Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 12:00

 

 

C’était au temps où je travaillais boulevard Victor Hugo à la SIDO, je passais beaucoup de temps dans les musées à l’heure du déjeuner et le MAM (ne pas confondre avec l’imposture au féminin Michèle Alliot-Marie) de Paris, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris sise à quelques encablures, 11. avenue du Président-Wilson. Les musées ne manquaient pas dans ce 16ième des nouveaux riches, tendance Deauville, (Dapper, Guimet…)

 

Du 20 Octobre au 20 Janvier 2008 le MAM proposait pour la première fois en France une monographie complète de l’oeuvre d’Helena Sofia Schjerfbeck (1862-1946)

 

Je m’y rendis flanqué d’une amie peintre à ses riches heures et là je fus subjugué, touché au cœur, en symbiose, j’y restai des heures et j’y retournai. Helene Schjerfbeck est pour moi l'un des plus grands peintres du début du 20ièmesiècle.

 

 

Enfant prodige, elle complète sa formation académique à Paris, dans les rares ateliers libres ouverts aux femmes. Son naturalisme allié à une grande virtuosité technique lui vaut d’être rapidement reconnue. Au cours de cette période elle voyage, en Bretagne, en Angleterre, en Russie, en Italie. À l'extrême fin du XIXe siècle, dans une Finlande luttant pour l'indépendance, son refus du romantisme national, la marginalise. De santé fragile depuis son enfance elle s’éloigne d'Helsinki, s’isole, élabore une écriture picturale épurée, réaliste, ascétique : elle peint « son entourage, les ouvrières de l'usine locale ou plus tard les infirmières du sanatorium, des paysages et des natures mortes intimes qui sont comme autant de méditations faisant échos aux autoportraits où à la fin de sa vie elle traque les progrès de l'âge, de la maladie et de la mort s'approchant ». Femme étrange, étrange destin, une vie entièrement dédiée à la peinture dans la solitude et le plus grand dénuement.

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus L’image contient peut-être : 1 personne

 

Helene Schjerfbeck - 48 œuvres d'art - peinture

Helene Schjerfbeck par Hélène Mulot ICI 

 

Helene Schjerfbeck est surtout connue pour ses autoportraits, une quarantaine, en près de soixante-dix ans, parmi les trois cents œuvres qu’elle a peintes accompagnant, sans jamais en être vraiment partie prenante, l’émergence du modernisme.

 

Dès son premier portrait elle donne le ton : pas de corps entier, juste des bustes. Elle suggère, mais interdit au spectateur tout regard sur son corps meurtri. Un sentiment de silence et de solitude se fait sentir devant ses portraits qui sont comme figés. La suite des portraits nous permet de l’accompagner à travers le temps. Ses traits deviennent plus sombres, moins précis, les yeux se fondent jusqu’à laisser place à deux orbites vides. La couleur aussi se fait rare comme dans ce portrait où on ne voit plus qu’une seule tache rouge. L’artiste peint son visage et semble scruter toute trace de maladie et de vieillissement comme pour domestiquer la mort en la regardant (les portraits sont toujours de face). Ces portraits en deviennent presque effrayants. Elle nous donne à voir une accélération du temps : sur les deux dernières années de sa vie elle peindra plus de vingt autoportraits.

 

L’art finlandais se dévoile au MAM ICI 

 

Cette nouvelle déception amoureuse, et le contexte difficile de la guerre, décident Helene à fuir la Finlande (1944) pour s’installer dans un hôtel thermal près de Stockholm (Saltsjöbaden) où elle peint surtout des natures mortes et des autoportraits. Elle traque sur son visage le signe de la maladie et de la mort. Une salle de l’exposition est spécialement dédiée à ces dernières peintures. Son style devient très épuré, le crâne s’efface progressivement pour ne laisser place qu’aux tracés de ses yeux enfoncés, son nez et sa bouche. Sa représentation des natures mortes fait écho à cette autoanalyse du vieillissement.

F I N S K A: Helene Schjerfbeck, tišina koja govori 1921 ... RFI - Hélène Schjerfbeck par elle-même Helene Schjerfbeck | Taiteilija, Maalaukset, Piirrokset

 
 
Around the world, people are posing as famous portraits with toilet paper, bedsheets, drawn-on unibrows, and did we mention toilet paper? ICI
 
 
 
Francesco De Grazia recrée le «Garçon avec une corbeille de fruits» du Caravage.
 

Francesco De Grazia, un guitariste classique de 25 ans originaire de Sicile, a déclaré que presque tous les concerts et événements artistiques qu'il attendait avec impatience ont été annulés, lui laissant suffisamment de temps pour s'habiller comme un tableau du Caravage. "La seule possibilité est d'utiliser les outils offerts par le web en attendant que ce cauchemar passe", a-t-il expliqué. "J'espère avoir réussi à faire rire quelqu'un."

 

Ami Herrick, 12 ans, comme «Autoportrait de Frida Kahlo dédié au Dr Eloesser».

Ami Herrick, 12 ans, comme «Autoportrait de Frida Kahlo dédié au Dr Eloesser».

Partager cet article

Repost0

commentaires

Aredius44 19/04/2020 17:38

Merci pour la découverte de cette peintre.
Quant à MAM, que faisait-elle sur un chemin vers Excideuil en Dordogne ... bé c''est que son mec il est du coin ! Ollier . On ne trouve pas que des truffes dans le coin !

pax 19/04/2020 17:16

Michèle Alliot-Marie ! Il n'est pas sur cher Taulier que tes petites louves et petits loups préférés sachent de qui il s'agit. MAM est cette bonne âme qui lors du printemps tunisien a déclaré vouloir apporté de l'aide à Ben Ali déchu 3 jours au paravent en vantant le " savoir-faire de nos forces de sécurité, qui est reconnu dans le monde entier, permette de régler des situations sécuritaires de ce type " Elle montrait là un sens de l'histoire bien caractéristique de sa personne et qui, avec ses diplômes et malgré une longévité assez exceptionnelle et aux plus hauts poste dans le marigot politique lui permet d'être incontestablement classée parmi les crétins diplômés qui généralement gèrent les affaires de l'état, nos affaires.
Merci Taulier pour cette découvertes de cette artiste que je ne connaissais pas. Décidément ce n'est plus un blog mais Les Galeries Lafayette. Il s'y passe toujours quelque chose !
So long'

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents