Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2020 4 16 /07 /juillet /2020 06:00

17mondavi2_pop.jpg

Au temps des joutes entre les grands, avant que Bernard le petit fasse main basse sur Yquem, le baron Philippe de Rothschild et le marquis Bertrand de Lur Saluces cultivaient une amitié virile.

 

« Le dessert était une tarte aux pommes maison, légèrement caramélisée. Le maître d’hôtel servit des petits verres emplis d’un liquide topaze. On aurait dit une liqueur. Édouard Minton connaissait la marotte de son hôte pour l’avoir expérimentée. Le baron affectionnait de faire mettre une bouteille d’Yquem, débouchée er placée debout, dans le compartiment à congélation du réfrigérateur. En trois heures de temps, le vin se dissociait, son eau devenant glace tandis que l’alcool et l’essentiel des autres principes restaient à l’état liquide. Cette concentration par le froid produisait un extrait qui était versé à chacun en faible quantité, pour une qualité très particulière. Lorsqu’il avait appris le traitement infligé à son cru, le marquis Bertrand de Lur Saluces était entré dans une colère monstre. Les deux seigneurs des vignes se détestaient de tout cœur. Mis à part l’originalité du sous-produit d’Yquem ainsi obtenu, Philippe de Rothschild jubilait à l’idée que le marquis eût immanquablement vent de cette pratique et qu’il en éprouvât quelque furie. »

 

Le retour à l’envoyeur de Bertrand de Lur Saluces : apprenant le prochain voyage en Inde de son ennemi intime Bertrand de Lur Saluces, déclara sur un ton calme et féroce : « Ah ! En Inde ? Eh bien, je souhaite qu’il soit étouffé par les serpents, piétiné par les éléphants et dévoré par les tigres ! »

 

ICI 

 

 

Sauternes est en berne et même qu’Yquem est à  la traîne, mauvaise pioche pour le sieur Arnault qui adore l’or de Dior… alors il sort ses communicants et Vitisphère qui glane là où il y a à glaner titre : Le château d’Yquem décomplexe son Sauternes à 60 €

Mercredi 08 juillet 2020 par Alexandre Abellan

 

Le sonar de Vitisphère :

 

Repérée par le site Terre de Vins, cette cuvée Sauternes poursuit un objectif : « que les gens en profitent, dans une consommation décomplexée. Nous adhérons à l’esprit de modernisation de la consommation des vins de Sauternes » explique Sandrine Garbay. L’œnologue explique avoir conçu un vin d’assemblage : « de cépages, de terroirs et de millésimes. En moyenne 4 à 5 années sont assemblées, dont le dernier millésime. Comme une solera, avec un fond fixe et l’ajout d’un millésime récent. » A chaque nouvelle mise correspond un nouveau numéro, donnant la chronologie de cette cuvée atypique sans millésime.

 

La suite ICI 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 16/07/2020 08:17

Rectificatif :

On lit partout que B.Arnault serait le n° 1 mondial de l'industrie du luxe,* à la tête d'un empire mondial du luxe. Tout cela est parfaitement erroné . Il serait intéressant de savoir combien lui coûte le maintien de cette information erronée . Il n'est pas prouvé que les pleines pages de pub dont il inonde les médias suffisent. Peut importe, il est temps de rétablir la vérité . Ce n'est pas de l'industrie du luxe que ce petit monsieur est le leader mais de celle du LUCRE. Qu'on se le dise.

* Ce gros bêta se montre incapable et inconsolable de ne pouvoir être la plus grande fortune mondiale !

pax 16/07/2020 07:37

Cette histoire Lur Saluces Arnault c'est du Zola pur sucre ! Ou de l'Orson Welles celui de Citizen Kane brocardant Randolph Hearst . Mais pas le Welles Shakespearien Bernard le petit est trop falot pour jouer dans cette cour des grands, même comme hallebardier.
Le seul titre qu'on pourrait lui attribuer si on devait l'honorer ce serait juste " Le faiseur " de Balzac. Comment qualifier autrement un individu qui s'ingénie à faire croire aux bobos que la cuvée Dom Perignon est le nec plus ultra des champagnes alors qu'il en diffuse des quantités que ne renierait pas un marchand d'eau minérale et que , selon les informations en ma possession, les flacons seraient élaborés selon les marchés aux quels ils sont destinés.
Mais puisque ce commentaire se pare de littérature, exhumons de l'enfer ce terrible Celine. Pour moi, c'est cette citation qui un fois pour toute qualifie le p'tit Bernard :

« – des hommes riches sont coffres…
– alors ?
– Ils pensent « coffre »… ils veulent être de plus en plus gros, en plus blindés, plus en plus invulnérables… le reste ils s'en tapent ! Plus gros que les plus gros, plus pleins que les plus pleins, plus dur que les carapaces les plus chromées de tous les tanks réunis de toutes les armées possibles !… Voilà l'idéal ! Voilà tout ce qui les intéresse ! »

Louis Ferdinand Céline in " Entretiens avec le Professeur Y "

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents