Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2021 1 05 /04 /avril /2021 06:00

Thierry Blandinières (à gauche) présente ce premier avril une « entreprise restructurée avec une nouvelle équipe ». Jacky Maria quitte la présidence du directoire de Vinadeis et la nouvelle entité à partir du 30 juin, « pour suivre de nouvelles orientations professionnelles » indique Philippe Leveau (à droite).

 

Les titres claquent*, les paroles volent, Thierry Blandinières a de grandes ambitions, ça ne surprendra personne, il veut bousculer Castel, grand bien lui fasse, mais je ne vois rien venir depuis que ce Rastignac du Gamm Vert fait des rodomontades, certes il a beaucoup de pognon mais quant à en gagner dans le secteur du vin c’est une autre histoire : le dit Pierre Castel n’a pas bâti son empire sur la rentabilité de sa branche vins mais en Afrique avec la bière et, accessoirement  avec Cristalline dans les eaux minérales, devenir gros à coups de fusions, d’acquisitions mineures, ne signifie en rien devenir un acteur majeur dans un secteur où la locomotive des marques n’existe pas.

 

Tout ça ce n’est que de la poudre aux yeux, de la communication fumeuse d’un acteur qui n’a rien compris aux évolutions de la consommation du vin, à l’état poussif du marché domestique, à la réalité de nos exportations, en fait avec ses coopés fusionnées il se contentera d’écouler, à vil prix, la production de ses coopérateurs. Il devrait consulter le futé Jean-Claude Boisset, le bourguignon qui avait de grandes ambitions et les a concrétisées, il lui dirait avec son air matois « Nous faisons un métier de pauvre monsieur Blandinières… »

 

Mais Thierry Blandinières c’est Jupiter !

 

Qui vivra verra, sans doute qu’un jour il ambitionnera de racheter les jajas de Pierre Castel, pas ses châteaux bien sûr, ni Nicolas, il pourrait aussi jeter son dévolu sur la branche vins de Carrefour, il atteindrait ainsi son seuil d’obésité gage comme on le sait de rentabilité dans le monde des coopés.

 

*InVivo redouble d’ambitions dans le vin

 

Le groupe vise 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires d’ici à 2030, et veut bousculer Castel.

 

«La France mérite bien un acteur dans le top 5 mondial. Au lendemain de la finalisation du rapprochement entre la coopérative InVivo et Vinadeis, premier producteur viticole en France, les ambitions de Thierry Blandinières dans le vin ne sont pas taries. InVivo (5,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans les céréales, le vin, la jardinerie…) vient ainsi de doubler son poids dans la production, la vente et la distribution de vin, pour atteindre les 500 millions d’euros de chiffre d’affaires dans ce domaine. L’opération accentue sa présence en grandes surfaces: la moitié de son activité sera désormais réalisée par ce canal de distribution.

 

 

Après avoir restructuré et regroupé sous une entité unique (Cordier) ses nombreux rachats menés dans le secteur depuis cinq ans, InVivo est en ordre de marche pour venir bousculer le leader en France, Castel (Malesan, Roche Mazet, Baron de Lestac, Listel…), dont le chiffre d’affaires est estimé entre 1 et 1,2 milliard.

 

*Naissance d'un géant européen de la coopération viticole : Cordier by In Vivo

 

La Fusion d'InVivo Wine et de Vinadeis, deux  sociétés holdings de coopératives parmi les plus importantes en France, a été votée lors des assemblées générales extraordinaires des différentes entités ce mercredi à Paris.

 

 En créant ce mastodonte, les deux groupes InVivo Wine et Vinadeis propulsent la coopération agricole sur la scène internationale. Car cette fusion, acceptée par l'ensemble des actionnaires, va plus loin que le projet initial. On se souvient qu'au cours de l'année 2020, InVivo Wine, les Vignobles de Vendéole et Val d'Orbieu, les actionnaires de Vinadeis, étaient entrés en négociations...

 

Cordier by InVivo : nouvel écrin pour les marques de l'activité vin du  groupe coopératif. | InVivo

Vins : InVivo Wine devient Cordier by InVivo

Agro Media / Conjoncture - Tendance / Vins : InVivo Wine devient Cordier by InVivo

 

InVivo Wine, filiale vin du groupe InVivo, harmonise sa communication sous le nom Cordier by InVivo et dévoile son nouveau logo. Ce changement a pour objectif de gagner en lisibilité et renforcer l’impact commercial de son portefeuille de marques. En 2015, le groupe InVivo crée sa filiale consacrée au vin. Cette activité, débutée avec l’acquisition de Cordier Mestrezat, s’est développée 

 

Ce changement de nom a pour objectif de gagner en lisibilité et de renforcer l’impact commercial de son portefeuille de marques.

 

InVivo Wine, filiale vin du groupe InVivo, harmonise sa communication sous le nom Cordier by InVivo et dévoile son nouveau logo. Ce changement a pour objectif de gagner en lisibilité et renforcer l’impact commercial de son portefeuille de marques. En 2015, le groupe InVivo crée sa filiale consacrée au vin. Cette activité, débutée avec l’acquisition de Cordier Mestrezat, s’est développée par l’intégration de plusieurs sociétés, tant en France qu’à l’international. Le groupe se dit aujourd’hui solide, actif sur toute la chaîne de valeur du vin, de l’élaboration à la distribution, depuis son siège opérationnel basé à Bordeaux. 

 

Début mars, InVivo Wine a adopté son nouveau nom commercial : Cordier by InVivo. « Nous avons choisi de capitaliser à la fois sur la notoriété du nom Cordier dans le monde du vin, et conserver InVivo, car l’appartenance à ce groupe coopératif majeur est un de nos atouts » a déclaré Philippe Leveau, directeur général délégué Cordier by InVivo. Cordier by InVivo continuera d’œuvrer à la construction de marques internationales fortes s’appuyant sur une base viticole de 25 000 hectares répartie entre Bordeaux, le Sud-Ouest, le Languedoc, le Roussillon, la vallée du Rhône et le Beaujolais. C’est un acteur mondial verticalement intégré avec 9 caves coopératives partenaires (3 600 viticulteurs), des sociétés de distribution implantées dans les pays à forte consommation (France, Royaume-Uni, Pays-Bas, Suisse, Belgique, Asie, Amérique du Nord, Afrique du Sud) et des sites d’embouteillage en propre. Producteur, marketeur et distributeur, Cordier by InVivo a pour raison d’être de cultiver « une filière vin durable qui inspire les générations d’aujourd’hui et de demain ». 

 

Cordier by InVivo : nouvel écrin pour les marques de l'activité vin du  groupe coopératif.

 

CORDIER BY INVIVO : NOUVEL ÉCRIN POUR LES MARQUES DE L’ACTIVITÉ VIN DU GROUPE COOPÉRATIF.

01 mars 2021

 

Cordier by InVivo : nouvel écrin pour les marques de l'activité vin du groupe coopératif

 

InVivo Wine, filiale vin du groupe InVivo, harmonise sa communication sous le nom Cordier by InVivo et dévoile son nouveau logo. Un changement pour gagner en lisibilité et renforcer l’impact commercial de notre portefeuille de marques.

 

En 2015, le groupe InVivo crée sa filiale consacrée au vin. Cette activité, débutée avec l’acquisition de Cordier Mestrezat, s’est développée par l’intégration de plusieurs sociétés, tant en France qu’à l’international.

 

Le groupe est aujourd’hui solide, actif sur toute la chaîne de valeur du vin, de l’élaboration à la distribution, depuis son siège opérationnel basé à Bordeaux.

 

Avec l’appui de l’agence de communication InVivo Events, l’équipe dirigeante a engagé une démarche de création d’identité afin de structurer la communication et montrer ainsi la cohérence et la force de son organisation.

 

A partir du 1er mars, InVivo Wine adopte son nouveau nom commercial : Cordier by InVivo.

 

« Nous avons choisi de capitaliser à la fois sur la notoriété du nom Cordier dans le monde du vin, et conserver InVivo, car l’appartenance à ce groupe coopératif majeur est un de nos atouts » déclare Philippe Leveau, directeur général délégué Cordier by InVivo.

 

Les activités se structurent donc comme suit :

 

Cordier Excel, pôle dédié à l’embouteillage et fabrication,

 

Cordier Wines, pôle qui regroupe tous les services liés à l’élaboration et la commercialisation des domaines, châteaux et marques de vins : Œnologie, R&D, marketing, vente et distribution

 

Cordier by InVivo qui se positionne en producteur de vins délicieux, avec le développement de nombreux projets et innovations portés par ses marques phares telles que Café de Paris, Maris, Canei, Lyngrove, Cordier Collection Privée.

 

Mousseux Café de Paris

 

4,20 € le flacon... ça crache de la marge... c'était dans l'escarcelle de Pernod si ça crachait du pognon il ne l'aurait pas largué...

 

A propos de Cordier by InVivo

 

Créé en juin 2015, Cordier by InVivo est une filiale du premier groupe coopératif agricole français, InVivo.

 

Cordier by InVivo œuvre à la construction de marques internationales fortes s'appuyant sur une base viticole de 25 000 hectares répartie entre Bordeaux, le Sud-Ouest, le Languedoc, le Roussillon, la vallée du Rhône et le Beaujolais.

 

C’est un acteur mondial verticalement intégré avec 9 caves coopératives partenaires (3 600 viticulteurs), des sociétés de distribution implantées dans les pays à forte consommation (France, Royaume-Uni, Pays-Bas, Suisse, Belgique, Asie, Amérique du Nord, Afrique du Sud) et des sites d'embouteillage en propre. Producteur, marketeur et distributeur, Cordier by InVivo a pour raison d’être de cultiver une filière vin durable qui inspire les générations d’aujourd’hui et de demain.

 

Le chiffre d’affaires consolidé de Cordier by InVivo pour l’exercice 2020-2021 s’est élevé à 245 millions d’euros…

 

Ha, le chiffre d’affaires !

Partager cet article
Repost0

commentaires

pax 05/04/2021 07:08

Quand on a des pieds d’argile M. Blandinières, il faut en prendre soin, les protéger.
Nous vous recommandons la lecture de Ernst Friedrich « Fritz » Schumacher *, le bien nommé. Il vous apprendra ou confirmera sa théorie du « Small is beautiful » dont le succès planétaire est tel que cela n’aurait pas du vous échapper.

* En français : Cordonnier – Cet économiste n’est pas n’importe qui. Ancré dans le concret il a mis au point un nouveau système de compensation des paiements de devises, que le grand Keynes intégrera dans le projet qu'il proposa à Bretton-Woods. Il vaut mieux que sa seule si célèbre formule.Ses réflexions et théories essentielles en font un des inspirateurs de l’écologie moderne réaliste.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents