Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 08:00

 

- Hi chouchou !

 

- Minimaliste de bon matin, te sers un expresso jeune homme pour libérer tes neurones assoupis… 

 

- Oui beauté, je n’ai pas encore atteint ma dose optimale de caféine…

 

- Qu’est-ce qui t’amène de si bon matin ?

 

- L’urgence !

 

- …

 

- Tu sais, les emmerdements volent en escadrille, je ferais mieux d’aller me recoucher. 

 

- Qu’est-ce que tu me chantes, tu me sembles bien pessimiste… 

 

- Y’a de ça, mais en mode réaliste, suis dans la ligne Pierre Daninos « Nous étions au bord de l'abîme, mais depuis, nous avons fait un grand pas en avant. »

 

- C’est ton moment théâtre mon Ambrose…

 

- Touché mais pas coulé mon bel amour, besoin de ta bouée pour surnager : vends-moi de ta came : Fidèle de Vouette-Sorbée, UMAMI de Nestarec et un petit jus jurassien à ton goût…

 

- Tu as des invités ? 

 

- Bien sûr que non, tu sais bien que le stupide Beria n’aime que l’on trouble notre tête à tête…

 

- Arrête ton char Ambrose, raconte-moi !

 

- Peux pas ma douce et tendre !

 

- Pourquoi ?

 

- Secret d’État…

 

- Allons bon, rien que ça, vraiment tu sautes du coq à l’âne mon Ambrose, la semaine dernière tu voulais t’exfiltrer en loucedé de Paris, activer la filière blanche pour te calcer en ambulance, faire une halte à Laroche-Migennes, ton amour des trains et des gares de triage, puis cap sur les Riceys pour aller récupérer un des tracteurs de OH, en route avec lui sur les départementales, celles que détestait Jean Yanne, halte à Grey, encore un de tes pèlerinages, ton côté enfant de chœur non révisé, dormir sous ta quechua, casse-graine sur ton réchaud Butagaz, un gorgeon de vin nu. Au petit matin, en route pour la ligne de démarcation, c’est vraiment toi tout ça : un cocktail d’Histoire, de cinéma, de tes souvenirs, tu le secoues et te voilà parti sur tes lignes…

 

 

- Tu perces le fond de mes pensées chouchou d’amour, crois-tu que je devrais consulter un psy à Saint-Anne ? 

 

- Tu noies le poisson Ambrose, je sens que cette fois-ci tu fais ton grand retour dans la réalité, tu as besoin de l’adrénaline du danger… 

 

- Y’a de ça chouchou mais je suis un peu rouillé, faudra que tu me soutiennes. 

 

- Alors crache le morceau ! 

 

- Pas ici, pour ne rien te cacher je ne sais pas encore à quelle sauce je vais te manger, pardon être mangé. 

 

- Qui t’a hameçonné ? 

 

- Un gros poisson…

 

- Bien sûr tu ne fais pas dans le menu fretin… 

 

- Et si nous partions en Islande voir l’éruption du Fagradalsfjall… 

 

 

https://img.phonandroid.com/2021/03/volcan-islande-eruption.jpg

- Pourquoi pas si ça peut t’éviter de te fiche dans un sac de nœuds… 

 

- Avec des têtes de nœuds, c’est l’extase chouchou…

 

Me  M., star du barreau, adepte des réseaux sociaux, entrait, il prenait bien la lumière, du moins ses fans lui laissaient accroire, ce qui le comblait, lança un bonjour les amis un peu surfait. Son arrivée comblait d’aise Ambrose grand maître de l’évitement, il paya ses flacons « Je vous laisse les amis, j’ai piscine… »

Partager cet article
Repost0

commentaires

pax 25/04/2021 11:30

Commentaire qui ,comme souvent, n'a rien à voir mais n'en demeure pas moins important.

Aujourd'hui, St Marc. C'est le moment de rappeler au Taulier , en ce jour de lessive, qu'il serait bon que celle ci soit faite régulièrement parmi les commentaires qui polluent ses chroniques

pax 25/04/2021 08:34

Toujours obéissants aux prescriptions du Taulier : « Faire court, incisif, pertinent, impertinent… » le commentaire du jour : « Homard m’a tué ! »

En effet, au minimum les bras nous entombent.
Maintenant on se demande comment il en est arrivé là.
Un abus de ce rarissime et cher champagne ? Mazette on ‘sprive de rien *
On peut s’interroger comment il va se sortir de ce vrai sac de nœuds.
Comme Eugène le Taulier sue ** et tire à la ligne.
La suite et la fin ne devraient pas manquer de sel tant l’imagination humaine est sans limite.
Je me souviens d’une scène d’un film de Lubitsch peut être. Un couple arrivé et aisé attablé pour leur petit déjeuner. Elle bavarde, bavarde. Il ne l’écoute ni ne l’entend, absorbé par la lecture des comics qu’on trouvait dans les pages des journaux et plus particulièrement dans l’édition dominicale.
Elle hurle : « Mais que faites vous donc ? »
Bousculé, il répond : « Je me demande comment le héros va faire pour s’en sortir, enfermé dans un tonneau cerclé et cloué ,sur cloué même, seul au milieu du désert… ?

So long’

* Vous avez bien noté , j’espère, le ton quelque peu jaloux de ce propos
** Alors là, c’est la mouche du coche qui ne se sent plus ! Wouarf wouarf wouarf !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents