Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2021 5 30 /04 /avril /2021 08:00

Le salaire de la peur -Y Montand - C Vanel  -   affiche plastifiée

Le narrateur, dans une telle histoire de cornecul, se doit d’éclairer la lanterne des biens trop rares et malheureux lecteurs. Je m’y emploie ce matin.

 

- Pourquoi ce rendez-vous à la con ?

 

Le Garde eut pu, tout bêtement, faire porter au domicile d’Ambrose, remise en mains propres, ce pli par un coursier. Le rendez-vous, s’apparentait à un billard à 3 bandes.

 

Explication :

 

  • La première bande, le directeur de cabinet du Garde, imposé par le château, l’œil de Moscou, ADN n’étant pas du sérail politique, avocat pénaliste de surcroît, conscient de la nécessité de renouer le dialogue avec la magistrature dès sa prise de fonctions au ministère de la justice, il avait émis le souhait de s’entourer de certains de ses illustres représentants place Vendôme. R. V. R.  et Ch. B, avec qui il entretenait de bonnes relations comme avocat, ont été les deux premiers noms qu’il avait avancés. Le premier, figure médiatique du juge d’instruction, a décliné. La seconde, ancienne juge d’instruction au pôle financier de Paris, réputée pour son indépendance et son franc-parler, a fini par accepter de devenir la conseillère spéciale du nouveau garde des sceaux chargée des bonnes pratiques. Virée au bout de 3 jours. Le rendez-vous était un leurre, étiqueté par les chiens de garde de l’Elysée, lubie du Ministre. Vite fait bien fait sur le gaz, passons aux choses sérieuses !

 

  • La seconde bande, plus perverse, et apparemment contradictoire avec la précédente, semer le doute chez les grandes oreilles du Boulevard Mortier et  de tous les touilleurs de merde, officiels ou officieux, qui n’étaient pas sans ignorer le lourd passé d’Ambrose. Ça leur donnerait de l’urticaire, que venait foutre ce retraité plein aux as sur leur pré-carré ? ADN devait avoir sa petite idée sur le genre d’opération tordue que ce petit monde, se la jouant espionnage électronique, préparait. Avertissement sans frais qui les inciterait à tenir leur langue et leur plume. Ne pas inquiéter le château, lui éviter de patauger dans leur fosse à lisier. Il serait toujours temps de rattraper le coup si la manipulation foirait, virait au Rainbow-Warrior ou aux Irlandais de Vincennes.

 

  • La troisième bande, le couple Ambrose&Louis, des pays, élevés par leurs mères comme des poulets de grain, unis pour le pire, les années Mitterrand 81, premier carnet d’adresses, la décennie URSS de Gorbatchev, les appels d’offre pour nourrir le peuple de l’empire incapable de faire pousser du blé en Ukraine, se goinfrer de restitutions sur le beurre, la poudre de lait, le blé, pour le compte du milliardaire rouge et de ses voisins les LD. Nouveau carnet d’adresses de la nomenklatura, du KGB, cette kleptocratie rationalisée, s’entendant comme larrons en foire qui empochera, sous le soiffard d’Eltsine, une bonne partie des réserves de liquidités et d’or de l’Empire avant de faire main-basse sur les joyaux de la couronne : le pétrole, le gaz, les nouveaux capitaux s’investissant, les fameux oligarques. Tel fut le génie de Louis qui, pressentant que les lézardes de l’Empire, la fausse habileté de Gorby, la bureaucratie sclérosée, allaient faire couler le navire. Avec son air de sainte nitouche, de bébé Cadum à qui l’on donnait le Bon Dieu sans confession, un beau matin il avait décrété « Ambrose nous allons faire proprement un métier sale ». Il en fut ainsi tout au long de la dernière décennie du XXe siècle. De la même façon, en rentrant de Kiev, il avait, de nouveau décrété, « Ambrose ça sent de plus en plus mauvais, nous plions nos gaules ! » Louis se retira à Zoug, base arrière de sa compagne Marie-Clotilde, la galeriste New-York-London-Basel, dites « la glaciaire », Ambrose acheta son loft de la rue Georges Braque. Ils vivaient depuis de leurs rentes.

 

Le décor est planté, le puzzle est dispersé, en tas, à vous de jouer, je ne vous en dirai pas plus car, vu les droits d’auteur, que je ramasse avec une toute petite cuillère, il ne faut pas trop m’en demander.

 

Ambrose décacheta la seconde enveloppe en papier recyclé, en extirpa quelques feuillets attachés par un trombone, sur les 3 premiers, le Vivier des 10 plus grandes fortunes de Russie, selon le classement de FORBES, fortunes nettes calculées à l’aide des cours des actions et des taux de change au 18 mars 2020.

 

1- Vladimir Potanine

Vladimir Potanine - Biographie

Fortune nette : 19,7 milliards de dollars

Secteur : métaux

De retour au sommet du classement, Vladimir Potanine serait à l’origine du programme controversé de « prêts pour actions », qui a permis aux citoyens russes ayant des contacts hauts placés de prendre le contrôle d’entreprises d’État lors de la vague privatisation des années 1990. Aujourd’hui, la majeure partie de sa fortune est placée dans une participation à hauteur de 35 % dans l’entreprise Nornickel.

 

2- Vladimir Lissine

Toujours plus de milliardaires russes

Fortune nette : 18,1 milliards de dollars

Secteur : acier, transports

Ayant commencé sa carrière en tant qu’électricien dans une mine de charbon sibérienne, Vladimir Lissine est par la suite devenu sidérurgiste, avant de travailler pour un groupe de négociants qui finira par être à la tête des exportations russes d’aluminium et d’acier. Après le démantèlement du groupe en 2000, il a obtenu une participation majoritaire dans la société russe Novolipetsk Steel.

 

3- Leonid Mikhelson

Billionaire Mikhelson Opens New Moscow Arts Center - Russia Business Today

Fortune nette : 17,1 milliards de dollars

Secteur : gaz, produits chimiques

 

Leonid Mikhelson doit sa fortune à ses participations dans la société de production de gaz naturel Novatek et dans l’entreprise pétrochimique Sibur. Pour ces deux activités, il est associé avec Gennady Timchenko, qui serait proche de Vladimir Poutine. Il aurait conclu des accords avec l’ancien gendre présumé de Poutine, Kirill Shamalov, qui est également milliardaire.

 

4- Alexeï Mordashov & sa famille

Alexey Mordashov & family

Fortune nette : 16,8 milliards de dollars

Secteur : acier, investissements

Alexeï Mordashov est né de deux parents ouvriers dans une aciérie en URSS et possède aujourd’hui des actifs dans la société de voyage TUI Group et dans le producteur d’équipements Power Machines.

 

5- Vaguit Alekperov

LE RICHISSIME RUSSE VAGUIT ALEKPEROV VEUT RECONSTRUIRE LA SONARA | CamePlus

Fortune nette : 15,2 milliards de dollars

Secteur : pétrole

Ancien ouvrier des plateformes pétrolières de la mer Caspienne, Vaguit Alekperov est par la suite devenu ministre chargé de superviser l’industrie pétrolière en Union soviétique. En 1991, il fait l’acquisition de trois grands champs pétrolifères contrôlés par l’État et crée Lukoil, qui est aujourd’hui la plus grande compagnie pétrolière indépendante de Russie. Il possède près d’un quart de l’entreprise cotée en bourse.

 

6- Gennady Timchenko

Gennady Timchenko

Fortune nette : 14,4 milliards de dollars

Secteur : pétrole, gaz

La fortune de Gennady Timchenko provient de ses participations dans les sociétés Novatek (production de gaz naturel) et Sibur Holding (pétrochimie). Il aurait des liens étroits avec le président de la Russie Vladimir Poutine.

 

7- Alisher Ousmanov

Alicher Ousmanov, ce milliardaire russe qui a croqué un (petit) bout d'Apple

Fortune nette: 13, 4 milliards de dollars

Secteur : acier, télécommunications, investissements

Alisher Ousmanov tire sa richesse de sa participation dans Metalloinvest, géant du minerai de fer et de l’acier, ainsi que de ses investissements dans Facebook, Xiaomi et d’autres entreprises de télécommunications, d’exploitation minière et de médias.

 

8 - Mikhaïl Fridman

Le puissant magnat russe juif Fridman comparaît devant un juge à Madrid |  The Times of Israël

Fortune nette : 13 milliards de dollars

Secteur : pétrole, gestion bancaire, télécommunications

Mikhaïl Fridman contrôle les sociétés d’investissement Alfa Group et LetterOne. Il a cofondé le groupe Alfa avec ses camarades d’université et ses collègues milliardaires German Khan et Alexeï Kouzmitchev.

 

9- Andreï Melnitchenko

Révélations : Les mariages les plus chers de l'histoire

Fortune nette : 12,5 milliards de dollars

Secteur : charbon, engrais

Andreï Melnitchenko détient des participations majoritaires dans le producteur d’engrais Eurochem et dans la société d’énergie du charbon SUEK. Sa première entreprise était une chaîne de bureaux de change, qu’il avait fondée dans les années 1990.

 

10- Roman Abramovitch

Roman Abramovitch - Paris Match

Fortune nette : 11,3 milliards de dollars

Secteur : acier, investissements

La fortune de Roman Abramovitch provient de ses participations dans le géant de l’acier Evraz et dans le producteur de nickel et de palladium Nornickel. Il possède le deuxième plus grand yacht du monde et l’équipe de football du Chelsea FC. En mars dernier, il a proposé d’héberger le personnel médical de Londres dans son Hôtel Stamford Bridge Millennium, qui se trouve à deux pas de l’hôpital Westminster.

Chelsea : Quand Abramovich prête son joujou à 300M€ à Franck Lampard

Des toujours cousues d’or, même si elles ont perdu 27 milliards de dollars par rapport à l’année dernière après une période difficile pour le pays.

 

La pandémie de coronavirus, la guerre du pétrole avec l’Arabie saoudite et la faiblesse du rouble ne permettent pas à la Russie de démarrer cette nouvelle décennie sous les meilleurs auspices. Les plus grandes fortunes se sont appauvries, même si elles représentent toujours 152 milliards de dollars. Les personnalités sont les mêmes, mais l’ordre du classement a été chamboulé : Vladimir Potanin est désormais l’homme le plus riche du pays, avec 19,7 milliards de dollars grâce à ses parts dans la société russe Nornickel (l’an passé, il était en sixième position).

 

La grande partie du classement reflète les 51 % de milliardaires du monde entier qui ont vu leur fortune chuter cette année, car ils ont tous perdu au moins 1 milliard depuis l’an passé. Leonid Mekhelson dégringole de sa première place l’année dernière pour passer troisième, car les actions de sa société de production de gaz naturel Novatek ont chuté de 50 % en un an. Pour sa part, Vladimir Lisin, magnat de l’acier, a perdu 3,2 milliards de dollars à cause du déclin des actions de sa société Novolipetsk Steel à hauteur de 30 % en février.

 

Lorsque les caïmans s’appauvrissent, le premier réflexe de ses prédateurs c’est d’aller chercher hors du marigot de quoi se goinfrer à nouveau. Ambrose laissa de côté les autres feuillets, il les consulterait à tête reposée à la maison. Tout ça sentait le soufre, pesait son poids de nitroglycérine, il pianota sur son criquet « Je me sens dans la peau d’Yves Montand dans le Salaire de la Peur », envoi, il était bien conscient que ça n’allait pas rassurer l’amour de sa vie, mais il ne se sentait pas la force de s’engager dans ce nœud de vipères sans elle.

Partager cet article
Repost0

commentaires

pax 01/05/2021 06:25

Mais alors, j'ai tout faux !

R.V.R = Robert Vallery-Radot ( ne pas confondre avec René Vallery-Radot
C.B. = Charles Baudelaire
L.D = Louis De Funes

En effet tout devient clair à présent. Il y a toujours une explication à tout

JACQUES BERTHOMEAU 01/05/2021 07:16

De brillants magistrats comme chacun sait ????

pierre 30/04/2021 18:03

Pour la clarté jje reprends la lecture de: Finnegans Wake, après j'attaque un bon vieux Emilio GADDA ça me reposera

JACQUES BERTHOMEAU 30/04/2021 18:26

R.V.R = Renaud Van Ruymbeke qu'on ne présente pas
Ch. B = Chantal Bilger fille d'un ancien procureur Philippe Bilger très à droite et très présent sur Twitter
milliardaire rouge = Jean Doumeng Interagra
L.D. = la Compagnie Louis Dreyfus dirigée alors par Gérard-Louis Dreyfus qui finançait depuis New-York Rocard
ouais faut bien faire des nœuds pour les dénouer
L.D = la compagnie Louis Dreyfus

pax 30/04/2021 14:05

Vu ses relations interlopes, le Taulier dispose sans doute d'informations que nous n'avons pas. Il doit sentir venir le dé-confinement d'un confinement qui n'en était pas un, comme un cheval sent l'écurie et presse le pas sur le chemin du retour dès qu'il aperçoit au loin le haras. En outre la sagacité qu'on lui connaît lui permet d'exploiter ces informations auxquelles personne ne comprend rien tant, elles sont, une fois de plus, alambiquées et/ou contradictoires.
Ce que tout le monde sait ,cependant, c'est que ce de-confinement sera aussi con que le confinement qui l'a précédé.
Pour ne pas être en reste le Taulier se démasque et démasque des personnages de son auto fiction.
Jusqu'alors, le chroniqueur cultivait abondamment l'ambiguïté jusqu'à ,parfois, compromettre la clarté et la lisibilité ou même le sens de son texte.
Apparaissent donc ,ce jour, des oligarques étalant nommément leurs « dollars ». Dollars qui permettent à ces nouveaux riches, de défrayer les journaux people Sortis de leur rôle de « faiseurs de fric » Ils ne présentent aucune des qualités qu'ils obtiennent par une tradition familiale par exemple et une bonne éducation.
Ils affichent généralement un « goût de chiotte » comme en témoigne le yacht d’Abramowitch qui n’a plus rien d’un navire et n’apparaît plus que comme un catalogue de ce qu’on peut s’offrir pour épater la galerie.
L’histoire de cet autre oligarque Dmitri Rybolovlev illustre ce manque de culture. Il s’est fait enfler par un marchand d’art suisse qui lui a fait acheter le « sulfureux » Salvator Mundi attribué en totalité ou partiellement à Léonard de Vinci qui en fait bander, désolé, il n’y a pas d’autre mot, beaucoup dés qu’on parle de ce « génie »
Non seulement la paternité de l’œuvre ne fait pas , et de loin, l’unanimité, mais à, requin , requin et demi. Celui qu’il croyait être son conseiller artistique rémunéré par 2 % des œuvres qu’il lui faisait acheté, a rafler au passage de cette vente une retro-commission s’élevant entre 25 et 35 % - multiples procédures en cours.
A propos de ces gens là , on sussure parfois des collusions avec les maffias .
Aux Etats Unis ou maffias et milliardaires voisines et souvent utilisent des méthodes d’enrichissement similaires on nome ceux qui évitent le crime de sang , pour rester poli, « Les Barons voleurs ». Le président Theodore Roosevelt appelait ces capitaines d'industrie, des « malfaiteurs de grande fortune » et des « royalistes de l'économie ».

Mais pour ce que j’en dis…

JACQUES BERTHOMEAU 30/04/2021 18:27

R.V.R = Renaud Van Ruymbeke qu'on ne présente pas
Ch. B = Chantal Bilger fille d'un ancien procureur Philippe Bilger très à droite et très présent sur Twitter
milliardaire rouge = Jean Doumeng Interagra
L.D. = la Compagnie Louis Dreyfus dirigée alors par Gérard-Louis Dreyfus qui finançait depuis New-York Rocard
ouais faut bien faire des nœuds pour les dénouer
L.D = la compagnie Louis Dreyfus

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents