Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2020 7 16 /08 /août /2020 06:00

nestor téléphone - TINTINOMANIA TINTIN ET L'IMPERTURBABLE MONSIEUR SANZOT - TINTINOMANIA

Je vous le concède mon titre est d’un très très bas niveau mais, j’ai une excuse, comme en boucherie, surtout à la boucherie Sanzot il y a des bas-morceaux excellents et bon pour le porte-monnaie.

 

Moi au moins je n’ai pas vendu mon âme en bitcoins comme le français Mark Karpelès dans le livre-enquête du journaliste américain Jake Adelstein à propos de l'affaire MtGox « J’ai vendu mon âme en bitcoins » (éditions Marchialy)

 

J'ai vendu mon âme en bitcoins - Jake Adelstein - Babelio

 

Vous connaissez mon goût pour les petits livres, le titre m’a plu : « J’ai vendu mon âme en bitcoins » 6,90 euros ça ne pas ruiné, et sa lecture m’a captivée.

 

Comme je suis un ramier, plus encore en été, je vous propose de lire la critique de GREGORY RAYMOND  PUBLIÉ LE 12/03/2019

 

Fil Web | Affaire MtGox : Le Bourguignon Mark Karpelès rejette les ...

 

1 vision très personnelle du casse du siècle

 

J’ai beaucoup aimé le livre-enquête du journaliste américain Jake Adelstein à propos de l'affaire MtGox. Mais cette plongée dans l’adolescence turbulente du Bitcoin est troublée par le rôle actif de l'auteur.

 

Je n’attendais pas grand-chose de “J’ai vendu mon âme en bitcoins” (éditions Marchialy), le livre consacré à l'affaire MtGox, dont la faillite a bien failli anéantir la crypto monnaie. MtGox, avec à sa tête le Français Mark Karpelès, était jusqu'en 2014 la principale plateforme web pour acheter des bitcoins. Elle a brutalement fermé ses portes en février de cette année-là avant d'annoncer la perte de 850.000 unités (environ un demi-milliard de dollars à l’époque). Le Français de 33 ans attend le verdict de la justice japonaise le 15 mars prochain. Il encourt jusqu’à 10 ans de prison, notamment pour détournement de fonds et manipulation de données informatiques.

 

Je n’étais pas forcément emballé par la perspective de cette lecture car tout a déjà été écrit et filmé à ce sujet. Je retiens notamment le très bon long read publié par Fortune en avril 2018, le divertissant “Bitcoin Big Bang” diffusé un mois plus tôt sur Canal+ ou encore les excellents documentaires américains “The Rise and Rise of Bitcoin” (2014) et “Banking on Bitcoin” (2016). Mais le livre-enquête de Jake Adelstein parvient quand même à emmener son lecteur.

 

C’est une passionnante rétrospective dans l’adolescence turbulente du Bitcoin, à l’époque où les stars du milieu se nomment Roger Ver ou Ross Ulbricht. Ils sont alors les représentants d’une certaine idée de la liberté (de préférence avec le moins d’État possible) au sein de laquelle Bitcoin est l’instrument d’un monde où les citoyens peuvent jouir sans entrave (comprendre : sans les banques). Le livre n’oublie pas de revenir sur les racines cypherpunk du Bitcoin, un mouvement qui milite pour protéger la vie privée sur Internet en s'appuyant sur la cryptographie.

 

Il n’omet pas non plus de rappeler que c’est l’époque où Bitcoin = drogue, mais l'auteur a le chic de raconter une histoire dont les bad guys sont des hommes de chair et de sang et à aucun moment Bitcoin n’est présenté comme néfaste. On sent qu’il nourrit une relation intellectuelle avec le protocole.

 

La suite ICI 

 

Les tous premiers bitcoins seront émis le 3 janvier 2009, quelques semaines après la publication du livre blanc fondateur de Satoshi Nakamoto, le 31 octobre 2008.

 

Le bitcoin est une monnaie virtuelle qui n’est adossée à aucun gouvernement ni aucune banque. C’est une monnaie totalement dématérialisée et anonyme. Les règles de l’émission des bitcoins sont régies par un code informatique libre. Avec une majuscule, Bitcoin désigne le système de paiement dans cette monnaie. Le bitcoin s’échange librement, il a une valeur qui oscille perpétuellement en fonction de l’offre et de la demande. Il a tout d’une « monnaie » virtuelle mais sans aucun contrôle des changes, ni registre central, elle garantit ainsi un haut niveau d’anonymat.

 

Qui est Satoshi Nakamoto, l’inventeur du Bitcoin ?

 

Le Bitcoin est une crypto-monnaie dont le fondateur n’est pas encore officiellement connu, suscitant de nombreuses hypothèses à son sujet. Retour sur le mystérieux Satoshi Nakamoto.  ICI 

 

Il y a 10 ans, l'acte de naissance du Bitcoin et de la Blockchain

Par Delphine Cuny  |  31/10/2018

 

Le 31 octobre 2008, un certain Satoshi Nakamoto publiait son livre blanc sur le Bitcoin, présenté comme un système de paiement électronique pair-à-pair. Les tous premiers bitcoins seront émis quelques semaines plus tard, le 3 janvier 2009. Un texte fondateur pour la technologie Blockchain aussi et le début d'une aventure tumultueuse. ICI 

Affaire MtGox : Le Bourguignon Mark Karpelès rejette les accusations ICI

 
Mark Karpelès est originaire de Chenôve, près de Dijon. Il est jugé au Japon pour la faillite de la plateforme MtGox d'échange de bitcoin. 10 ans de prison ont été requis contre le Bourguignon qui a plaidé non-coupable.
Par AFP - 27 déc. 2018 

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 16/08/2020 07:34

Ben le r'voila ! Où qu'il était hier not'fidèle Taulier ? Lui qui chronique par tous les temps, tous les jours que dieu fait. Sauf à la miaou ? J'avions pas remarqué . Content en tous cas de le revoir .
Sauf erreur les périodes de silence qu'a connu la mouche du coche correspondaient à des fréquentations d'hôpital. Ouf il n'en est rien. J'peux r'tourner à la baille en gardant la tête hors de l'eau
Et oui, malgré son grand âge mais surtout grâce à son embonpoint qui l'aide à flotter la mouche se paye un mille mètres nautique tous les matins

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents