Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2020 6 11 /04 /avril /2020 06:00

 

Pin’s de CABAROC association des anciens des cabinets de Michel Rocard inspiré du Bébête-Show de Collaro  où Michel Rocard était transformé en un corbeau dénommé Rocroa

Lors de ma dernière visite, avant le black-out viral, à la librairie Gallimard bd Raspail, averti de sa parution par Convictions, le bulletin de l’association Michel Rocard.org, j’ai acquis « Michel Rocard » de Pierre-Emmanuel Guigo, éditions Perrin, 23 euros, 380 pages, en me promettant de ne pas chroniquer afin de ne pas déclencher l’ire de ceux qui m’accuse d’idolâtrie à l’endroit de l’ex chouchou des sondages.

 

Michel Rocard

 

Mais la Rocardie reste soudée, vivante, ce fut d’abord Cabaroc, une association des anciens membres de ses cabinets ministériels successifs, le Plan, l’Agriculture, Matignon, et puis, la mort de Michel Rocard en juillet 2016, ce fut l’ouverture de www.MichelRocard.org et de l’association Convictions co-présidé par Pierre Pringuet et Jean-François Merle.

 

Créé du vivant de Michel Rocard et de sa volonté expresse, ce site Internet met à la disposition du grand public des milliers de documents : livres, discours, interviews, émissions de télévision, films et photos, retraçant son action politique sur plus d’un demi-siècle.

 

L’association organise également, seule ou en partenariat, des colloques ou des événements qui permettent de relier l’action de Michel Rocard aux enjeux d’aujourd’hui, et qui sont mis en ligne sur notre site : ainsi en 2018, sur « Michel Rocard à Matignon : la deuxième gauche à l’épreuve du pouvoir », sur les accords de Matignon pour la Nouvelle-Calédonie ou sur l’instauration du RMI.

 

Et puis, il y a malheureusement, parfois l’annonce d’une disparition, d’un décès, ainsi Louis Joinet qui fût l’infatigable conseiller Justice de tous les premiers ministres socialistes entre 1981 et 1993, mais aussi Yves Normand, qui fût le chauffeur de Michel Rocard au ministère du plan et de l’aménagement du territoire dès le mois de mai 1981, puis au ministère de l’agriculture, et qui lui était resté fidèle et très attaché. Il avait participé, à nos côtés, au début du mois, à la cérémonie d’hommage à Michel Rocard aux Invalides avec une profonde émotion.

 

Et puis le bulletin de l'association MichelRocard.org - n° 18 - mars 2020 annonçait la parution d’ Une biographie de Michel Rocard, par Pierre-Emmanuel Guigo

 

Pierre-Emmanuel Guigo, membre du conseil scientifique de l'Association MichelRocard.org et maître de conférences à l'Université Paris Est Créteil, vient de publier aux éditions Perrin le 27 février "Michel Rocard", une biographie de l'ancien Premier ministre. Pierre Zémor, administrateur de l'association en fait ici la recension.

 

Mieux qu’un livre de plus sur Michel Rocard, la biographie écrite par Pierre-Emmanuel Guigo est le résultat du travail scrupuleux, durant une douzaine d’années, d’un jeune historien. Un mémoire publié, une thèse de doctorat étayée sur plusieurs gisements d’archives et de nombreux entretiens ont préparé cette publication.

 

Le déroulement en huit chapitres a le mérite de la simplicité : les racines familiales (1) ; la militance sur fond de guerre d’Algérie (2) ; le PSU qui, avec l’ADELS et les GAM, ont été des laboratoires pour décoloniser la province et réfléchir sur les territoires (3) ; le destin présidentiel contrarié une première fois (1974-81) (4) ; à l’épreuve du pouvoir (1981-88) (5) ; le «triennat» Rocard (6) ; le candidat «rituel» (7) ; «Retraité ? Non, moi jamais» (8).

 

Bref, je plaçai le livre dans la pile en me disant que je le consulterais lorsque j’aurais du temps pour le faire.

 

Du temps j’en ai en ce moment, tout d’abord une vidéo de l’INA de 1969 : Michel Rocard, premier secrétaire du PSU me tombe dessus.

Alors, sur mon balcon ensoleillé j’ai décidé de lire le chapitre 3 : le maelström du PSU

 

Des souvenirs, compagnon de route de ce parti qui dans la ville de la Roche-sur-Yon, avec le bon et pieux Dr Jean-François Morineau ICI il faisait la quête à la messe et avait abandonné son cabinet de pneumologue pour l’hôpital, réalisait aux élections, juste derrière le Saint-Brieuc d’Yves Le Foll ICI réalisait les plus beaux scores du PSU.

 

Élus, famille ou amis de Jean-François Morineau  lors de l'inauguration de l'esplanade, samedi 29 juin.

 

Je notai au crayon de papier des passages en me disant mon pépère tu vas bien être obligé de chroniquer mais je résistai.

 

Et puis, le dimanche 5, à l’aurore voilà-t’y-pas que Paris Match s’en mêle :

 

Michel Rocard

Charles Platiau / Reuters

 

Rocard, faux naïf

Paris Match | Publié le 04/04/2020 à 06h11

Virginie Le Guay

 

Déjà auteur de plusieurs ouvrages dont "Mitterrand, un homme de paroles", l'historien Pierre-Emmanuel Guigou signe la première biographie* d'un politique "apolitique". L'occasion, presque cinq ans après sa disparition, de comprendre la trajectoire de Michel Rocard.  

 

Largement inspirée des archives personnelles de Michel Rocard auxquelles l’auteur a eu accès lorsqu’il lui a consacré sa thèse de doctorat en 2016, cette biographie exprime la singularité de celui qui, toute sa vie, fut considéré comme un ovni en politique. S’il ne cache rien des relations heurtées parfois douloureuses, que François Mitterrand a entretenu avec Michel Rocard, Pierre-Emmanuel Guigo met en lumière l’ambivalence du lien qui unissait les deux hommes.

 

Fasciné par Mitterrand auquel il vouait une forte admiration, Rocard a toujours voulu croire que les choses s’arrangeraient entre eux. Il a ainsi obstinément refusé d’entendre les mises en garde répétées de ses collaborateurs. La préférence de François Mitterrand envers Laurent Fabius ? « Ce n’est pas si sûr », répondait Rocard. La décision prise par le chef de l’État de le renvoyer de Matignon ? « Pourquoi en parler ? » rétorquait-il, plus optimiste que naïf.

 

Sans doute troublée par le couple Guigou, Jean-Louis et Elizabeth vaguement rocardien, la chroniqueuse de Paris-Match ajoute un U à la fin du patronyme du biographe.

 

Alors je craque et je chronique mais en gardant sous le coude mes notes sur le maelström du PSU, avec ce putain de confinement faut toujours garder une poire pour la soif et celle-ci est savoureuse…   

RARE PINS PIN'S - MICHEL ROCARD - STEPHANE COLLARO *EF

Avis de Adam Craponne : "Un Mendes-France énarque" ICI

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 11/04/2020 10:32

Voila une chronique où l'on voit que notre Taulier, comme Oscar Wilde, résiste à tout sauf à la tentation. Tant mieux pour nous qui bénéficions ainsi d'une belle page d'histoire de plus.
Par ailleurs ceux qui croient pouvoir se permettre de qualifier quelqu’un d’idolâtre sont certainement des aigris, des pisses froid, incapables d’enthousiasme et de ce fait, tout simplement des jaloux. Oh les vilains pas beaux !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents