Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 décembre 2020 3 30 /12 /décembre /2020 06:00

 

Le titre est un chouïa racoleur, je le concède, mais entre le mousseux de champagne de Lidl à 9,99 euros et le Champagne Salon 2008, à 7.500 euros, je ne choisis pas. Mon champagne à moi ne baigne pas dans ses eaux-là (excellente liaison), mais comme  je ne suis pas d’humeur légère en ce temps de couvre-feu je garde le nom de mon chouchou préféré que j’achète chez ma caviste préférée, Pax le sait.

 

 

En ce moment Lidl fait du rentre-dedans à la Télé, à la radio, le hard-discounter fait pattes douces, avec dit-il « le meilleur du moins cher »

 

Bon plan : Ce champagne LIDL à moins de 20 euros est classé parmi les meilleurs.

 

« Dès la fin du mois d'Octobre, vous pourrez retrouver dans les rayons de LIDL un délicieux champagne rosé à un prix défiant toute concurrence. 15.99 euros seulement !

 

Le champagne Comte de Senneval a été dégusté par le jury du guide des vins Hachette et a été retenu parmi les meilleurs.

 

Au total, 12 bouteilles vendues chez LIDL ont été classées dans le guide Hachette des vins. Un gage de qualité non négligeable qui prouve que les meilleures bouteilles ne sont pas nécessairement les plus chères. »

 

 

 

Et pendant ce temps-là, Le Particulier pour BoursoraMag  le 25/12/2020 nous fait le coup des 5 champagnes les plus chers du marché ICI 

 

Des marques bien sûr : 2 de Nanard Krug et Dom Pérignon, 1 de Laurent-Perrier, 1 de Roederer et une petite dernière pour faire joli Armand de Brignac qui plaît à Jay-Z.

Champagne Salon 2008 Blanc

N°1: Champagne Salon 2008, 7.500 euros

 

Salon, propriété de Laurent-Perrier, est un champagne exclusif issu d'un seul cépage (le Chardonnay), d'un seul terroir (Le Mesnil-sur-Oger) et d'une seule année, uniquement un grand millésime. La production de cette petite maison est confidentielle, de l'ordre de 30.000 à 50.000 bouteilles, suivant les années. Et en 2008, elle le fut plus encore qu'à l'habitude.

 

Pour sublimer ce côté exceptionnel, Didier Depond, le président de la maison, a décidé de ne le commercialiser qu'en magnum (1,5 litres). Il en sera produit uniquement 8.000. Mieux, ces flacons hors norme ne sont proposés qu'en caisse œnothèque, où chaque magnum de 2008 est accompagné d'une bouteille de 2004, de 2006 et de 2007.

 

N°2: Krug Clos d'Ambonnay 2002, 2.795 euros

 

La maison Krug fut longtemps familiale avant de tomber en 1999 dans l'escarcelle du groupe LVMH. Elle est connue des amateurs pour sa vinification sous-bois dans des petits fûts de 205 litres issus de chênes de la forêt d'Argonne.

 

En 1995, la maison créa la cuvée du Clos d'Ambonnay, une petite parcelle de 0,68 hectares de pinot noir située en plein cœur du village d'Ambonnay. Cela en fait l'un des vins les plus rares de champagne.

 

Le 2002 (aujourd'hui commercialisé) n'est que le cinquième millésime de cette cuvée. Pour les amateurs, qui préfèrent le blanc de blancs (exclusivement issus de Chardonnay), la maison Krug propose le Clos du Mesnil, un champagne issue d'une parcelle de 1,84 hectares située dans le village du Mesnil-sur-Oger.

 

N°3: Cristal Vinothèque 1999 rosé, 2.000 euros

 

La maison Roederer a créé la cuvée Cristal en 1876 à la demande du Tsar Alexandre II, qui cherchait un champagne exclusif. La légende veut que ce dernier, craignant d'être la victime d'un attentat ou d'un empoisonnement, exigea une bouteille transparente pour que l'on puisse s'assurer que le flacon ne contienne rien d'autre que du champagne, et à fond plat, pour que personne ne puisse y cacher un engin explosif. Il faudra toutefois attendre 1924 pour que cette cuvée soit commercialisée partout dans le monde.

 

Chaque bouteille passe environ 8 ans en cave avant d'être commercialisée. Toutefois, pour satisfaire les amateurs exigeants, Jean-Baptiste Lécaillon, le chef de cave de la maison Roeder, a décidé en 2017 de mettre sur le marché quelques flacons ayant patienté plus de 20 ans dans les crayères de Reims. Ce fut tout d'abord le 1995 qui fut présenté. Cette année, le millésime 1999 est donc à l'honneur, en brut comme en rosé. Bien sûr, l'expérience est exclusive (1.000 euros le Cristal vinothèque brut 1999, 2.000 euros le Cristal vinothèque rosé 1999). Mais c'est le prix de la rareté.

 

Dom Perignon 1995 Rose Plenitude 2 - P2 - Buy Champagne same day 2 hour  delivery

N°4: Dom Pérignon, Plénitude P2 Rosé 1995, 1.670 euros

 

On dit de Dom Pérignon, le plus célèbre des moines bénédictins né en 1638, qu'il fut l'inventeur du champagne. Sa véritable histoire diffère sans doute largement de cette légende, mais ce nom est désormais associé à l'une des cuvées de champagne les plus célèbres au monde.

 

Il fait même un tabac au cinéma. James Bond version Sean Connery en est un grand amateur. Et dans le générique de début du film de science-fiction Star Treck Génération, un vaisseau spatial est baptisé au Dom Pérignon millésime 2265.

 

La maison, propriété du groupe LVMH, fut la première a proposé aux amateurs une petite collection de vins anciens ayant passé plus de temps en cave. Richard Geoffroy, l'ancien chef de cave, avait ainsi remarqué que ses champagnes bénéficiaient de plusieurs périodes de dégustation idéales. Il en identifia trois: la première (plénitude), obtenue après environ 9 ans de cave, qui lui permet de révéler sa jeunesse, la deuxième (P2), qui incarne selon ses dires «l'énergie de la métamorphose» après environ 15 ans de cave, et enfin la troisième (P3), lorsqu'au bout de 25 à 40 ans, le vin n'évolue plus que très lentement.

 

N° 5: Armand de Brignac, Blanc de Blancs, 882 euros

En 2006, dans le clip de la chanson «Show me what you got», on voit le rappeur Jay-Z jouer au poker et refuser dédaigneusement une bouteille de champagne de Cristal, lui préférant un flacon d'Armand de Brignac. La marque est alors inconnue tant du grand public que des amateurs. La séquence dure à peine quelques secondes, mais elle suffit à propulser Armand de Brignac au premier plan. Dès lors, les stars américaines s'arrachent ce champagne.

 

La bouteille est immédiatement reconnaissable: métallisée et flanquée d'une étiquette en étain en forme d'as de pique. «Ace of Spade», sa traduction anglaise, est d'ailleurs devenu son surnom outre-Atlantique». Le vin se décline désormais en plusieurs cuvées (brut, rosé, demi-sec, blanc de blancs et blanc de noirs), le tout dans une petite production d'à peine 100.000 bouteilles. Le vin est élaboré par la maison Cattier, située à Chigny-les-Roses. Depuis 2014, Armand de Brignac est devenu la propriété de Shawn Corey Carter, qui n'est autre que Jay-Z lui-même.

 

 

 

 

Bouteille en or | Bouteille, Vins et spiritueux, Bouteille d alcool

LA FOLLE HISTOIRE D’ARMAND DE BRIGNAC, LE CHAMPAGNE « LE PLUS CHER AU MONDE » ICI
Lancé en 2006, immédiatement adoubé par Jay Z qui rachètera la marque quelques années plus tard, le champagne Armand de Brignac, parfois désigné comme étant « le plus cher au monde » n’en finit plus de faire parler de lui. Nous vous racontons sa folle histoire.
  • Dans les caves d'Armand de Brignac, à Chigny-les-Roses en Champagne © DR
    Dans les caves d'Armand de Brignac, à Chigny-les-Roses en Champagne © DR
  • Dans les caves d'Armand de Brignac, à Chigny-les-Roses en Champagne © DR
    Dans les caves d'Armand de Brignac, à Chigny-les-Roses en Champagne © DR
  • Dans les caves d'Armand de Brignac, à Chigny-les-Roses en Champagne © DR
    Dans les caves d'Armand de Brignac, à Chigny-les-Roses en Champagne © DR
  • Dans les caves d'Armand de Brignac, à Chigny-les-Roses en Champagne © DR
    Dans les caves d'Armand de Brignac, à Chigny-les-Roses en Champagne © DR
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

pax 30/12/2020 08:41

Et revoilà les buveurs d’étiquette ! Le champagne c’est tout sauf du vin ou alors il n’est ni pire ni meilleur * que ce que l’on produit ailleurs par la « méthode traditionnelle » terme qui remplace le désormais interdit « méthode champenoise ».
Champagne, un monde impitoyable ! Tout est fait pour entretenir l’image glamour international et continuer de vendre, vendre, vendre et pour cela, produire, produire et produire encore. LVMH ne peut renoncer au luxe que représente l'expansion paraît-il normale de sa cuvée de prestige à travers le monde. Une des définitions du luxe c'est ce qui est réservé à quelques happy few. Avec quelque 4 millions de cols, chiffres jamais confirmés, l'empire de Bernard Arnault, galvaude cette notion qui n'existe que dans sa pub et qui fait de lui non pas le leader de l'industrie du luxe mais du lucre.
Les norias de camions-citernes remontants, à l'époque des vendanges, du sud de l'aire d'appellation vers Reims, ne suffisent plus. C'est pourquoi l'extension de cet air d'appellation est en cours de définition et ne se fera pas sans quelques grincements de dents puisque certaines parcelles vont voir leur valeur décuplée alors que d'autres perdre tout intérêt.
La manière dont le champagne est élaboré, là encore, sauf exceptions, relève de l'industrie. Qui peut croire encore, au savoir-faire transmis « de générations en générations » alors que l'actualité du monde du champagne ne cesse de nous parler des changements de « chef de cave » qui fait ressembler les mercatos du monde du football un symbole d'immobilisme.
La profession certes se moralise et c'est ainsi qu'on l'a vu disparaître « la transvaseuse ». Cet outil longtemps utilisé, le plus discrètement possible, n'était pas fait pour préserver la qualité des produits.
Guy Renvoisé ** en 2004, regrettait déjà « pour la Champagne que certaines grandes maisons, qui ont fait ça et la réputation, soit maintenant devenu par le jeu des financiers, des sociétés ou le commerce prime souvent sur la qualité. En Champagne, on ne sera bientôt plus si untel appartient à un tel et qui a prit le contrôle qui ! Il y a tellement d'alliances et de prise de participation que le consommateur ne s'y retrouve plus. ».
Ne plus boire de champagne ? Certainement pas. Mais comme le recommande le Taulier faisons confiance à notre caviste préféré. Quant à vous Champenois du diable, profil bas s'il vous plaît. Merci.


* Sauf très rare exception comme le champagne Selosse accepté aujourd’hui par les champenois car sa renommée ajoute à celle du champagne alors qu'au début ils décriaient ce qu'ils appelaient sa méthode « bourguignonne »
** In « le monde du vin a-t-il perdu la raison ? » Éditions du Rouergue 2004.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents