Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2020 5 26 /06 /juin /2020 07:24

Trop belle pour toi en streaming direct et replay sur CANAL+

Le big Gégé de Tigné (C’est au château de Tigné que l’acteur, qui a aussi la nationalité russe, a passé la quasi-totalité de son confinement, avec sa fille Julie et son gendre le chanteur Philippe Katerine.) ne laisse personne indifférent lorsqu’il ne fait pas le cabot : «  Il n’aime pas les journalistes et le clame haut et fort. Foutez-moi la paix, je ne veux rien […] Mouches à merde ! Quand je vous dis que je n’ai rien à dire, faut le respecter. »

 

À la question de savoir s’il se sent chez lui en Anjou, Depardieu répond : « Non. Chez moi c’est en Russie. Il faut que je t’emmène en Tchétchénie. »

 

Rebsamen et Castaner auraient dû l’envoyer à Dijon jouer les médiateurs !

 

Souvenir de la relation avec un autre gros ego Bernard Magrez.

 

7 septembre 2006

Gérard Depardieu : viticulteur  ICI 

 

25 septembre 2012

Un emploi d’avenir pour les jeunes : toucheur de bœufs dans les vignes de Bernard Magrez à Pape Clément  ICI 

 

 

Le film « Umami no tabi » raconte l’histoire d’un chef étoilé saumurois (Gérard Depardieu) que sa femme (Sandrine Bonnaire) quitte le soir de sa consécration pour celui qui vient de lui remettre sa 3e étoile (Antoine Duléry).

 

Cette brutale séparation déclenche une crise familiale qui coupe le Chef de ses deux fils. Le trop-plein de ressentiment vient le foudroyer en plein cœur : infarctus du myocarde. Un drame pour cet hyperactif qui doit désormais survivre loin de ses casseroles. Lui qui a construit sa vie sans jamais vraiment se soucier des autres se retrouve dépendant d’eux.

 

C’est au japon qu’il se rend pour un break salutaire. Là, il va découvrir les secrets de la cinquième saveur du palais, l’umami, à travers des retrouvailles qui vont remuer bien des souvenirs…

 

Saumurois. À Fontevraud, Gérard Depardieu en monstre trois étoiles

ICI

 

le Sisig !

 

Le sisig, c'est un plat au goût umami. Ce cinquième goût au nom japonais est donné par l'acide glutamique. On le retrouve dans le fromage, les champignons, les tomates mûres et beaucoup de plats asiatiques. Assez difficile à décrire pour les occidentaux, cette saveur serait responsable de notre plaisir insatiable à consommer des aliments comme le bacon, les frites ou le fromage. Umami signifie "délicieux" en japonais.

 

Le sisig. "Je pense que le sisig est parfait pour se faire une place dans les cœurs et les esprits du monde entier", poursuit le chef.

 

Le sisig, qu'est-ce que c'est ? ICI 

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents