Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2020 6 29 /08 /août /2020 06:00

Coutumes et croyances corses, la vendetta

Lorsqu’au mois de juin mon petit sélectionneur de nouveauté m’a informé de la parution de Vendetta. Les Héritiers de la Brise de mer (Plon, 280 pages, 20 €), écrit par la correspondante de France Bleu à Ajaccio Marion Galland et la journaliste de L’Obs. Violette Lazard,  je me suis dit : « encore un ! »

 

.

 

Bien sûr j’ai acheté et, bien m’en a pris, « nourri de procès-verbaux (mais pas uniquement, ce qui fait son prix), sur la récente dérive meurtrière de trois hommes. Un trio d’orphelins, fils de barons du grand banditisme, qui dort aujourd’hui en prison. » c’est de l’excellent travail de journalisme d’investigation qui ose dire son nom, c’est-à-dire en ne se la jouant pas à la Plenel qui tire toujours la couverture à lui, mais en citant ses sources.

 

À lire absolument !

 

Bravo les filles !

 

« L’histoire débute en décembre 2017 à l’aéroport de Bastia-Poretta : d’une bise – un vrai baiser de la mort – une « matonne » de la maison d’arrêt de Borgo désigne deux cibles à un tueur. L’épisode, digne d’un polar, avait été raconté dans Le Monde. Les deux victimes ? Des lieutenants de Jean-Luc Germani, un des voyous les plus puissants de Corse, qui, de sa cellule à Arles (Bouches-du-Rhône), continue depuis 2014 à régner sur son clan et ses affaires.

 

Surprise : ce double assassinat porte la signature de la Brise de mer, un gang mafieux né au début des années 1980 et que tout le monde, à commencer par la police, croyait éliminé. C’est d’ailleurs en écoutant les téléphones des protagonistes d’un vaste trafic de stupéfiants que les enquêteurs tombent presque par hasard sur le double homicide de l’aéroport. Les commanditaires sont trois enfants issus de la bourgeoisie. Trois « fils de », comme on dit dans cette île où chacun, à l’école, a côtoyé un futur haut fonctionnaire, un futur flic, un futur voyou. »

 

Ce sera peine perdue pour Jean-Luc Germani qui n’aura pas obtenu d'interdire la parution du livre « Vendetta » de sa prison d'Arles. 

 

Ce jeudi 11 juin, sortait en effet dans les librairies le récit du destin tragique des héritiers de la brise de mer raconté par Violette Lazard, journaliste à l'Obs. et de Marion Galland, journaliste à Radio France.

 

Mercredi matin, lors d'une audience en référé, la défense de Jean-Luc Germani, avait demandé au tribunal de retarder la publication du livre, notamment pour relire le chapitre 23 intitulé "Jean-Luc Germani, ennemi juré et intouchable" et supprimer les passages qui pourraient nuire à leur client. Dans celui-ci, les auteures retranscrivent des écoutes de fin 2015 alors que des micros avaient été dissimulés dans sa cellule aux Baumettes, à Marseille.

 

Un joli coup de publicité pour ce livre qui serait déjà en rupture de stock chez son éditeur Plon. A Bastia, à la librairie Album, il n'en restait plus qu'une dizaine dans l'après-midi.

 

Jewpop

 

« Les jeunes années des deux aînés de Francis Guazzelli (un des piliers fondateurs du gang de la Brise de mer, NDLR) sont douces. (...) En famille, Francis Guazzelli est le patriarche, point à la ligne. Pour ses enfants, il a des rêves plein la tête, mais leur laisser la Brise de mer en héritage n’en fait pas partie. Un homme qui a fréquenté la famille Guazzelli explique :

 

« D’abord parce que, quand tu es le “fils de”, en Corse, tu fréquentes les gens du milieu, c’est automatique. Les gens sont intéressés, te montent la sega (se la racontent, NDLR), tu peux vite prendre la grosse tête. Francis ne voulait pas ça pour ses garçons. Il expliquait que lui-même avait vécu à une autre époque, plus propice au banditisme. Il estimait que cette vie-là n’était plus possible aujourd’hui, et il voulait que ses fils s’écartent de son chemin. »

https://www.corsenetinfos.corsica/photo/art/default/47608429-37617798.jpg?v=1593348513

Interview croisée de Violette Lazard, journaliste d'investigation à L'Obs, et de Marion Galland, reporter à RCFM, coauteurs de cet ouvrage, qui vient de paraître aux éditions Plon, et représente un long travail d'enquête sur la Brise de Mer et le double assassinat de l'aéroport de Bastia-Poretta du 5 décembre 2017 ICI

 

 

Rencontre avec Violette Lazard, journaliste d'investigation à L'Obs, et Marion Galland, reporter à RCFM, coauteurs de Vendetta (éditions Plon)*, un livre-enquête sur le grand banditisme corse qui raconte l'histoire du gang de la Brise de Mer et le parcours de ceux que les services de police présentent aujourd'hui comme ses héritiers, Jacques Mariani, Christophe et Richard Guazzelli, et les rivalités avec le groupe dirigé selon les policiers par Jean-Luc Germani. Très documenté, apportant des éléments inédits, cet ouvrage retrace notamment la genèse du double assassinat de deux proches de celui-ci le 5 décembre 2017 devant l'aéroport de Bastia-Poretta, dossier dans lequel les deux fils de Francis Guazzelli, assassiné le 15 novembre 2009 et considéré comme un pilier de la Brise, sont mis en examen. Ils font également l'objet de poursuites dans un trafic de produits stupéfiants.  

Quels sentiments vous inspirent le succès en librairie rencontré par votre livre ?

Violette Lazard.

C'est toujours agréable de savoir que l'histoire intéresse les lecteurs autant qu'elle nous a intéressées en tant qu'auteurs. Nous considérions que tout n'avait pas été écrit, loin de là, sur le sujet et ne l'avait pas été forcément dans le détail. Nous avions l'impression qu'il y avait encore des choses à raconter et à révéler, l'intérêt des lecteurs démontre que c'est une réalité.

Marion Galland. 

La première partie, l'histoire des pères, a été racontée à de nombreuses reprises à travers l'évocation d'une succession de faits mais pas de ce qu'ils étaient. Pour notre part, nous avons mis l'accent sur l'humain, les relations père-fils. Ce n'est pas tant le succès qui me fait plaisir mais le fait d'entendre des personnes dire qu'elles ont pris du plaisir à lire ce livre.

Stéphane Sellami on Twitter: "Cette semaine débute dans @lequipe ...

Un ancien footballeur du FC Nantes aurait tué l'oncle de Jenifer ICI

 Publié le 13/06/2018

L'enquête sur la mort de Jean-Luc Codaccioni, l'oncle de la chanteuse Jenifer, tué dans une fusillade en Corse début décembre, se poursuit. La police a procédé à plusieurs interpellations début juin. Parmi les interpellés se trouverait Christophe Guazzelli, un ancien footballeur du FC Nantes qui serait l'auteur des tirs mortels.

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 29/08/2020 12:23

Hier le Taulier jouait les barbouzes aujourd'hui il enfile l'imper *de Jack Palmer où cela va t'il nous mener ?
* qui est d'actualité si on en croit cette lamentable météo de fin août

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents