Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2021 6 13 /03 /mars /2021 08:00

 

Je ne regarde plus la Télé, mais l’exception confirmant la règle par la vertu du confinement, du couvre-feu je me suis mis à suivre – L’info du vrai, l’émission de décryptage de l’actualité animée par Yves Calvi chaque soir en clair sur Canal+.

 

 

 

 

Sur le Covid 19 qui faisait l’objet de la quasi-totalité de ses émissions, les invités experts étaient souvent de très bonne qualité, par exemple Vincent Maréchal ICI  ils m’ont aidé à décrypter l’actualité. Même le bougon barbu docteur-journaliste JF Lemoine trouvait grâce à mes yeux, quant à Moreau-Chevrolet il me faisait rigoler avec son anti-macronisme primaire et ses tenues ringarde, j’admirais aussi le look très classe de la psy Marie-Estelle Dupont, toujours tiré à 4 épingles, ongles peints, jamais la même tenue,  qui depuis ses consultations en son cabinet du XVIe se faisait la porte-parole des fêlés de la France entière. Du côté des journalistes politiques ça penchaient plutôt à droite, une droite convenable. Bref, du journalisme pépère à la Calvi que j’ai fréquenté au temps du rapport dans C’dans l’air où je me confrontais avec un futur aigle de la politique : le Périco Légasse passé de la fourchette aux fourches caudines.

 

La décision de ne pas reconduire « L’Info du vrai » d’Yves Calvi la saison prochaine est liée notamment à ses audiences, à peine plus de 200 000 fidèles. Maxime Bruno

 

INFO “TÉLÉRAMA” – “L’info du vrai”, l’émission de décryptage de l’actualité animée par Yves Calvi chaque soir en clair sur Canal+, s’arrêtera à la fin de la saison, après quatre années d’antenne. Le groupe veut concentrer ses investissements sur CNews, sa chaîne d’infos en continu, où, à la même heure, Éric Zemmour réunit deux fois plus de téléspectateurs.

 

Yves Calvi inaugure-t-il le mercato télé ?

 

Selon nos informations, la direction de Canal+ a tranché : son émission de décryptage et de reportages L’info du vrai, à l’antenne depuis le 4 septembre 2017, s’arrêtera à la fin de la saison. Exit aussi sa partie culturelle, à 20h10, Le mag, présentée par Isabelle Moreau.

 

Cela fait plusieurs mois que l’avenir du programme est sujet à discussions. Revigoré en audiences au printemps dernier par la crise du coronavirus, L’info du vrai avait alors gagné un sursis d’un an. Mais pas un de plus. À quelques mois de la campagne présidentielle, le groupe veut concentrer ses investissements sur CNews, sa chaîne d’infos en continu, dont l’audience a plus que doublé en un an (1,8 % de PDA), au prix d’une ligne éditoriale controversée. Canal+ ne devrait pas remplacer L’info du vrai par un autre programme d’informations, et devrait laisser à CNews tout le volet « news ».

 

Un nom et une image

 

Entre Yves Calvi et le groupe Bolloré, tout avait pourtant commencé par une lune de miel. Lorsqu’il le débauche de LCI en septembre 2017, avec son fidèle producteur, Jérôme Bellay, Vincent Bolloré s’achète un nom et une image : celui de l’animateur des matins de RTL, dont la crédibilité journalistique doit servir la marque ternie de la chaîne.

 

Le journaliste, qui fait alors figure de transfert de l’année, hérite d’une tranche en déperdition, sur les cendres du Grand journal de Canal+, tombé à 100 000 téléspectateurs. Il ambitionne de faire de L’info du vrai un « rendez-vous de référence », mais sans jamais renouer avec l’impact de son ancien programme emblématique, C dans l’airqu’il a fondé et incarné sur France 5 pendant quinze ans.

 

Canal+ lui laisse du temps pour s’installer. Mais l’émission, avec ses reportages soignés et ses enquêtes à l’international, coûte cher et ne parvient pas à s’imposer dans ce carrefour d’audience concurrentiel, où le 19/20 (France 3), les talk-shows C à vous (France 5), Quotidien (TMC), Touche pas à mon poste ! (C8) se taillent la part du lion. D’autant que depuis 2019 un petit nouveau s’est frayé un chemin : Éric Zemmour, le rival maison, avec Face à l’info, sur CNews. Le polémiste y réunit en moyenne 700 000 téléspectateurs chaque soir à 19 heures (3,3 % du public présent devant la télévision), quand Yves Calvi sur Canal+ peine à atteindre les 300 000 (1,1 %).

 

Matinale de RTL

 

Contactée, la direction de Canal+ confirme l’information et salue le « sérieux » apporté par Yves Calvi. « Nous avons été heureux de collaborer avec lui. C’est l’un des meilleurs intervieweurs de France. Il nous a permis de stabiliser cette tranche horaire, mais nous nous recentrons sur nos piliers historiques que sont le cinéma, les sports et la culture », indique Gérald-Brice Viret, directeur général des antennes et des programmes de la chaîne.

 

Avant la présidentielle de 2022, d’autres chaînes approcheront-elles Yves Calvi, ou se concentrera-t-il sur la matinale de RTL, qu’il anime depuis 2014 ? Il n’a pas donné suite à notre demande d’interview. La vingtaine de salariés de l’émission devra retrouver du travail. Selon nos informations, le producteur Jérôme Bellay pourrait, lui, rester dans le groupe Canal+, qui lui a officiellement proposé de nouvelles missions. Bellay, créateur de France Info et de LCI, mais surtout ancien directeur général d’Europe 1 de 1996 et 2005… Cela tombe bien : Canal+ lorgne depuis plusieurs mois sur la radio du groupe Lagardère, qu’elle verrait bien dans son giron avant l’été.

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Soyons précis. Les parodies évoquées sont dues aux Guignols de l'Info dans les grandes années de Canal +
Répondre
P
Autre fois le journaliste, à la radio ou à la télé invitait une personnalité pour approfondir le sujet évoqué .Le journaliste se contentait de présenter les faits, laissant à l’invité le soin de commenter ces faits. Ainsi lorsqu’il annonçait le palmarès du festival de Cannes, c’est, très souvent, François Chalais qui commentait.
Puis et arrivé le talc chaud avec des modèles emblématiques comme « Dimanche soir » présentée par Christine Ockrent. Elle recevait chaque semaine Philippe Alexandre* et Serge July qui donnaient leurs avis sur les sujets proposés. La belle audience de l’émission a fait l’objet de parodies désopilantes. Cela vaut la peine de s’y reporter.
Pax est resté fidèle à « C’est dans l’air » que je regardais de moins en moins
Car les tics verbaux de Calvi et son air inspiré qu’il se donnait à chaque fois qu’on entendait « J’ai envie de vous dire…j’ai envie de vous demander… »
Quand à Zemmour, qui se rêve une Abeille de l’Empire et qui n’est qu’une mouche du coche qui pue du bec, il est pénible de l’entendre. Il rabâche, il rabâche. Jamais une idée neuve, personnelle. Il se veut historien *et fait étalage d’une culture de super marché. Je n’ai pas résisté à plusieurs tentatives.

* La relecture de plusieurs leçons d’histoire données par « le p’tit monsieur qui voudrait bien avoir l’air mais qu’a pas l’air du tout, » ** qu’on trouve sur Slate, sont instructives, réjouissantes et jubilatoires

** Paraphrasons « Ces gens là » de J.Brel

Et puis, il y a l'autre, des menteries plein la bouche
Qui se donne de la peine, qu'est méchant comme une teigne
Qui fait ses petites affaires avec son petit chapeau
Avec son petit manteau, avec sa petite auto
Qu'aimerait bien avoir l'air mais qui n'a pas l'air du tout
Faut pas jouer les sains quand on n'a plein de poux
Faut vous dire Monsieur que chez ces gens-là
On ne vit pas Monsieur, on ne vit pas, on triche
Répondre

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents