Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2020 7 24 /05 /mai /2020 06:00

 

Shimon Peres and his cousin, Lauren Bacall. Photo by the legendary David Rubinger.

Ce Kris Kraus est vraiment un drôle de zèbres, dans sa Fabrique des salauds il tricote avec l’Histoire, une maille à l’endroit, une maille à l’envers, avec un goût immodéré pour la provocation.

 

La Fabrique des salauds par Kraus (II)

 

Le « héros », le narrateur de l’histoire, est arrivé en Israël, l’année 1955, sous une fausse identité, celle d’un juif allemand, Himmelreich. C’est un agent secret du réseau Ghelen, il est convoqué à l’ambassade américaine à Tel-Aviv.

 

Au premier étage on le conduit dans une pièce « composée presque exclusivement d’huiles de présidents américains qui fixaient une table de conférence en forme d’ellipse. »

 

« L’homme qui présidait la table donnait l’impression de le savoir (ndlr. Qu’elle était l’objet de la réunion). Il avait beau être le plus jeune de l’assemblée, il hocha la tête comme un vieux druide. »

 

« Le jeune gentleman en face de moi croisa les bras sur la table, me toisa avec une moue ironique – les commissures de ses lèvres vaguement écœurées formaient un triangle isocèle avec la mignonne fossette de son menton. Rarement quelqu’un m’avait autant rappelé Humphrey Bogart.

    

« Quand tout le monde sut comment chacun s’appelait ou prétendait s’appeler, Bogart se tourna vers moi.

 

  • Je suis le secrétaire d’État Shimon Peres, dit-il simplement en passant la main dans ses cheveux de jais. Je représente le Premier ministre et ministre de de la Défense, M. Ben Gourion.

 

Il eut un sourire charmeur. Loin d’être affectée, son assurance était parfaitement naturelle, il était encore plus éblouissant que Bogie – comme si Bogie avait en prime joué au tennis comme un dieu – et dans ses mouvements on devinait aussi la grâce âpre de Lauren Bacall, l’épouse de Bogart, ce qui n’avait rien d’étonnant.

 

Car bien des années plus tard, lorsque je rencontrai la Bacall lors d’un dîner de gala à New-York, elle me raconta que Shimon était son cousin, le neveu de son père – un salopard qui l’avait abandonnée à l’âge de dix ans pour aller sauter une shiksa de Brooklyn à la place de sa mère, oui, voilà comment s’exprimait The Look quand elle avait un coup de bourbon dans le nez. Parce qu’elle méprisait son père, elle ne portait pas le nom de Peres comme Shimon mais celui de Weinsten comme sa mère, et quant à la raison pour laquelle on l’appelait Bacall, c’est une autre histoire de l’Hollywood antisémite que vous devinerez sans peine – mais là je m’égare. »

 

 Shimon Peres: Are you curious about who that is?

 

Peres: Lauren Bacall was 'not an easy woman' | The Times of Israel

 

Shimon Peres l'un des pères fondateurs d'Israël, décédé le 28 septembre 2016 à l’âge de 93 ans, ancien Premier ministre et président israélien, a été le fer de lance des négociations avec les Palestiniens qui lui ont valu le Nobel de la Paix en 1994.

 

Il était né en 1923 à Vichnyeva, dans ce qui était alors la Pologne et qui appartient désormais à la Biélorussie.

 

Benyamin Netanyahou, dont les idéaux politiques sont très éloignés de ceux de  Shimon Pérès

 

« Shimon a dédié sa vie à la renaissance de notre peuple. C’était un visionnaire tourné vers l’avenir. C’était aussi un champion de la défense d’Israël dont il a renforcé les capacités de multiples manières »

 

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a également salué « un partenaire courageux pour la paix ». Dans une lettre de condoléances envoyée à la famille de M. Pérès, il le décrit comme un homme ayant « mené des efforts soutenus et ininterrompus pour parvenir à la paix depuis Oslo et jusqu’à son dernier souffle ».

 

Depuis la bande de Gaza, Sami Abou Zouhri, un porte-parole du Hamas, qui contrôle l’enclave, a a contrario salué la mort de l’ancien président israélien. « Le peuple palestinien est heureux de la mort de ce criminel. Shimon Pérès était l’un des derniers fondateurs israéliens de l’occupation, sa mort signe la fin d’une époque dans l’histoire de l’occupation israélienne », a-t-il affirmé.

 

Shimon Peres remembers 'very strong, very beautiful' relative ...

 

Peres a raconté que Bacall avait cherché à le rencontrer après avoir appris qu’ils partageaient le même nom de famille, Perski.

 

« En 1952 ou 1953 je suis allé à New York et les gens savaient que mon nom de famille était Perski », a-t-il déclaré. « Lauren Bacall m’a appelé, elle a déclaré qu’elle voulait me rencontrer, et nous nous sommes rencontrés. Nous sommes assis et nous parlé d’où nos familles venaient et nous avons découvert qu’on était de la même famille ».

 

Le père de Bacall, William Perske, était apparenté au père de Peres, Yitzhak Perski, mais la nature de ce lien n’est pas claire.

 

Malgré les réserves apparentes au sujet de sa parente, il semble avoir été charmé par son mari, Humphrey Bogart.

 

« Je pense qu’à un moment j’ai vu son mari, Humphrey Bogart », raconte Peres de sa rencontre brève avec Bacall. « Il était plus beau dans la vraie vie que dans ses films et c’était un homme très agréable ».

 

LAUREN BACALL

 

Humphrey Bogart et Lauren Bacall se rencontrent sur le tournage du "Port de l'angoisse" d'Howard Hawks et tombent instantanément amoureux.

 

Baby,

 

Je t'aime si tendrement et je ne veux jamais, jamais te faire souffrir ou te rendre malheureuse, je veux que tu aies la vie la plus merveilleuse que mortelle ait jamais eue. Cela fait si longtemps, ma chérie, que je n'ai pas éprouvé un sentiment aussi profond pour quelqu'un, je ne sais pas quoi dire ni quoi faire. Je peux seulement t'affirmer que j'ai sondé au plus profond de mon coeur durant ces deux semaines et je sais que je t'adore de tout mon être et je sais que je te veux pour moi seul. Mais nous devons attendre, car tout ce que nous pourrions faire en ce moment provoquerait un désastre.

 

[Une semaine plus tard :]

 

Baby je ne me serais jamais cru capable d'aimer de nouveau, il m'est arrivé tant d'histoires, je ne voulais plus entendre parler d'amour. Ça peut être si douloureux.

 

Slim chérie, tu es apparue dans ma vie, tu es venue dans mes bras, dans mon coeur et tout l'amour dont je suis capable t'appartient et maintenant j'ai peur que tu ne comprennes pas et que tu t'impatientes, car alors je te perdrais - mais même si cela devait arriver, je ne cesserai pas de t'aimer car tu es mon dernier amour et je t'aimerai jusqu'à la fin de mes jours, et je veillerai sur toi et je serai toujours prêt à t'épauler si tu avais besoin d'aide.

 

Tout ce qui peut m'arriver d'agréable l'est tellement moins sans toi. Cent fois par jour, je me dis, 'Si Slim pouvait voir ça' ou bien 'Je voudrais tellement que Slim entende ça : Je veux refaire ma vie avec toi, je veux que tous les amis que j'ai perdus fassent ta connaissance et t'aiment autant que je t'aime. Je veux revivre grâce à toi, car ces dix dernières années ont été terriblement dures, et j'ai vraiment failli devenir fou. Tu seras bientôt avec moi, Baby, et ta présence m'apportera tout ce qui importe en ce monde pour moi.'

 

Chérie, l'idée d'être injuste envers toi, la perspective de te faire trop attendre me sont parfois insupportables. Tout plutôt que de te causer le moindre tort. T'aimer comme je t'aime quand j'avais depuis si longtemps cessé de croire à l'amour, cela tient du prodige... Slim chérie, si je pouvais me retrouver avec vingt ans de moins, être libre, sans responsabilités, avec la perspective de longues années heureuses ensemble, alors que nous devrons peut-être nous contenter de beaucoup moins."

 

Les deux amants se disent "oui" en 1945, avant de se partager l'affiche de trois autres longs-métrages : "Le Grand sommeil" en 1946 pour lequel ils sont de nouveau dirigés par Hawks, "Les Passagers de la nuit" de Delmer Daves en 1947, et "Key Largo" de John Huston en 1948. Ils resteront ensemble jusqu'au décès de Bogart, en 1957, d'un cancer de l'œsophage.

 

Biographie Lauren Bacall Lauren Bacall, femme fatale et actrice sublime, mourait il y a 5 ans

 

Lauren Bacall, de son vrai nom Betty Joan Perske, est née le 16 septembre 1924 à New York. Ses parents, Natalie Weinstein-Bacal et William Perske, des immi­grés juifs polo­nais, appartenaient à la même famille que l’ancien président israé­lien Shimon Peres – il était son cousin. Elle grandit aux côtés de sa mère après le divorce de ses parents en 1929. Adolescente, elle rêve de faire du cinéma mais n'a pas les moyens de se payer des cours d'art dramatique. Entre deux cachets à Broad­way, elle pose pour des magazines et la couverture du Harper’s Bazaar en 1943 tape dans l'oeil de l'épouse d'Howard Hawks. Le réalisateur la fait tour­ner dans son premier film, Le port de l'angoisse. Derrière l'assu­rance de son person­nage à la voix grave, Lauren Bacall, est telle­ment impres­sion­née par son partenaire, Humphrey Bogart, qu'elle baisse son regard bleu profond face à la caméra: cela devient sa marque de fabrique et lui vaut le surnom de « The Look ».

 

Les deux stars partagent l'affiche de plusieurs films, Le grand sommeil, du même Howard Hawks (1946) Les passa­gers de la nuit (1947) de Delmer Daves et Key Largo de John Huston (1948). Celle qui a pris comme nom de scène celui de sa mère, tourne notam­ment sous la direc­tion de Jean Negu­lesco (avec Mari­lyn Monroe, dans Comment épou­ser un million­naire en 1953, Les femmes mènent le monde, en 1954 et La femme que j'aimais, en 1958), Vincente Minelli (La toile d'arai­gnée, 1955, La femme modèle, 1957) Sydney Lumet (Le crime de l'Orient-Express, 1974), Robert Altman (Prêt-à-porter, 1994), ou même Lars von Trier (Dogville en 2002 puis Mander­lay en 2005). Elle renoue avec les planches dans les années soixante-dix à l'affiche de plusieurs pièces de théâtre; Cactus Flower, Wonderful Town ou encore Applause. En 2009 elle reçoit un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. Elle continue les tournages avec parcimonie et prête sa voix pour des films d'animation (Le château ambulant en 2004, Scooby Doo et la créature des ténèbres en 2008).

 

Lauren Bacall a une liaison avec Franck Sinatra avant de se remarier en 1961 avec l'acteur Jason Robards, dont elle a eu un fils, Sam (né le 16/12/1961). Malheureusement le couple se sépare et leur divorce est prononcé en septembre 1969. Le 12 août 2014 l'actrice décède, à l'âge de 89 ans, victime d'un accident vasculaire cérébral.

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents