Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2021 7 31 /01 /janvier /2021 06:00

 

Saperlipopette !

 

Désolé Alessandra, c’est un juron, un vieux juron, auquel j’ai ajouté un l pour parler de tes polpettes.

 

Saperlipopette vient de sacrer (->jurer). Employé pour la première fois par Rimbaud en 1864 dans Proses et vers de collège (il avait 10 ans).

 

« Ah! saperlipotte de saperlipopette! sapristi! moi je serai rentier; il ne fait pas si bon de s'user les culottes sur les bancs, saperlipopettouille! »

 

Le Dictionnaire historique de la langue française, qui fait référence à Rimbaud, indique que c'est la resuffixation de saperlotte, saprelotte, altération de sacrelotte (1750), altération de sacrer.

 

En suivant sacrer dans le Dictionnaire historique de la langue française j'ai appris qu'un sacre (1549) est une :

 

« Formule de juron, régional mais courant dans l'usage général au Canada (1864, Clapin). Les sacres sont une partie très spécifique du vocabulaire franco-canadien et utilisent quantité de mots empruntés au culte (hostie, tabernacle) ou de noms propres sacrés (notamment Christ).

 

« Soupe avait un choix d'expressions qui trahissait ses divers états d'âme et constituait le thermomètre de son irritabilité. Une contrariété anodine lui arrachait des « saperlipopette » non dépourvus d'une certaine badinerie »

Courteline, Messieurs les Ronds-de-cuir, 1893

 

Bref, des polpettes j’en mange, ou plus exactement, j’en mangeais dans ma cantine favorite chez Giovanni Passerini.

 

 

A CHAQUE RÉGION, SA POLPETTA ! ICI 

 

En Ligure :

 

En Ligure, les boulettes sont au parfum de la mer. A commencer par celles de la Trattoria Patan préparées avec des crevettes locales. Les polpette sont frites et accompagnées d’une mayonnaise à l’orange, d’une sauce de tomates fraîches et basilic. Andrea Farsaci, quant à lui, les cuisine avec des anchois, des pignons, du caciocavallo (le fromage) et des pommes de terre bouillies. Pour les goûter, une seule adresse : la Pizzeria Lo Scalo de Pieve Ligure.

 

à Rome :

 

Des polpette aussi à Rome ! Boulettes panées chez Cesare : trois polpette au pesto et sans ail pour commencer. Et en automne, les polpette de veau et de bœuf avec des tomates débarquent ! Les végétariens se consoleront, quant à eux, avec les délicieuses meatball d’aubergine avec de la menthe et du pecorino.

 

A Naples :

 

La polpetta à Naples, elle se prépare en sauce ! Qu’elle soit de bœuf, de bœuf et de porc, avec du pain imbibé de lait, de l’ail, du persil, des raisins et des pignons, ce qui importe, c’est qu’on la mange avec un bon ragoût napolitain comme chez Timpani e Tempura, a Spaccanapoli. Et puis, il y a la version magnum (une boulette à 300 g !).

 

 

 

Un détail d’importance, François-Régis a abandonné ses tabliers tendance pour se rallier au sobre tablier bleu d’Alessandra, tout de même agrémenté de graphes très contemporains.

Partager cet article
Repost0

commentaires

pax 31/01/2021 08:29

Désolé pour le mauvais envoi précédent qui enlève tout son sel au commentaire. Avouez que se serait un comble pour une chronique traitant de cuisine et le grain de sel que chaque jour pax s’évertue à ajouter.

Intervention du cuistre en forme de commentaire malséant

Bis repetita placent *
Bis repetita non placent **

Nolens volens *** Chacun devra choisir son camp.

A propos de la chronique du 22 décembre 2020 la mouche du coche commettait un commentaire des plus mal séant. Errare humanum est ****
Mais comme le Taulier remet le couvert, il n’y a pas de raison que ce mauvais garçon de pax se renie . Je sais, je sais Perseverare diabolicum est. *****
On ne se refait pas.
Et pis , na !,c’est la faute au Taulier, sisisi c’est sa faute. Provocateur va !
Et puisqu’on y est, tant pis pour le manque de respect au repos dominical et à son esprit religieux, diaboliquement vôtre.

So long’





* « Ce qui est répété, redemandé plaît. » Horace, Art poétique, 365.
** « Ce qui est répété ne séduit plus. ». Plate imitation de la locution précédente selon Wikipédia
*** « Bon grés malgré »
**** « L'erreur est humaine »
***** « Persévérer [dans son erreur] est diabolique » Sénèque !?

pax 31/01/2021 08:14

Intervention du cuistre en forme de commentaire malséant

Bis repetitavbn, ;= placent *
Bis repetita non placent **

Nolens volens ***

A propos de la chronique du 22 décembre 2020 la mouche du coche commettait un commentaire des plus mal séant. Errare humanum est ****
Mais comme le Taulier remet le couvert, il n’y a pas de raison que ce mauvais garçon de pax se renie . Je sais, je sais Perseverare diabolicum est. *****
On ne se refait pas.
Et pis , na !,c’est la faute au Taulier, sisisi c’est sa faute. Provocateur va !
Et puisqu’on y est, tant pis pour le manque de respect au repos dominical et à son esprit religieux, diaboliquement vôtre !

So long’





* « Ce qui est répété, redemandé plaît. » Horace, Art poétique, 365.
** « Ce qui est répété ne séduit plus. ». Plate imitation de la locution précédente selon Wikipédia
*** « Bon grés malgré »
**** « L'erreur est humaine »
***** « Persévérer [dans son erreur] est diabolique » Sénèque !?

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents