Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2021 6 20 /02 /février /2021 08:00

birkin-bag-birkenstocks-00

La Claire en question est Claire Touzard (chronique du matin) – j’en connais un qui a dû se faire des cheveux à la lecture de mon titre, le pauvre – la journaliste virée salement du magazine Grazia où j’ai découvert cette information capitale.

 

 

Mon vieux pote Jacques Séguéla, que j’ai croisé du côté de Perpignan au temps où il voulait racheter l’USAP et que je m’échinais sur la crise des VDN – ça c’est pour mon vieil addict Bof devenu Pierre – dirait « Si t’as pas ta paire de Birkinstock-Hermès  à moins de 35 ans, c’est que t’as raté ta vie… »

 

Tout ça c'est New-York, l'idée vient du collectif MSCHF, un groupe artistique américain fondé en 2016 et basé à Brooklyn, réputé pour passionner les foules avec des projets mode un peu fous comme la «Jesus shoe», une paire de Nike aux semelles remplies d'eau bénite... vendue en seulement une minute ou une collection de tee-shirts baptisée L’impossible collaboration, qui a dévoilé une version très personnelle des sandales iconiques "Arizona" de Birkenstock, fabriquée à partir de luxueux sacs Birkin de la marque française Hermès.

 

Le collectif a dépensé 122.500 dollars en sacs, transformés en matière première, pour pouvoir mettre au point son projet, sans compter les semelles en liège de la griffe allemande. Et s'est lancé dans un travail de déconstruction du Birkin pour mettre au point sa claquette. «Le simple fait de découper un sac Birkin a effrayé tant de gens», a déclaré Lukas Bentel, directeur créatif de la MSCHF à CNN.

 

Les 2 marques n’ont pas donné leur accord pour ce genre de création comme le rapporte le New York Times.

 

Déclinées en trois couleurs, et disponible uniquement en édition limitée, ces claquettes "Birkinstock" d'un autre genre sont vendues entre 34.000 à 76.000 dollars selon le modèle. Le prix de chaque varie en fonction du sac utilisé pour fabriquer la pièce (cuir grainé noir ou blanc et cuir vernis bordeaux.

 

 

 

 

Pourquoi L'association Birkenstock-Chaussettes Est Un Combo Mode Au Sommet ?

 

13 août 2020

Par Chloé Maurin

 

Combo mode polémique qui faisait jadis frissonner d'effroi la fashion police, l'association des Birkenstock-chaussettes revient dans les bonnes grâces des filles stylées et se veut tendance ultime de la rentrée.

 

La recette de ce succès aux origines stylistiques douteuses ?

 

Un confort indéniable, une allure des plus casual et une ode à la "mode moche" : longtemps considérées comme l'apanage des touristes en short cargo beige et affublées du terme "ugly shoes", les sandales allemandes Birkenstocks - au même titre que le bob ou la banane - se sont vues récemment devenir le nouveau cool.

 

Et le toc au summum de la tendance pour les porter reste encore de les enfiler par-dessus des grosses chaussettes tricotées... Oui oui, nous parlons bien de cette vision qui nous a pourtant donné moultes sueurs froides dans le passé. Mais la mode est un éternel recommencement (et surtout un vaste terrain d'expérimentation où les Birkenstocks et les chaussettes peuvent finalement se retrouver pour le plus grand plaisir de nos pieds).

Le combo Birkenstock-chaussettes se décline aussi en version sabotLe combo Birkenstock-chaussettes se décline aussi en version sabotRésultat de recherche d'images pour "Birkenstock X Hermès"

Partager cet article
Repost0

commentaires

pax 24/02/2021 10:16

Courage Pierre, encore un effort ! Le Vaillant Petit Tailleur c'était sept d'un coup !

Bierre 20/02/2021 17:03

soit disant le Taulier filtre, reCaptcha c'est la cata: la chienlit s'installe, c'est moi qui vous le dit!

Bierre 20/02/2021 14:57

je sens bien que je vous manque, Pax ,Toujours Pax ça va un temps.
Par contre j'ai eu comme coturrne un fils de la famille Hermès, il avait de superbes cravates en soie sauvage, c'est là que j'ai compris la différence , et des cifonelli pour aller avec bien sûr

Bierre 20/02/2021 14:44

je sens bien que je vous manque, Pax ,Toujours Pax ça va un temps.
Par contre j'ai eu comme coturrne un fils de la famille Hermès, il avait de superbes cravates en soie sauvage, c'est là que j'ai compris la différence , et des cifonelli pour aller avec bien sûr

Bierre 20/02/2021 14:43

je sens bien que je vous manque, Pax ,Toujours Pax ça va un temps.
Par contre j'ai eu comme coturrne un fils de la famille Hermès, il avait de superbes cravates en soie sauvage, c'est là que j'ai compris la différence

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents