Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2021 2 02 /02 /février /2021 06:00

 

Un dimanche, j’ai acheté du foin bio du Limousin chez la star de la bidoche maturée Yves-Marie Le Bourdonnec ICI  dans sa dernière boucherie 16 rue d’Aligre.

 

 

Cet achat ne vise pas à nourrir mon chat qui préfère la pâture de l’herbe à chat, ni pour que les poules, que je n’ai pas, y pondent leurs œufs, mais tout simplement pour vous éblouir, vous éclabousser de mes talents de cuisinier.

 

« Ben, tu ne vois pas ce qu'elles font [...], mais alors tu es bête à manger du foin ! »

Jean-Pierre Chabrol - La gueuse…

 

Bête à manger du foin

 

Complètement idiot ; stupide ; bête comme ses pieds ; idiot ; niais et très peu intelligent ; très bête

 

Cette expression est attestée en 1774.

 

Tout ça pour vous fourguer deux chroniques de derrière les fagots :

 

 

5 octobre 2010

Gigot d’agneau de Pauillac au foin AOC de la Crau... « Boudie pour les bêtes c'est aussi bon que pour vous le Châteauneuf du Pape ! ICI 

 

 

20 octobre 2010

Je ne vais pas en faire tout un foin mais je suis vachement tendance : Alain Passard et moi même combat ! ICI

 

 

DANIEL SAGE VIN DE FRANCE ADAM CONTRE LE BEEFSTEAK 2019

3, route de Burdignes
42 220 Saint-Sauveur-En-Rue
04 71 75 30 28

Partager cet article
Repost0

commentaires

pax 07/02/2021 12:43

Grace à Overblague et à la maladresse congénitale de pax, le commentaire ci dessous concerne la chronique relative aux herminés et aux chaussures à clous évoqués dans une chronique ultérieure.

pax 02/02/2021 11:17

Une des qualités que personne ne saurait contester à cet invraisemblable Taulier c’est son côté dénicheur. Mais où va-t-il chercher tout ça me suis-je souvent demandé ? Rien lu dans les gazettes de toutes sortes et de tous bords. Conspiration du silence ?
En considération pour la chronique précédente laissons la parole au cuistre qui déclare avec emphase. Foin de cette entrée en matière, allons au cœur du sujet.
On peut s'interroger sur ce qui pousse quelqu'un à devenir magistrat *. S'arroger le droit de juger autrui, du moins au pénal, quelle arrogance ! Mais ,si déjà le juge existe rappelons que c'est d'abord pour juger un homme et non un acte. Dans le cas contraire une machine suffirait dans laquelle on entrerait la qualification de l'acte et la sanction prévue au code pénal.
C'est bien là toute la difficulté de cette profession et qui exige de ceux qui entendent l'exercer une connaissance de la vie et de toutes ces vicissitudes que n'ont assurément pas les jeunes magistrats sortants tout juste de l'Ecole de la Magistrature.
C'est pourquoi la phrase mise par le taulier en gras, dans sa chronique : « Pour être respecté, il faut être respectable » est essentielle mais assurément pas suffisant. La prudence, la circonspection doivent être de rigueur car la justice est humaine et comme telle faillible. Qu'on l'aime ou qu'on l'aime pas M° Dupont-Moretti donne à foison des exemples comme celui d'un même fait obtenant trois jugements différents, aux trois cours d’assises ayant eu à connaître les faits qui l'ont été présentés par la succession des possibilités laissées par la procédure.
On va crier à la naïveté, la bêtise ou l’inconscience mais je serai toujours d'accord avec Voltaire qui à propos du procès Calas avait déclaré : «Il vaut mieux cent coupables en liberté qu’un seul innocent en prison.
Je ne trouve aucune excuse ni aucune explication valable pour ces faits sommes toutes, ridicules. Toujours aussi naïf et très vieux monde je laisse chacun des contrevenants face à lui-même et tous les matins face à son miroir. Plaie d'argent n'est pas mortelle c'est pourquoi aussi importants soient pour un portefeuille les 135 € réclamés je pense que s être fait prendre les doigts dans le pot confiture est déjà une belle punition pour une personne dont la profession conforte et exacerbe l’ego.
Mais pour ce que j’en dis…

* C'est une profession qui se féminise. 66 % de femme la compose. Pour en avoir épouser une je sais que ce qui les attire c’est, outre une paye substantielle, tout le travail qui peut être fait à domicile. Le temps de présence au palais de justice se limitant aux audiences (ce qui n’est pas vrai pour le parquet)
Pour les avoirs fréquenté de près, il y en a beaucoup inodores et sans saveur. Malheureusement beaucoup moins de grande classe (même Dupont-Moretti le dit et les fréquentes.) Malheureusement il y en a d’autres dont on a du mal à qualifier le comportement.
J’en ai connu un qui ne payait jamais ni loyer ni charge. Il attendait de se faire assigner – on hésite, pensez donc un magistrat ! – et puis il faudrait « dépayser » l’affaire c’est à dire aller dans un autre tribunal que celui normalement compétent. Donc, il faisait le mort et très peu d’années après les faits il changeait de juridiction sans laisser d’adresse et hop, passer muscade !

P.S A présent pax va recourir à ce qu’on entend souvent à la radio comme à la télévision ou au café du commerce : l’"ultracrepidarianisme" (merci le cuistre) ce qui qualifie le fait de commencer un discours, par un je ne suis pas… mais.
Ici ce sera je ne suis pas avocat mais si j'avais à défendre un restaurateur ayant bravé l'interdiction j’essayerai de d’invoquer « L’état de nécessité » définit par l’article 122-7 du Code Pénal (C’est celui utilisé par des avocats astucieux pour obtenir l’acquittement d’une mère de famille en pleine détresse ayant, par exemple dérobé de la nourriture pour nourrir ses enfants)

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents