Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2021 5 05 /02 /février /2021 08:00

 

Depuis la dernière Coupe du monde de football il existe un contentieux entre nos voisins belges et nous, du moins ceux qui courent derrière la baballe ronde et ceux qui braillent dans les tribunes. Les boys de Dédé Deschamps auraient volé la finale aux gars du plat pays.

 

 

@thibautcourtois sur la @RTBFinfo) : « C'était un match frustrant, la France a joué à rien, a joué à défendre avec onze joueurs à 40 mètres de leur but (...) c'est dommage pour le foot qu'aujourd'hui la Belgique n'ait pas gagné. »

 

Nos amis belges avaient la SEUM.

 

Mais voilà t’y pas qu’en plein Covid 19 une nouvelle tombée sur les télescripteurs risque de raviver les plaies entre les bouffeurs de grenouille et les amateurs de frites.

 

En plus, provocation inutile, ça se passe à la Pointe du But.

 

L’Île-d’Yeu. À la pointe du But, le permis de construire au nom du roi des Belges fait du bruit

L’accord d’un permis de construire sur une propriété située en zone naturelle fait polémique. Un permis au nom du roi Philippe de Belgique.

 

Sur la route de la pointe du But, c’est un joli coin dans une des parties sauvages de L’Île-Yeu.

 

 

 

Les élus de l’opposition de L’Île-d’Yeu rassemblés sous M’Yeu Ensemble (sans étiquette politique), ont allumé la mèche. « Lors du conseil municipal du mardi 26 janvier 2021, nous avons soulevé la question d’un permis, délivré en août 2020, pour la construction en zone naturelle d’une annexe d’environ 40 m², ce qui est rigoureusement interdit par le Plan local d’urbanisme de L’Île-d’Yeu » affirment les élus islais de la liste minoritaire.

 

En séance le maire Bruno Noury, embarrassé, a avoué être au courant, mais réfute sa responsabilité, ayant agi sur ordre de la préfecture. Il a affirmé que ce permis lui a été imposé. Il n’a pas pu être joint ce vendredi soir 29 janvier pour évoquer le sujet.

 

OLIVIER POLET/ GETTY IMAGES Le roi Philippe de Belgique et la Reine Mathilde lors de vacances sur l'Île d'Yeu, en juillet 2013.

 

Un permis de construire au nom du roi des Belges

 

Pour l’équipe d’opposition : « Nous sommes écœurés par cette décision injuste. Il s’avère que ce permis est établi au nom de M. et Mme Philippe Legrand de Belgique. Suffit-il d’être une Majesté pour transgresser la loi et bétonner librement notre patrimoine naturel avec la complicité des autorités ? » s’insurgent les opposants.

 

« Nous sommes tombés par hasard sur ce scandale et nous espérons qu’il n’y en a pas d’autres, car faute de commissions Urbanisme, nous ne pouvons pas l’affirmer. Nous déplorons aussi que la municipalité n’en ait pas informé la population » poursuit M’Yeu ensemble.

 

C’est pourquoi l’équipe milite « pour une plus grande transparence et un meilleur contrôle, notamment par le rétablissement de la commission d’urbanisme. » Une instance qui passe en revue les demandes de permis de construire. Depuis les dernières élections, cette commission n’a siégé que deux fois, pour revoir des cas problématiques selon les opposants. « Etudier systématiquement en commission tous les dossiers permettra aux élus de l’opposition d’alerter en cas d’infraction flagrante. »

 

En zone naturelle

 

Les élus de la liste minoritaire s’étonnent de l’issue d’un dossier sollicité par un proche voisin du même quartier. « Il avait aussi des projets d’urbanisme et a souhaité comprendre pourquoi il y a, dans ce cas précis, deux poids, deux mesures. Après son rendez-vous à la mairie, il a été incité à ne pas poursuivre ses démarches. » 

 

Du côté de la préfecture de Vendée, les services confirment que la parcelle citée est située en zone naturelle boisée. Mais une dérogation conforme aux « dispositions du plan local d’urbanisme de L’Île-d’Yeu autorise un permis de construire lié à la construction d’équipements collectifs d’intérêt général. »

 

Sur place, la population réagit vivement à cette situation comme en témoignent « les réactions à notre publication sur les réseaux sociaux » constate M’Yeu demain.

 

Située à l’extrême Ouest de l’île, la Pointe du But accueille une petite bâtisse, érigée face à la mer, qui abritait jadis une corne de brume. En retrait, gisent les ruines d’un ancien sémaphore détruit en 1944. Le site offre un point de vue magnifique. Au large on aperçoit  le récif des Chiens Perrins, surmonté de sa balise à feu fixe. Au nord du plateau rocheux de Basse Flore arrive le courant marin qui contourne l’île et crée un remous permanent, particulièrement dangereux pour les navigateurs entraînant parfois des naufrages dramatiques. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

pax 06/02/2021 07:56

Je n'en crois pas mes Yeux. Les bras m'en tombe.J'en reste sans voix... etc
Des lieux communs certes mais pas ,semble t'il, pour Leroidec comme on disait dans " Bons baisers de partout" feuilleton radiophonique de mon enfance.
Il n'ya plus qu'à espérer que sa majesté n'arrive pas à toucher pas au but

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents