Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2021 1 08 /02 /février /2021 06:00

 

Mardi dernier, la société qui gère le chauffage de mon immeuble a dépêché deux spécialistes de la clé à molette pour intervenir afin de colmater une fuite de robinet chez une résidente. Ces deux as y sont allés à l’aveuglette, bloquant au petit bonheur la chance des vannes. Le soir venu, je sens la fraîcheur me gagner, je palpe le radiateur le plus proche : glacé ! Je fais le tour de l’appartement : les radiateurs sont de glace. Il est trop tard pour alerter les chauffagistes. Le lendemain matin, après une nuit sous la couette, je fais le nécessaire : réponse intervention dans l’après-midi.

 

J’ai donc passé ma journée de mercredi emmitouflé sous ma couette, un petit chauffage électrique soufflant un peu d’air chaud dans la chambre. Et j’ai lu d’une seule traite : Retour de  service de John Le Carré publié au Seuil.

 

 

Détail : les as de la clé à molette sont intervenus dans la chaufferie, ne n’en ont pas averti comme promis, sérieux des services pourtant facturés fort chers, et ce n’est que vers 22 heures que l’eau chaude a atteint le 9ième étage. Bravo !

 

Bref, y’a pire… la rue par exemple…

 

 

L’intrigue du roman de Le Carré, publié en 2019 en Angleterre, se noue autour de parties de badminton entre un espion de sa gracieuse majesté et un mystérieux Fred qui ne porte ni le Brexit, ni Trump dans son cœur.

 

 

Page 74

 

Un dernier mot sur ce que le badminton représentait pour Ed (et représente pour moi, d’ailleurs). Les non-pratiquants y voient une version soft du squash adaptée aux hommes en surpoids qui redoutent la crise cardiaque. Pour les adeptes, c’est le seul et unique sport qui existe. Le squash, c’est un jeu de massacre. Le badminton, c’est de la subtilité, de la patience, de la vitesse, des remontées impensables. C’est planifier sa prochaine attaque surprise pendant que le volant décrit tranquillement son arc. Contrairement au squash, le badminton transcende les distinctions de classe. Il n’est pas associé aux écoles privées, il n’a pas l’attrait des sports d’extérieur tel le tennis ou le foot à cinq, il ne récompense pas un beau swing, il n’offre aucun pardon, il épargne les genoux mais abime les hanches – et pourtant, selon des études scientifiques, il requiert des réactions plus vive que le squash. Les badistes sont généralement des solitaires qui ne cultivent guère la convivialité. Pour les autres sportifs, nous sommes un peu bizarres et sans amis.

 

Les rosbifs, adeptes des jeux aux règles incompréhensibles par les bouffeurs de grenouilles, dont le fameux cricket qui se joue avec deux équipes de 11 joueurs chacune, sur un terrain ovale. Chaque équipe joue tour à tour pour essayer de marquer des points. Il y a des batteurs, des gardiens de guichet et des lanceurs et dont les règles sont actuellement constituées de 42 lois… ont aussi inventé l’un des jeux de raquette le plus simple du monde : le badminton.

 

 

L’un des ancêtres du badminton est le « battledore and shuttlecock » pratiqué en Angleterre dès le Moyen-Âge : l’objectif de ce jeu était de maintenir en l’air un shuttlecock (volant) à l’aide d’une battledore (raquette).

 

Le badminton actuel, il trouve son origine dans l’anecdote suivante :

 

On raconte qu’un jour de 1873, des officiers anglais revenus des Indes se trouvant réunis dans le château du Duc de Beaufort à Badminton, ville anglaise du Gloucestershire, en viennent à évoquer le jeu indien du « poona », qui se pratiquait avec une raquette et une balle légère. Ils se mettent alors en tête d’y jouer. Mais n’ayant pas de balle sous la main, ils décident d’utiliser un bouchon de champagne, auquel ils attachent quelques plumes. Amusés et séduits par leur trouvaille, ils décident de faire connaître ce jeu, sous le nom du château où il est né : Badminton*. Quatre ans plus tard, ils publient les premières règles du jeu et s’en attribuent la paternité, bien qu’ils n’aient en fait rien inventé.

 

* Badminton est un village Anglais situé dans le Gloucestershire du Sud. Il est situé à 17 km à l’est de Bristol, célèbre pour le château des ducs de Beaufort.

 

 

Le squash, lui, a été inventé vers 1850 par des élèves de l’école privée de Harrow à Londres. Ils auraient imaginé ce nouveau jeu en s’amusant à lancer une balle malléable "lente" contre les Murs de leur vestiaire.

 

Le premier court de squash a été créé à Oxford en 1883, mais il a fallu attendre le début du XXe siècle pour que ce sport devienne vraiment populaire.

 

Même si ce sport a vu le jour dans les écoles et les universités britanniques, c’est aux Etats-Unis qu’a été fondée la Première association et que ce jeu a été codifié en 1907.

 

Le tournoi le plus prestigieux est le British Open créé en 1930. Les femmes y participent depuis 1950.

 

 

 

Le squash est le sport le plus populaire en Angleterre depuis le début des années 1980 et s’est rapidement développé dans les anciennes colonies anglaises comme le Pakistan, le Canada ou l’Australie

 

La Fillette au Volant de Chardin

Le badminton c’est aussi des records : ICI

 

  • Le badminton est le sport de raquette le plus rapide : le record de vitesse étant détenu en 2011 par le Malaisien Tan Boon Heong (3ème paire mondiale en double homme avec Koo Kien Keat), dont le smash a été chronométré à 421 km/h en Octobre 2009, contre 251 km/h pour le tennis.

 

  • Chez les dames, c’est une chinoise Huang Sui qui a fait le smash le plus rapide, 246 km/h.

 

  • C’est le deuxième sport exigeant la plus grosse dépense énergétique (derrière le hockey sur glace), à titre de comparaison, un match de badminton est environ 5 fois plus intense qu’un match de tennis.

 

  • Au moment de la frappe, le volant peut atteindre la vitesse de 300 km/h.

 

  • Le record de l’échange le plus long de France date du 4 décembre 2010 avec 3713 échanges (1 échange = 1 aller-retour). Il a été établi à Toulouse.

 

  • Le record du point le plus long: en 1/4 de finale aux Championnats du Monde de Canton, en 2013. Un échange de deux minutes pendant lequel 108 coups ont été échangés.

          (Les deux joueurs: Tien Minh Nguyen (Vietnam) et Jan Jorgensen (Danemark)

 

  • Un joueur de badminton peut courir plus d’un kilomètre et demi au cours d’un seul match.

 

  •  Des études scientifiques menées par le Département d’Education Physique de l’Université de Baylor présentent le Badminton comme l’une des meilleures disciplines sportives en termes de mise en forme.

 

 

Pourquoi seuls les Danois rivalisent avec les joueurs asiatiques en badminton ? ICI
Par Adrien Franque  

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jamboree 08/02/2021 12:31

Le squash n'est plus réservé à une classe. C'est un des rares sports vraiment mondiaux, joué à tous niveaux sur tous les continents (à part l'Antarctique). Même un Français était N°1 il n'y a pas si longtemps (Gregory Gaultier, "Le Général"). Aujourd'hui, ce sont les Egyptiens qui trustent les premières places. Pourtant, si le badminton est olympique depuis 1976 (et il le mérite, c'est lui aussi un sport mondial, même si sans doute moins pratiqué aux Amériques et en Afrique) le squash attend toujours.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents