Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 septembre 2020 5 11 /09 /septembre /2020 06:00

https://medias.liberation.fr/photo/1299211-000_1jr63ajpg.jpg?modified_at=1583930206&width=960 Franz-Olivier Giesbert, directeur éditorial de «la Provence», en août 2019. Photo Guillaume Souvant. AFP

Exceptionnellement, comme tous les ans en septembre j’ai acheté le POINT papier, car je suis un garçon fidèle, pour consulter le spécial Vins du sieur Jacques Dupont. Pour l’heure je ne me suis pas encore fendu d’une chronique, elle cuit doucement, telle un gigot d’agneau de 7 heures, patience et longueur de temps, mais comme le thème est « l’épuisement du discours sur le vin » je ne suis pas certain d’avoir très envie de la sortir du four. Qui vivra verra pour l’heure c’est moi qui suis épuisé comme le chantait Fernandel dans le tango corse

J’ai donc ouvert le POINT et suis tombé sur l’éditorial de Franz-Olivier Giesbert

 

 

Je le croyais exilé à Marseille, il est directeur éditorial de «la Provence», il fait donc du rab dans son ancienne crèmerie, faut dire que ses successeurs sont encore pire que lui, en nous délivrant, à nous, gens de peu, sa bouillabaisse politique. Ce type est une caricature d’éditorialiste parisien qui se la joue provincial. Qui connaît comme moi son parcours, son parisianisme, se gondole, pire, suite à la lecture de ses brillantes analyses, je me suis surpris à trouver notre jeune président arrogant sympathique. Faut le faire ! Bravo l’artiste, même si je préfère César-Raimu de Pagnol.

L’éditorial de FOG dans le Point du 3 septembre me rendrait presque Emmanuel Macron sympathique...

Partager cet article

Repost0

commentaires

pierre 11/09/2020 14:05

Fog est au journalisme ce que RAOULT est à la médecine!. je peux pas le lire, j'ai du cholestérol

pax 11/09/2020 09:59

« Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse » disait Musset.
En paraphrasant je pourrais dire qu’importe la presse pourvu qu’on ait le ton.
Au fil de ses commentaires on aura compris que la mouche du coche n’est pas un lecteur du Point et que s’il parcourt le Figaro que lit son épouse préférée, c’est pour savourer la subtile désinformation distillée comme la pub, autre fois au cinéma, avec les « images subliminales ».*
Cependant, je me fous de la ligne éditrice de tel ou tel « organe de presse ». Ce qui m’importe c’est la signature. Ainsi, tout en me désolant à chaque fois qu’ils y écrivent, je guette, les billet, chronique ou article de Sébastien Lapaque **ou d’Eric Neuhoff **. De même, à chaque livraison je lis d’abord les articles de Lapaque dans la Revue des Deux Mondes (la bien nommée. D’un coté le monde de Sébastien Lapaque, de l’autre celui de Pénélope Fillon)
De même , pas de signature de ce dernier au sommaire, pas d’achat du Monde Diplomatique.
C’est dire que je n’ai pas le temps à consacrer à des Polichinelles comme FOG et que c’est lui faire beaucoup d’honneur que de lui consacrer une chronique. Au fait, FOG cela ne veut pas dire brouillard ? En tous les cas c’est un film d’horreur.
Mais ne faisons pas la fine bouche, toute chronique de l’infatigable Taulier est la bien venue.
Surtout quand, coup de gueule, coup de griffe ou sainte colère recoupent ce que vous pensez et ne savez pas toujours le formuler avec précision.
C’est pourquoi, une fois encore, merci Taulier.

* Technique interdite aujourd’hui cela consistait à insérer des images de Caca Cola par exemple inférieures aux 24 images second nombre à partir de laquelle l’image est visible. Cette image invisible marquait cependant l’esprit de telle sorte, qu’après la séance si
On envisageait de prendre un vers vous aviez tendance à désirer un Caca Cola.

** Ecrivains plus qu’intéressants et qui illustrent ma thèse que les écrivains « de droite » ont plus de style que les autres. Pour ne pas quitter le monde du vain Lapaque, amis de Marcel Lapierre a commis, entre autre, un « Petit Lapaque des vins de copains » à Acte sur qui vaut le détour.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents