Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2020 3 04 /11 /novembre /2020 08:00

Le péché originel et la liberté de l'enfant – Excelsis

Afin d’éviter de passer mon temps à manger et à boire, le confiné que je suis se goinfre de livres, jamais rassasié je frise l’orgie, mais, par bonheur lire n’est pas un péché sauf bien sûr des livres réprouvés par notre mère l’Église catholique romaine. Quand j’étais enfant de chœur sur les tambours de l’église Saint Jacques l’Office catholique international du cinématographe cotait les films de 1 « Convient à tous, même aux enfants non accompagnés ») à 6 (« Film essentiellement pernicieux au point de vue social, moral ou religieux »), avec des notes comme « 3 : films visibles par tous, 3B : films visibles par tous, malgré certains éléments moins indiqués pour les enfants, 4 : films pour adultes, 4 A : films pour adultes avec réserves, 4B : films à déconseiller, 5 : par discipline chrétienne, il est demandé de s’abstenir d’aller voir les films cotés 5 ».

 

Pour les livres j’ai découvert L’Index : les livres censurés de l’Église lorsque le frère supérieur me confisqua certains de mes livres, dont ceux de JJ Rousseau ICI 

 

Ce rappel étant fait, au catéchisme il me fut enseigné la gradation des péchés de véniels à mortels et, bien sûr, l’existence du purgatoire et de l’enfer, et sans doute aussi le fameux péché originel.

 

Lui, je l’avais complètement oublié, normal puisque je l’avais attrapé, si puis m’exprimer ainsi, dès ma sortie du ventre de ma mère.

 

Amazon.fr - Chaudun, la montagne blessée - Bronner, Luc - Livres

 

C’est Luc Bronner dans Chaudun, la montagne blessée, qui rafraîchi ma mémoire aux pages 85-86 : il s’agit du baptême de Félicie Marin par Pierre Roussel, le curé de Chaudun qui a tenu longtemps dans l’histoire de la paroisse : 13 longues années.

 

C’est lui qui a baptisé Félicie, en décembre 1860, moins de vingt-quatre heures après sa naissance. Une cérémonie simple, c’est tout le génie du catholicisme d’avoir inventé un rituel aussi puissant et symbolique, qui peut se jouer avec rien, ou presque, mais d’avoir aussi instauré l’urgence : tout enfant non baptisé était considéré en état de péché originel et donc susceptible, s’il devait mourir, de demeurer éternellement dans les limbes, sans vie propre, ni possibilité de rédemption. Il ne fallait pas attendre pour le baptême, le risque de mortalité était trop élevé. Les esprits piquants disaient qu’au pire le religieux touchait aussi deux fois son casuel, versé par la famille : une fois pour le baptême, une fois pour l’enterrement. Dans tous les cas, les cloches étaient sonnées – plus longuement pour les garçons que pour les filles, et c’est ainsi que l’inégalité entre les sexes s’exprimait symboliquement dès les premières heures de vie.

 

Le terme de péché originel a été créé par saint Augustin, probablement en 397, pour désigner l'état de péché dans lequel se trouve tout homme du fait de son origine à partir d'une race pécheresse ; et, ultérieurement, il a été étendu au péché d'Adam, premier père de l'humanité.

 

Saint Augustin, par Vittore Carpaccio, 1502.

Saint Augustin, par Vittore Carpaccio, 1502. Wikipedia

 

Comment saint Augustin inventa le péché originel ICI 

 

En quoi l’érection spontanée d’un adolescent a-t-elle pu changer notre vision de la sexualité ? Au IVe siècle, saint Augustin invente le péché originel et fait pleuvoir sur l’humanité une honte héritée d’Adam et Eve.

 

Pour le Schopenhauer du Monde comme volonté et représentation, par exemple, c’est une évidence : « En définitive, la doctrine du péché originel (affirmation de la volonté) et de la rédemption (négation de la volonté) est la vérité capitale qui forme, pour ainsi dire, le noyau du christianisme ; tout le reste n’est le plus souvent que figure, enveloppe ou hors-d’œuvre »

 

Plus près de nous, le pessimiste Cioran, comme Schopenhauer, désigne le péché originel comme l’élément essentiel du christianisme.

 

L’éminent ecclésiastique se gaussait du péché originel. « Ce péché est votre gagne-pain. Sans lui, vous mourriez de faim, car votre ministère n’aurait plus aucun sens. Si l’homme n’est pas déchu dès l’origine, pourquoi le Christ est-il venu ? Pour racheter qui et quoi ? » À mes objections, il n’eut, pour toute réponse, qu’un sourire condescendant. Une religion est finie quand seuls ses adversaires s’efforcent d’en préserver l’intégrité 

 

 

Pourquoi les enfants sont-ils touchés par le péché originel ? ICI 

A l'approche de l'accouchement, je me pose la question du péché originel. Pourquoi mon enfant serait-il "entaché" ?", écrit une lectrice. La réponse de la rédaction de Croire.com.

Partager cet article

Repost0

commentaires

pierre 04/11/2020 17:47

Cioran, sacré Cioran*. Cioran outre ses sympathies nationales-socialistes, écrit en maximes: son moteur s'enclenche, et han! avance le grand monstre à pattes d'acier. les maximes c'est quelque chose de d'écrasant de définitif, qui ne demandent ni approbation, ni contestation. la sentence EST!..Cioran croit son expérience universelle, il est très moralisateur. La généralité de la maxime frappe comme extrêmement exacte dès le point final lu. . Elle paraît souvent inepte un instant plus tard.
*très apprécié par TONTON Mitterrand

pax 04/11/2020 18:35

Mais quel humour !

pax 04/11/2020 12:19

Allez en paix mon fils. Faute avouée a moitié pardonnée. Comme vous connaissez les sentiments que je vous porte ne parlons plus de ce péché véniel qu’aujourd’hui dans notre bonne république laïque,on appellerait peccadille et qui vous vaudrait un simple rappel à la loi et remise à parents si d’aventure, un juge quelque peu réac avait du temps à perdre.
Mon indulgence loin de l’habituel « Je l’aurai un jour, je l’aurai… » tient au fait que vous avez su convoquer des auteurs plus qu’estimables pour illustrer la thèse développée dans votre chronique : Schopenhauer, Cioran, excusez du peu !
Quand a ce figurant, Père de l’Eglise aux cotés de St Amboise, St Grégoire St Jérôme, Saint Augustin donc ,il participa à l’édification de l’Eglise, ouvrant ainsi la porte à tous les excès que se permettent les fondamentalistes.
Certes, la chrétienté occupe une place considérable dans l’histoire du monde en générale et des religions en particulier. Mais si l’on doit juger de sa valeur intrinsèque il n’est pas évident que la balance penche de son coté tant il est vrai qu’elle n’a pas su résister à tous les effets pervers que la « Fidélité à la Doctrine » a engendré.
Alfred Loisy résume cela parfaitement : « Jésus annonçait le royaume et c'est l'église qui est venue. »
Maintenant, tous ceux, qui travaillent sur, glosent, ou commentent, ce phénomène que représente l’Eglise et la religion chrétienne me font penser à Louis Althuser.
Toute une vie consacrée au marxisme, à un très haut niveau intellectuel dont il ne reste rien, compte tenu du déclin du marxisme politique. Peut être sera t’il réhabilité un jour ? La roue tourne et combien de grands esprits et/ou artistes passés aux oubliettes de l’histoire après leur mort redeviennent soudain à la mode.
Rien de nouveau sous le soleil nous dit L’Ecclésiaste…

In memoriam. En pension chez les Jésuites à Matz, il fallait faire signer, par le préfet de division, les livres qu’on amenait de « l’extérieur » C’est ainsi qu’un soir je présente un ouvrage de Baden-Powell fondateur du scoutisme. Après avoir renifler l’ouvrage comme un chien de la lutte contre le trafic de drogue on me rendit l’ouvrage signé avec une moue dédaigneuse et cette phrase : « Bien qu’il soit protestant ! » Et le Concile Vatican II du con t’en avais jamais entendu parlé ?

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents