Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2020 7 27 /12 /décembre /2020 08:00

 

Le soir de la Noël avant mes pousses de claires, j’ai revu Les grandes manœuvres de René Clair.

« Une oeuvre typique de cette «qualité France» impeccable et vieillissante, tant décriée peu après par la Nouvelle Vague » nous dit Cécile Mury de Télérama.

C’est juste.

Comme je ne suis pas critique de cinéma, comme de vins, je vais me contenter de remarques subalternes :

 

1- C’est un défilé de noms qui ont marqué l’histoire du cinéma français.

 

Gérard Philipe : le lieutenant Armand de la Verne

 

Michèle Morgan : Marie-Louise Rivière, la modiste

 

 

Jean Desailly : Victor Duverger, le prétendant jaloux

 

Pierre Dux : le colonel Olivier du 33e Dragon

 

 

Jacques Fabbri : l'ordonnance d'Armand

 

Jacques François : Rodolphe Chartier, un civil

 

 

Yves Robert : Félix Leroy, un lieutenant des Dragons

 

Brigitte Bardot : Lucie, la fille du photographe

 

Lise Delamare : Juliette Duverger

 

Jacqueline Maillan : Jeanne Duverger, une sœur de Victor

 

Magali Noël : Thérèse, la chanteuse

 

Simone Valère : Gisèle Monnet

 

Dany Carrel : Rose-Mousse

 

Judith Magre : Ciboulette

 

Claude Rich : Claude, le fiancé d'Alice

 

Jacques Morel : M. Monnet, le mari de Gisèle

 

Jacques Jouanneau : l'ordonnance de Félix

 

Clément Thierry : l'ordonnance du colonel

 

Michel Piccoli : un officier

 

Daniel Ceccaldi : un officier

 

 

2- Michèle Morgan&Gérard Philipe, elle est mystérieuse, fermée, fragile ; lui fougueux, d'abord cynique. Gérard Philipe est un parfait petit coq, séducteur et superficiel, touché par l'amour. Pour lui, la passion vient comme une grâce inutile, puisque le pari qui l'a fait approcher sa bien-aimée est la cause même de leur rupture.

 

3- Voir Yves Robert, un peu vieillot, en amoureux de la midinette Brigitte Bardot, étonnant…

 

 

- 4 Voir Jean Desailly dans son rôle classique de « cocu»

 

 

 

 

5- Les scènes se tournent comme les pages d'un livre, entre la cruauté d'un Maupassant et le drame romantique.

 

 

6- Maman, la couturière, ne pouvait que rêver de Michèle Morgan la modiste.

 

 

7- Comme un petit goût de la grosse raclée de 40 avec nos beaux officiers en garnison.

 

 

8- Une Parisienne, divorcée de surcroît, exilée dans une ville de province.

​​​​​​​

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents