Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2021 1 24 /05 /mai /2021 06:00

 

Tribune de Genève

L’art de Plonk & Replonk ICI

Humour 

 

Confit dans l’irrévérence comme la poire dans son alcool, la triplette du Jura Plonk & Replonk a mûri un manuel de «Suissitude ultra moderniste» avec un patriotisme remarquable. D’autant que l’ouvrage est appelé à rayonner dans la capitale française, au sein de l’exposition «Modernités suisses» qui aura les honneurs prochains du musée d’Orsay. Les facétieux entendent reproduire le choc expérimenté avec «L’art d’en bas. En ces temps viraux, il faut se contenter du mince catalogue toilé pour mesurer l’ampleur d’une déflagration atomique propre à vitrifier le concept d’art moderne. Estampillé Prix des Gardes suisses, une vision irrésistible de Hodler et autres courants esthétiques tels les Vachistes ou Metouistes. 

Boutique France/Monde

Plonk & Replonk est un collectif d'éditeurs de La Chaux-de-Fonds, spécialisé dans les photomontages et les détournements de cartes postales Belle Époque. ICI

 

Exposition Lapsus Mordicus de Plonk & Replonk au Petit Echo de la Mode du 6 juillet au 22 septembre 2019, Châtelaudren-Plouagat (22).

 

Jacques Froidevaux, Hubert Froidevaux et Miguel-Angel Morales composent le collectif Plonk & Replonk, qui a vu le jour en 1995 dans les montagnes du Jura suisse. L’un est Plonk, qui plante le clou. L’autre est Replonk, qui l’enfonce. Le troisième, parfois surnommé Esperluette (&), tend le prochain clou au premier. Mais souvent, ils inversent les rôles.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Heureusement qu’ils soient toujours là pour continuer le suave, ou acide c’est selon, l’humour romand depuis le décès prématuré (56 ans) de Mix et Remix dessinateur humoristique ayant démarré, comme eux, en 1995.
Le regretté Mix et Remix dessinait aussi pour la presse française : Siné Hebdo puis Mensuel et Courrier International France. Le Taulier avait illustré sa chronique du 11/12/16 avec ce dessin de son personnage habituel qui apprend qu’il en a encore pour trois mois à vivre : « Trois mois ? C’est long ! » Auto dérision féroce quand on sait qu’il est mort de cette saloperie de cancer du pancréas qui vous fauche avant que de dire ouf. On pense à Desproges, lui aussi atteint d’un cancer, déclarant en scène : « Le cancer ? Je suis contre ! »

P.S. A force de farfouiller dans les archives du blog je me rend compte du nombre et de la vivacité des commentaires du temps jadis. Et cela me rend triste. Je me fait l’effet de celui qui va au cimetière sur la tombe d’un être cher et constate qu’il est de plus en plus seul à venir .
Répondre

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents