Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2020 4 09 /07 /juillet /2020 06:00

La folie des grandeurs

5 millions d’entrées en 1971 pour La Folie des Grandeurs le film de Gérard Oury

 

Générique de fin :

 

« Toute ressemblance avec les personnages d'un célèbre drame ne serait que l'effet d'une fâcheuse coïncidence ».

 

Malgré son ton résolument comique et farfelu, le scénario est librement adapté du drame romantique Ruy Blas de Victor Hugo.

 

Le drame romantique devient ici une satire burlesque. La trame demeure : le héros, rebaptisé Blaze (Yves Montand), est un valet manipulé par don Salluste (Louis de Funès). Lequel veut se venger de la reine d'Espagne (Karin Schubert, reconvertie dans le cinéma porno au milieu des années 1980), amoureuse de Blaze, qu'elle prend pour un noble. Mais une duègne (personnage inventé de toutes pièces et joué par Alice Sapritch) veille sur l'honneur de Sa Majesté. Pis : un quiproquo amène la revêche à s'amouracher de Blaze. Le comique n'efface pas la parabole sur le pouvoir chère à Gérard Oury, qui, en 1960, interpréta don Salluste à la Comédie-Française.

 

Le couple de Funès-Montand fonctionne à plein.

 

« Ecris-moi une belle saloperie, l'histoire d'un type arrogant avec les pauvres, qui les humilie, les pressure et, tout de suite après, s'aplatit devant les puissants. » Louis de Funès

 

Lorsqu’il a imaginé le film, Gérard Oury a écrit le rôle du valet Blaze pour Bourvil. Malheureusement, l’acteur est mort quelques mois avant le début du tournage. Sur les conseils de Simone Signoret, Gérard Oury aurait alors proposé le rôle à Yves Montand tout en l’adaptant au jeu de l’acteur.

 

Largement inspiré par la musique d’Ennio Morricone et l’ambiance des Westerns Spaghettis, Michel Polnareff signe ici des compositions envolées et délicieusement rétros qui auraient très bien pu trouver leurs places dans des films de Quentin Tarantino.

 

La production

 

Pas moins de 20 millions de francs (environ 3 millions d'euros, budget énorme pour l'époque) sont investis. Le tournage se déroule principalement en Espagne, à Almeria, terre bénie du western spaghetti. Montand, farouche ennemi du franquisme, refuse de s'y rendre. Avant de céder devant les grimaces d'Oury, qui, en imitant de Funès, lui promet une franche rigolade.

 

Perfectionniste, Yves Montand prend trois mois de cours de flamenco pour une scène.

 

De son côté, Alice Sapritch s'entraîne au strip-tease pour une séquence anthologique où elle vampe Yves Montand. Mais, de l'aveu de Gérard Oury, elle n'arrive pas à « balancer correctement la croupe ». Ainsi, le réalisateur fait mander sur le plateau sa « coach », Sofia Palladium, assez experte pour officier au Crazy Horse. Malgré les efforts soutenus d'Alice Sapritch, Oury la fait doubler par l'effeuilleuse, le temps d'un plan. Dans ses Mémoires inachevés (Ramsay), Sapritch jure le contraire. A vous de voir.

 

« Il est l’or, Monseignor. » Blaze

 

Sans transition, comme on le disait de mon temps au JT de la chaîne unique en noir et blanc, revenons aux folles ambitions de Thierry Blandinières, le boss du groupe InVivo assis sur un tas d’or.

 

Vitisphère toujours friand des aventures kolkhoziennes, comme dirait le nouveau gâte-sauce du Minervois, le Pousson, nous apprend, grâce à Alexandre Abellan, qu’en prenant les rênes de Vinadeis, InVivo passe le cap des 500 millions €

 

« Depuis des années les rumeurs se suivent et se ressemblent dans le vignoble concernant le désir d’investissement d’InVivo. On évoque des prises de contact avec Advini, Boisset, Grands Chais de France… »

 

Les Ailes du désir de Wim Wenders

 

VIDEO. Pourquoi regarder «Les Ailes du désir», l'anti-«Joséphine ...

 

Arrivé à ce point de ma chronique mes neurones fatigués s’agitent, ma mémoire me signale que je radote :

 

25 mai 2018

La folie des grandeurs : InVivo Wine ou la petite histoire de 2 squales dans le même marigot ! ICI 

 

La grenouille et le bœuf c’est l’image la plus ressemblante de l’ambition d’InVivo Wine « détrôner Castel Frères et Grands Chais de France. »

 

L’indéracinable Pierre tremblait, pendant que le père Joseph préparait ses valises, les vieux de la vieille comme moi se marraient.

 

D'un côté des coopérateurs on arbore du chiffres d'affaires alors que les pépères eux font du blé.

 

Mais jusqu’où ira le Don Salluste-Blandinières ?

 

L’avenir nous le dira mais je pressens que le carrosse risque de verser…

 

Et plus dure sera la chute : les ventes des foires au vin d ...

 

N’anticipons pas, laissons la parole au boss :

  

  • Malgré la crise et les incertitudes commerciales du coronavirus, vous affirmez donc votre optimisme à court-terme ?

 

 Avec cette prise de contrôle, vous indiquez passer le cap des 500 millions € de chiffre d’affaires. Soit l’objectif que vous vous étiez fixé en 2015 pour 2020.

 

Pari tenu ?

 

En parlant « de hauts et de bas », les départs soudains des directeurs d’InVivo Wine semblent témoigner de difficultés stratégiques récurrentes…

 

Le nombre d’adhérents d’InVivo Wine stagne, quels sont vos objectifs en matière de séduction de nouvelles coopératives ?

 

Pour atteindre votre prochain objectif, 1 milliard € en 2020, de nouvelles croissances externes sont-elles prévues ?

 

Annoncé il y a cinq ans, le pallier est atteint. La filiale vin du premier groupe coopératif français entre en négociation exclusive avec l’union coopérative occitane pour en devenir l’actionnaire majoritaire. Ce qui permettra d’atteindre l’objectif annoncé d’un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros en 2020 annonce Thierry Blandinières, le directeur général du groupe InVivo. Prenant momentanément la direction de la filiale vin, il se montre à la fois satisfait du passé, confiant dans le présent et ambitieux pour l’avenir.

 

La suite ICI 

 

À lire ça vaut son pesant d’or !

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents