette allusion à mon âge, me permet d’évoquer la seconde raison qui motive l’érection de cette chronique, en effet : est-ce bien raisonnable de continuer à pratiquer le vélo à Paris à mon âge ?

 

Au vu de mon bilan gamelle la réponse semble être OUI !

 

Sauf que ces gamelles n’ont strictement rien à voir avec mon grand âge mais bien plus à l’absence de prise en compte, par les pouvoirs publics, nationaux et municipaux, du vivre ensemble sur la chaussée et les trottoirs des villes.

 

Aborder ce sujet c’est mettre en branle le grand jeu national : « c’est toujours la faute des autres ! »

 

Tout le monde y a bon dos, chacun se renvoie la balle des responsabilités des incivilités en fonction de sa position de piéton, d’adepte des 2 roues carbonées ou non, des 4 roues, d’opinions politiques, philosophiques, religieuses. Nous sommes un vieux pays de ramenards jamais contents, bourrés de grands principes, jamais mis en pratique.

 

J’en ai plein le dos !  

 

Et pourtant, avec mes gamelles à vélo, je puis vous assurer que le dos, le vrai (du latin dossum) est la face postérieure du corps humain située entre les épaules et le fessier.

 

Anatomie du dos

 

Structure. Le dos a une structure complexe constituée par :

 

  • la colonne vertébrale en son centre, elle-même composé de 32 à 34 os nommés vertèbres,

 

  • des disques intervertébraux positionnés entre les vertèbres,

 

  • des ligaments reliant les vertèbres entre elles,

 

  • la partie postérieure des côtes, fixée en partie sur la colonne vertébrale,

 

  • de nombreux muscles, dont les muscles profonds reliant les vertèbres entre elles et les muscles superficiels,

 

  • de tendons reliant les muscles aux os,

 

  • de vaisseaux sanguins et lymphatiques,

 

  • de la moelle épinière, partie du système nerveux central, située dans la colonne vertébrale.

 

Fonctions du dos

 

Rôle de soutien et de protection. La colonne vertébrale confère au dos un rôle de soutien de la tête et de protection de la moelle épinière.

 

Rôle dans la mobilité et la posture. L’ensemble des éléments constitutifs du dos permet de préserver la posture du tronc et ainsi maintenir la position debout. La structure du dos permet de nombreux mouvements comme les mouvements de torsion du tronc, de flexion du tronc ou encore de traction.

 

Tout ça pour vous dire qu’à la suite d’une gamelle brutale à vélo, moins grave certes que celle qui me vit stationner 15 jours en service de soins intensifs pneumologie de l’hôpital Cochin, le dos joue aussi une fonction essentielle : il permet, dans la position couchée, de passer un long moment de sa vie pour dormir.

 

Et, je puis vous l’assurer, lorsque son flanc droit à pris tout le choc de la gamelle, pendant des jours, et parfois des semaines, la position allongée s’apparente à s’étendre sur une planche à clous. Sauf à dormir debout, le seul remède est la patience agrémentée d’antidouleurs dont il ne faut pas abuser.

 

Never complain, never explain

 

Tel était - dit-on - le conseil donné en 1851 par la Reine Victoria au futur Edouard VII, son fils, alors âgé de 10 ans. Ou, selon d'autres sources, la devise du Premier ministre britannique Benjamin Disraeli. Elle a en tous cas été adoptée depuis par différentes personnalités britanniques, dont Winston Churchill ou la reine actuelle Elizabeth II.

 

Adepte du billard qui, comme chacun le sait, ou non, se joue avec les bandes, je ne souhaite ni tendre le dos à certains voyeurs, ni passer de la pommade dans le dos d’autres plus bienveillants, mais rappeler le principe de réalité à nous tous :

 

« Comment peut-on savoir de quoi est faite une tempête avant de l’avoir sur le dos ? »

Joseph Conrad

Partager cet article
Repost0

commentaires

pax 05/06/2021 19:58

Renvoyons dos à dos tous ces pisses-froids.
Et donnons la parole aux sages que nous affectionnons et qui guide nos pas souvent mal assurés nous évitant ainsi les douloureuses gamelles dont souffre actuellement notre bon Taulier
« Nous étouffons parmi des gens qui veulent avoir absolument raison » Albert Camus

"Le problème avec le monde, c'est que les gens intelligents sont pleins de doutes tandis que les plus stupides sont pleins de confiance" Charles BUKOWSKI

« Laissez-moi seul juger de ce qui m'aide à vivre.... »
Paul ELUARD

« L'avenir de cette société est de ne plus pouvoir rien engendrer que des opposants ou bien des muets. »
Philippe MURAY in L'Empire du Bien (1991)

Bon, cela suffit pour ce soir.

So long'

Mais toute fois, encore une pensée pour ce Taulier qui va affronter une nouvelle nuit couchée, position la plus délicate dans ce genre d'affection.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents